Inondations en Géorgie : des animaux sauvages échappés du zoo

Inondations en Géorgie : des animaux sauvages échappés du zoo Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, de violentes inondations ont frappé la capitale de la Géorgie, Tbilissi. Ce tragique événement a causé la mort de 15 personnes, tandis que d’autres restent disparues. Le zoo a été touché, et des dizaines d’animaux sauvages se sont échappés et se baladent dans les rues de Tbilissi.

[Mise à jour 17/06/2015 à 18h00] Selon les médias locaux, un tigre blanc aurait été abattu par la police géorgienne aujourd'hui après avoir tué un homme et blessé un autre. L'homme d'une quarantaine d'années aurait été attaqué à 100 mètres du zoo dans la mi-journée. A ce jour, le nombre de morts du à la catastrophe est de 20, et encore six personnes sont portées disparues, tandis que les autorités pensent que des animaux du zoo sont toujours en fuite.

Les inondations de dimanche 14 juin à Tbilissi en Géorgie ont fait d’énormes dégâts, dévastant routes et habitations. Dues à des pluies torrentielles qui ont provoqué la crue de la rivière Vere, elles ont dévasté les rues de la capitale de la Géorgie. Au total, 15 personnes ont trouvé la mort, et d’autres sont encore portées disparues. Selon le Ministre de l’Intérieur géorgien, le bilan humain pourrait encore s’alourdir. Le président Giorgi Margvelashvili a envoyé ses condoléances aux proches des victimes.

Les inondations ont causé d'énormes dégâts dans la capitale © Shakh Aivazov/SIPA

Mais les victimes sont également animales : le zoo de la ville a été touché. Les enclos et les infrastructures ont été largement endommagés, ou détruits. Certains animaux, coincés dans leurs enclos, ont péri. Aujourd’hui, la chef vétérinaire du zoo, Ivane Daraseliya, a déclaré que le personnel a retrouvé six animaux morts dont trois lions, deux loups et un tigre.

Un ours brun tente tant bien que mal de se sortir des débris © Beso Gulashvili/SIPA

Alors que certains ont survécu aux coulées de boue, d’autres animaux ont préféré fuir, ce qui a donné lieu à des scènes surréalistes dignes de Jumanji. Les animaux se baladaient dans les rues de la ville. En tout, une vingtaine de loups, huit lions, des tigres blancs, sept ours, des chacals, des jaguars ainsi qu’un hippopotame s’étaient échappés. Dimanche, en fin d’après-midi, la presse géorgienne déclarait que la moitié des animaux avaient été récupérés et ramenés au zoo. Alors que certains ont seulement été capturés, d’autres ont été abattus, dont un petit lion blanc, une espèce très rare. Six loups ont également été tués par les policiers, alors qu’ils rodaient près d’un centre pédiatrique.

© Beso Gulashvili/SIPA

Finalement, lundi, le zoo de Tbilissi a demandé aux habitants de ne pas exécuter les animaux sauvages s’ils en voient. Ils avaient d’ailleurs été appelés par les autorités à rester chez eux en attendant que tous les animaux soient retrouvés.

L’hippopotame a pu être sauvé. Pour le ramener calmement au zoo, il a été endormi grâce à des tirs de seringues tranquillisantes. Deux oursons bruns ont également été retrouvés, et ont regagné le zoo. Un crocodile a également été sauvé des eaux boueuses, alors qu’il tentait de se déplacer dans la ville.

© Tinatin Kiguradze/SIPA

Pour l’instant, on ne sait pas encore exactement combien d’animaux sont morts mais le bilan semble s’alourdir de plus en plus. Le zoo n’est pas le seul parc animalier touché. Un refuge, placé non loin du zoo, a également été endommagé. Les inondations auraient tué 60 chiens sans-abri.

© Tinatin Kiguradze/SIPA

En attendant, de nombreuses personnes se sont portées volontaires pour retrouver des personnes, évacuer les corps des animaux, et nettoyer la ville comme ils le peuvent. Les dégâts sont estimés à environ 16 millions d’euros, soit 40 millions de lari.

Article le plus lu - Les gilets jaunes veulent continuer ! › Voir les actualités

Annonces Google