Maitre Gims : avant son Stade de France, il pose avec... Isabelle Balkany

Maitre Gims : avant son Stade de France, il pose avec... Isabelle Balkany GIMS - Le chanteur Gims, qui se produira en concert au Stade de France samedi, a rendu une petite visite à son "amie" Isabelle Balkany.

[Mis à jour le 26 septembre 2019 à 10h53] En France, Gims a des millions de fans... dont certains que l'on avait pas vu venir. Deux jours avant son concert événement au Stade de France, le chanteur est allé rendre visite à son "amie", Isabelle Balkany, à Levallois-Perret. C'est cette dernière qui a partagé fièrement un cliché de leur rencontre, bras dessus, bras dessous, sur son compte Facebook. "La visite amicale d'un Levalloisien... Tellement heureuse, moi qui ne suis pas 'Bella'", écrit la femme de Patrick Balkany en légende du cliché, faisant référence au tube de celui qu'on appelle maintenant simplement Gims.

Isabelle Balkany sera-t-elle dans les tribunes du Stade de France pour applaudir le chanteur ? Samedi 28 septembre, Gims se produira devant près de 70 000 personnes. Un rendez-vous important pour l'artiste, qui avait déjà foulé la scène de l'arène parisienne avec Sexion d'Assaut en 2013, lors du rassemblement hip-hop Urban Peace. Désormais, c'est en solo qu'il se produira devant ses fans, lors de ce concert tant attendu. D'ailleurs, il reste des billets disponibles par ici, ou par .

Gims et "Les 13 salopards"

Chanteur à succès, Gims n'en oublie pas pour autant sa propre histoire. Originaire du Congo, celui qui va bientôt remplir le Stade de France s'est confié sur ses envies de s'engager dans le caritatif. "On est malgré nous des hauts parleurs pour pas mal de jeunes, d'Africains, d'immigrés, de tous ceux qui nous ressemblent. On l'évite, on veut se cacher, on veut pas prendre la parole, etc. Mais il faut le faire au final, parce que les gens attendent quelque chose", explique-t-il à Laurent Delahousse dans "20h30 le dimanche", sur France 2.

Ainsi, Gims vient d'annoncer la création, pour 2020, d'un événement caritatif baptisé "Les 13 salopards" et qui viendra en aide à la population africaine, à l'image des Restos du Cœur en France. "Les Enfoirés ça fait longtemps qu'ils font ça. Ça tue ce qu'ils font, c'est super lourd, j'ai envie de faire un truc similaire. J'aimerais ramener les artistes en Afrique, dans des pays à chaque fois qu'on choisirait. C'est incroyable, là-bas, il n'y a vraiment pas d'eau. L'eau non-potable est la première cause de mortalité infantile. Ce show permettra de récolter des fonds, on travaillera avec l'Unicef directement", détaillait l'interprète de "Bella" sur RTL samedi 6 septembre dernier.

En partenariat avec TF1, ses "associés" comme il les décrit, Gims veut organiser des concerts avec "Les 13 salopards". "Il y aura un album, peut-être chaque année, et un spectacle (...) avec 13 personnes, des artistes que je vais choisir moi-même (...). Il n'y aura pas que des chanteurs, il y aura aussi des sportifs, des comédiens", ajoute-t-il sur RTL.

Quand Gims chante avec Sting

Rien n'arrête Gims. Après avoir conquis le public français, le chanteur s'est attaqué à l'international en enregistrant un duo avec l'un des artistes les plus célèbres de la planète : Sting. Les deux hommes partagent le morceau "Reste", pour lequel ils ont tourné un clip, ensemble, dans le métro de Lyon. Une collaboration qui en aura surpris plus d'un, mais qui se justifie notamment par l'admiration qu'a Gims pour son aîné. "Sting il m'inspire tellement de choses. Pour moi c'est l'un des plus grands mélodistes de ce siècle", confiait le rappeur au micro de France Inter, vendredi 6 septembre dernier.

Gims, jamais sans lunettes

En France, on ne le présente plus. Connu pour ses tubes, Gims l'est aussi pour son signe distinctif : ses lunettes noires constamment sur le nez. Porter cet accessoire n'est pas anodin pour l'artiste. Avant son concert événement au Stade de France, Gims a "la boule au ventre". Et pour cause, c'est la première fois qu'il se produira seul dans l'immense arène parisienne. Avant cette échéance, le rappeur s'est confié à Ali Baddou sur France Inter, vendredi 6 septembre 2016. "Depuis que j'ai fait la folie de l'annoncer, il y a un stress permanent. J'ai la boule au ventre depuis ce moment-là", confie celui qui s'appelait encore il y a quelques mois Maître Gims. Mais contre le stress, il explique que ses fameuses lunettes de soleil "l'aident beaucoup" à dissimuler ses angoisses.

Nul doute qu'au Stade de France aussi, elles seront sur le nez de leur propriétaire. Faisant désormais partie de sa marque de fabrique, ses lunettes sont devenues "une barrière de sécurité, un camouflage", expliquait-il dans 50 Minutes Inside en 2016. Et d'ajouter : "Sans elles je me sentirais très mal. Il me serait impossible d'aborder un concert ou la scène sans." Si Gims revendique de vouloir se dissimuler derrière ses lunettes, c'est aussi pour "trouver un équilibre" dans le succès. "On subit la célébrité, la notoriété. On s'adapte, on en joue", résumait-il au micro de France Inter vendredi 6 septembre. Visiblement, ce n'est pas demain que ses fans découvriront Gims sans ses solaires (sauf peut-être sur une rare photo postée sur Instagram)...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

28/09/19 Jai rien dautre à ajouter merci.

Une publication partagée par G I M S (@gims) le

Article le plus lu - Attaque à la préfecture de police : de nouvelles révélations › Voir les actualités

Maitre Gims : avant son Stade de France, il pose avec... Isabelle Balkany

Sommaire Gims et "Les 13 Salopards" Quand Gims chante avec Sting Gims, jamais sans lunettes [Mis à jour le 26 septembre 2019 à 10h53] En France, Gims a des millions de fans... dont certains que l'on avait pas vu venir. Deux...