Bertrand Cantat : nouvelle polémique sur la fin de Noir Désir

Bertrand Cantat : nouvelle polémique sur la fin de Noir Désir Un livre revient sur la fin du groupe Noir Désir. Et dresse un méchant portrait de Bertrand Cantat.

C'est un livre qui retrace la destinée du groupe Noir Désir. De ses débuts à la séparation. Signé Marc Besse, ancien journaliste du magazine Les Inrockuptibles, l'ouvrage crée aujourd'hui la polémique. Dans "Noir Désir, à l'envers, à l'endroit", l'auteur raconte évidemment la pause du groupe pendant la détention de son chanteur Bertrand Cantat, emprisonné durant 4 années pour la mort de sa compagne Marie Trintignant en 2003. Mais le passage qui fait aujourd'hui jaser est celui sur la séparation du groupe. Dans cet ouvrage, un témoignage de Denis Barthe (photo ci-dessous), le batteur de Noir Désir, enfonce Bertrand Cantat.

Marc Besse rapporte ses propos, qu'il aurait recueillis en off : "Nous étions tous assis là. D'un coup, dans la discussion, Bertrand a complètement changé et s'est comporté comme une ordure." Le batteur du groupe aurait ainsi évoqué devant le journaliste Marc Besse une discussion avec Bertrand Cantat sur la mort de Marie Trintignant mais aussi sur la femme du chanteur, Kristina Rady, qui s'est suicidée début 2010.  "Il nous a dit de tout. Il s'est positionné comme une victime. (...) Vilnius n'était pas de sa faute... Comme si Marie avait glissé sur une savonnette. Kristina ce n'était pas de sa faute. C'est elle qui était malheureuse, etc. Il nous a tous accusés d'avoir besoin de sa notoriété. Il en est même venu à m'expliquer que le rôle que j'ai tenu face aux médias pendant six ans ne m'avait juste coûté que ma carrière personnelle et que ce n'était pas bien important au regard de l'amitié qui nous unissait depuis des années. (...)"

"Il pousse les gens au bout de leurs limites"

Et Denis Barthe aurait confié au journaliste quelle était la vraie personnalité du chanteur : "Il a fait avec nous ce qu'il a toujours fait avec les femmes et ses copines depuis que je le connais : quand il a envie de rompre parce que la situation ne convient plus, il pousse les gens au bout de leurs limites pour que ce soient eux qui mettent fin à l'histoire et lui évitent de prendre ses responsabilités. (...) Il garde le beau rôle dans la fin de Noir Désir : ce n'est donc pas sa faute puisque Serge [Tessot-Gay, le guitariste du groupe, NDLR] puis moi avons marqué le mot "FIN"."

Des propos choc sur la fin de Noir Désir et sur les relations entre ses membres, que réfute aujourd'hui le batteur dans un communiqué de presse. Denis Barthe affirme ne "cautionner en rien les propos qui lui sont attribués", il nie avoir accordé un entretien au journaliste auteur du livre. Pour les éditions Ring, qui publient ce livre, "Denis Barthe ne dément absolument pas avoir tenu ces propos, mais conteste les conditions de leur obtention, et ne cautionne pas leur publication, une nuance d'importance."

L'ouvrage "Noir Désir, à l'envers, à l'endroit" sort ce jeudi 25 octobre.

batteur
Denis Barthe, le batteur de Noir Désir, en 2007. © INA

EN VIDEO – En octobre 2007, Bertrand Cantat a été libéré, après 4 années de détention. L'occasion d'un reportage dans le journal télévisé de France 2, le 16 octobre 2007, dans lequel Denis Barthe, le batteur de Noir Désir, a pris la parole.

Article le plus lu - Gilets jaunes : la suite du mouvement › Voir les actualités

Bertrand Cantat : nouvelle polémique sur la fin de Noir Désir
Bertrand Cantat : nouvelle polémique sur la fin de Noir Désir

C'est un livre qui retrace la destinée du groupe Noir Désir. De ses débuts à la séparation. Signé Marc Besse, ancien journaliste du magazine Les Inrockuptibles, l'ouvrage crée aujourd'hui la polémique. Dans "Noir Désir, à l'envers, à...

Annonces Google