Fin du monde : les théories plausibles Le réveil d'un super-volcan

éruption volcanique du stromboli.
Éruption volcanique du Stromboli. © Bierchen / Fotolia.com

Ceux qui ont vu le film catastrophe "2012" de Roland Emmerich vont pouvoir aisément se faire une idée des dégâts que provoque l'éruption d'un super-volcan. Pour une fois, le cinéaste a relativement fait preuve de cohérence scientifique. Bien sûr, les effets spéciaux font de la surenchère mais que ne ferait-on pas pour du sensationnel !

Quelles seraient les conséquences d'une telle éruption ? Le scénario ressemblerait à cela :

 Les secousses provoquées par l'éruption du volcan se propageraient sous forme d'ondes qui détruiraient tout sur leur passage, à l'instar d'une chute de météorite.

 Une expulsion énorme de cendres, de fumées et de roches. Les cendres envahiraient les hautes couches de l'atmosphère ce qui perturberait complètement la vie. Comment ? Le soleil serait totalement caché. Impossible pour les espèces terrestres de voir la lueur du jour pendant des mois. La température au sol chuterait brutalement car les rayons du soleil n'atteindraient plus le sol. Les végétaux chlorophylliens ne pourraient plus faire de photosynthèse. Toute la chaîne alimentaire s'en verrait fragilisée et l'Homme serait, à terme, impacté. Dans des conditions extrêmes, seules les espèces adaptées pourront survivre. N'est-ce pas Monsieur Darwin !