Etoiles filantes 2019 : nos conseils pour voir la pluie des Perséides ce mardi 13 août

Etoiles filantes 2019 : nos conseils pour voir la pluie des Perséides ce mardi 13 août ETOILES FILANTES - Rendez-vous cette nuit du mardi 13 au mercredi 14 août pour une nouvelle nuit des Perséides 2019. Découvrez nos conseils pour observer les nombreuses étoiles filantes annoncées dans les meilleures conditions.

[Mis à jour le 13 août 2019 à 17h35] Vous êtes passionnés d'astronomie ? Vous avez constamment la tête dans les étoiles ou, au contraire, n'avez jamais pu observer d'étoiles filantes ? Ne manquez pas le rendez-vous ce mardi 13 août au soir. Après un pic d'activité dans la nuit de lundi à mardi, les étoiles filantes seront encore nombreuses cette nuit dans le ciel français. Les Perséides 2019 ne sont en effet pas encore terminées. Il faudra cependant s'armer de patience. En effet, prévue pour le 15 août, la pleine Lune approche. Cela signifie que cette nuit du mardi 13 août au mercredi 14 août devrait être plus lumineuse que les précédentes. Les étoiles filantes seront ainsi plus difficiles à dénicher. Mais en restant éveillé et en s'installant confortablement loin des lumières parasites de la ville, il n'y a pas de raison pour que vous loupiez les étoiles filantes de ces Perséides 2019.

Bonne nouvelle, cependant : la météo de la nuit à venir sera particulièrement propice à l'observation des étoiles filantes. Aucun nuage ne devrait venir troubler cette nuit du mardi 13 août au mercredi 14 août sur une grande partie de l'Hexagone. Si vous habitez au nord-ouest du pays, où le ciel sera quelque peu voilé, vous aurez un peu plus de mal à observer la pluie d'étoiles filantes de ces Perséïdes 2019. Mais rassurez-vous : ce phénomène spectaculaire durera jusqu'au 24 août prochain, d'après l'Association française d'astronomie. Voici quelques conseils pour observer les étoiles filantes dans les meilleures conditions pour les nuits à venir.

Comment observer les étoiles filantes ce mardi 13 août et mercredi 14 août ?

Il faudra se lever à l'aube pour observer les étoiles filantes cette nuit du mardi 13 août au mercredi 14 août et multiplier les vœux, une tradition bien connue quand on aperçoit un météore ! Malgré une météo clémente et une absence de nuages sur une grande partie du pays, l'approche de la pleine Lune du 15 août pourrait illuminer le ciel et voiler en partie ces Perséides. Le ciel pourrait donc être très lumineux et il faudra se tenir dans un lieu éloigné d'une source de lumière. Placez-vous si possible dos à la Lune. La luminosité ne devrait pas gêner l'observation des météores les plus visibles, surtout si vous parvenez à être éloigné des centre-ville ou des points de lumière.

Un équipement particulier pour observer les étoiles filantes ?

Pas de danger ni besoin d'un équipement spécifique ! Les Perséides sont visibles à l'oeil nu par tout à chacun. Pas besoin donc de sortir jumelles ou téléscope, étant donné la vitesse élevée à laquelle défilent les boules de feu dans l'atmosphère terrestre (une moyenne de 50 km/heure). Environ un quart des étoiles filantes laissent des trainées visibles plusieurs secondes. Pour pouvoir observer cette pluie d'étoiles filantes de manière optimale, il ne faut pas que le ciel soit obscurci par les nuages.

Si les Lyrides sont visibles à l'oeil nu, il n'est toutefois pas évident, une fois dehors, de savoir où diriger son regard. Dans un premier temps, il faut s'assurer d'être placé dos à la Lune loin de toute source de pollution de lumière. Un bon conseil ? Le site LightPollution Map peut aider les personnes à repérer les zones les plus sombres et donc les points de vue optimaux à l'observation. Enfin, Pour trouver le fameux Triangle d'été dont nous avons parlé plus haut, Florent Deleflie, astronome à l'Observatoire de Paris., conseille de regarder "plein est et bas sur l'horizon". Une carte du ciel vous sera utile, ou une application mobile qui calcule en temps réel la position des astres visibles depuis la Terre. Si vous êtes déjà initié à l'astronomie, repérez la constellation de Persée puis celle de Cassiopée située plus haut qu'elle dans le ciel. Le radiant, c'est à dire l'endroit d'où semble partir la pluie d'étoiles filantes des Perseïdes, se situera au milieu des deux constellations.

