Médine : pourquoi il renonce à jouer au Bataclan

Médine : pourquoi il renonce à jouer au Bataclan MEDINE - La programmation de deux concerts de Médine au Bataclan avait suscité la polémique, en juin dernier. Le rappeur a fait savoir qu'il déprogrammait les dates et s'en est justifié.

[Mis à jour le 21 septembre 2018 à 18h52] Médine ne chantera pas au Bataclan les 19 et 20 octobre prochains, annoncent conjointement le rappeur et la salle de concert parisienne ce vendredi. Programmées en juin dernier, ces concerts dans l'un des lieux théâtres des attaques terroristes du 13 novembre 2015 avait suscité une grande polémique liée aux parole du rappeur de 35 ans. Des associations de victimes avaient tout de suite exprimé leur volonté de faire interdire sa venue - une "faute" de la part du Bataclan selon 13onze15 - et des élus de droite, d'extrême-droite et du parti La République en Marche s'étaient indignés contre les paroles de ses chansons "Jihad" ou "Don't Laïk", qu'ils estiment aller dans le sens des doctrines des djihadistes islamistes.

Dans "Don't Laïk", Médine déclare notamment : "Crucifions les laïcards comme à Golgotha". Des paroles qui ne sont pas passées inaperçues. "Un appel au meurtre" avait par exemple jugé Aurore Bergé à l'époque. Médine s'était alors rapidement expliqué face à ces accusations. "Je voulais absolument parler de la façon dont est manipulée aujourd'hui une valeur républicaine comme la laïcité alors que, dans son esprit et sa lettre, la laïcité est faite pour réunir les gens", avait-il fait savoir.

Médine redoute des manifestations de groupes d'extrême-droite

"'Don't Laïk' est aux fondamentalismes laïques ce que les caricatures de Charlie Hebdo sont aux fondamentalismes religieux", s'était-il défendu un peu plus tard dans une tribune publiée dans L'Obs. Mais cela n'avait pas empêché de voir naître, sur Twitter, le hashtag #PasDeMédineAuBataclan, utilisé par un bon nombre de twittos pour exprimer leur désaccord vis-a-vis de la tenue un concert de Médine dans cette salle du 11e arrondissement de la capitale.

Une pétition avait même vu le jour sous l'impulsion de Grégory Roose, ancien délégué départemental du FN (ex-RN). Si le Bataclan évoque une annulation "par respect des victimes des attentats du 13 novembre 2015 et de leurs familles, Médine, lui, justifie cette décision autrement.

"Certains groupes d'extrême-droite ont prévu d'organiser des manifestations dont le but est de diviser, n'hésitant pas à manipuler et à raviver la douleur des familles des victimes", écrit-il sur son compte Twitter. Médine, s'il parle de "décision douloureuse" se produira malgré tout sur scène prochainement, mais un peu plus tard et surtout ailleurs. Ce sera le 9 février au Zénith. Mais il l'assure, " tout ce qu['il] voulai[t] faire c'était le Bataclan".

Article le plus lu - Gilets jaunes : la consultation est mal partie › Voir les actualités

Médine : pourquoi il renonce à jouer au Bataclan
Médine : pourquoi il renonce à jouer au Bataclan

[Mis à jour le 21 septembre 2018 à 18h52] Médine ne chantera pas au Bataclan les 19 et 20 octobre prochains, annoncent conjointement le rappeur et la salle de concert parisienne ce vendredi. Programmées en juin dernier, ces concerts dans l'un des...

Annonces Google