Comment dessiner avec la lumière ? En pratique

paris de nuit
Paris de nuit © Guillaume Belvèze / Martin Ducrot / Nicolas Deloeil

Linternaute.com a expérimenté pour vous cette pratique très ludique. Accessible à tous, elle nécessite très peu de matériel, de l'imagination et pas mal d'entrainement tout de même.

Nous rappelons qu'aucune retouche numérique n'a été appliquée aux photos présentées. Tout se passe à la prise de vue. L'exploitation des vitesses lentes (de plusieurs secondes) de votre appareil vous permettra de passer devant l'objectif avec une lumière pendant la pose et d'inscrire ainsi sur la photo des traits lumineux. Pour ce qui est des dessins, la règle numéro un est de vous amuser !

Faire simple, comme dessiner un coeur !

au début, il faut commencer en douceur. trouver un lieu plutôt sombre, un
Au début, il faut commencer en douceur. Trouver un lieu plutôt sombre, un cadrage agréable. Et poser son appareil sur un trépied comme pour réaliser une photo de nuit classique. © Guillaume Belvèze / Martin Ducrot / Nicolas Deloeil

L'escargot de nuit

dans cette ambiance, l'appareil photo aura besoin de plusieurs secondes de pose
Dans cette ambiance, l'appareil photo aura besoin de plusieurs secondes de pose pour prendre la photo. Durant cet intervalle, faites bouger dans le cadre une source lumineuse portative. Une lampe de poche fera l'affaire, vous pouvez également lui ajouter des filtres colorés pour varier le rendu. © Guillaume Belvèze / Martin Ducrot / Nicolas Deloeil
Plus de vélos ?
Évidemment, pour réaliser ces dessins lumineux, il est important d'être assisté.
Évidemment, pour réaliser ces dessins lumineux, il est important d'être assisté. Quelqu'un pour prendre la photo, quelqu'un pour dessiner. Et ici, une troisième personne pour poser. © Guillaume Belvèze / Martin Ducrot / Nicolas Deloeil
Un air de Rolling Stones !
plus l'on s'amuse, mieux c'est. les éléments du décor urbain sont là pour servir
Plus l'on s'amuse, mieux c'est. Les éléments du décor urbain sont là pour servir votre créativité. Quitte à être détournés ! © Guillaume Belvèze / Martin Ducrot / Nicolas Deloeil
Une histoire de fantôme
la personne qui dessine n'apparaît presque pas sur l'image. ou en transparence.
La personne qui dessine n'apparaît presque pas sur l'image. Ou en transparence. Magie ? Pas du tout. Grâce à la pose longue, son mouvement ne sera pas inscrit à l'image. Seule la silhouette persiste parfois dans un flou très diffus, presque fantomatique. © Guillaume Belvèze / Martin Ducrot / Nicolas Deloeil
Au Sacré-Coeur
comme souvent en photographie, tout est permis. plusieurs sources lumineuses,
Comme souvent en photographie, tout est permis. Plusieurs sources lumineuses, écriture, dessin, différents messages... Il faut aussi beaucoup d'essais pour arriver à ses fins - ici, au moins une dizaine ! © Guillaume Belvèze / Martin Ducrot / Nicolas Deloeil