Signification d'une étoile filante

Les étoiles filantes n'ont rien à voir avec les étoiles. Il s'agit d'une comète éteinte, ou bien d'un astéroïde qui, en se déplaçant, laisse derrière lui un grand nombre de débris. Ce soir donc, la tradition stellaire, qui intervient chaque année à la même époque, va se perpétuer, mais attention aux confusions : il ne s'agit évidemment pas d'"étoile" à proprement parler, mais de poussières d"astéroïdes qui passent tout près de notre planète et dont certaines entrent en "collision" avec la Terre.

Phénomènes lumineux, les étoiles filantes (ou météores) apparaissent ainsi chaque fois que de minuscules météorites entrent au contact des couches denses de l'atmosphère, à des vitesses allant de 15 à 70 km/seconde. En raison du frottement de l'air, ces poussières - parfois des cailloux plus ou moins gros - deviennent incandescentes avant de se volatiliser. Electrisé sur leur passage, l'air devient luminescent, donnant l'impression de trainées persistantes semblant provenir d'un même endroit du ciel : La constellation de la Lyre pour les Lyrides, celle d'Orion pour les Orionides, de Persée pour les Perséides, celle du Lion pour les Léonides, celle des Gémeaux pour les Géminides...

Le phénomène est bien connu des astronomes : lorsqu'un astéroïde passe près du Soleil, la glace des couches supérieures de l'astre se met à fondre et libère ainsi les poussières emprisonnées. Une partie de ces poussières s'accumule alors dans le sillage de la comète et forme une sorte d'essaim qui avance sur la même orbite. C'est donc essentiellement lorsque, dans son mouvement annuel, la Terre croise l'orbite d'une comète - existante ou disparue - que l'on observe des étoiles filantes en grand nombre et lorsque la Terre traverse un nuage de poussières cométaires qu'on peut avoir la chance d'assister à de véritables pluies. L'étude de l'orbite de la comète Swift-Tuttle après son passage près de la Terre, en août 1862, avait conduit l'astronome italien Giovanni Schiaparelli (1835-1910) à découvrir que cette orbite était quasiment identique à celle de l'essaim de poussières responsable des Perséides.

Les prochaines étoiles filantes

Plusieurs autres grands rendez-vous stellaires d'étoiles filantes auront lieu dans l'année 2019. Cet été on ne manquera pas le phénomène des Perséides observables du 17 juillet au 24 août, mais réellement entre les 11 et 15 août (faisant l'objet de la Nuit des Etoiles). Le 21 octobre, les Orionides, qui tirent leur nom de la constellation d'Orion, sont visibles dans l'hémisphère nord en cette période de l'année (facile à reconnaître : ses sept étoiles les plus brillantes forment un noeud papillon ou un sablier légèrement incliné)... Le 5 novembre, les Taurides donnent lieu également à une pluie d'étoiles du 20 octobre au 12 novembre (selon qu'elle soient du nord ou du sud). Les Leonides, dans la constellation zodiacale du Lion, apparaissent le 17 novembre. Enfin, ne manquez pas les Andromédides, associées à la comète de Biela, le 9 novembre, les Géminides le 14 décembre et les Ursides le 22 décembre, associées à la comète 8P/Tuttle.

Article le plus lu - Disparition de Nora en Malaisie : son corps retrouvé, l'enquête sur sa mort débute › Voir les actualités

Etoiles filantes 2019 : nos conseils pour voir la pluie des Perséides ce mardi 13 août
Etoiles filantes 2019 : nos conseils pour voir la pluie des Perséides ce mardi 13 août

Sommaire Étoiles filantes 13 - 14 août : à quelle heure ? Étoiles filantes : comment les observer ? Signification d'une étoile filante Prochaines étoiles filantes [Mis à jour le 13 août 2019 à 17h35]  Vous êtes passionnés...