Pâques : Paris, Lyon, Marseille... Où chasser les œufs lundi ?

Pâques : Paris, Lyon, Marseille... Où chasser les œufs lundi ? PAQUES 2018 - Pâques est enfin arrivé ! Les petits gourmands ont dû se précipiter ce dimanche 1er avril 2018 dans les jardins et les parcs à la recherche des fameux œufs en chocolat et autres lapins. Pour les retardataires, de nombreuses chasses sont encore organisées lundi !

[Mis à jour le 1er avril 2018 à 18h30] Emblème de la vie, de la fécondité et de la renaissance, l'œuf est omniprésent à chaque Pâques, date de la résurrection du Christ. Et si vous avez manqué les chasses aux œufs organisées ce 1er avril, sachez que de nombreuses autres ont encore lieu à l'occasion du lundi de Pâques. Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Strasbourg... Petit tour de France des chasses aux œufs prévues lundi. Si vous êtes à Paris, le Secours populaire organise une chasse aux œufs solidaire dans le parc André Citroën, dans le 15e arrondissement de la capitale. Le permis de chasse coûte cinq euros. De nombreuses autres activités sont organisées et accessibles grâce à ce même permis. À Lyon, comme dans neuf autres villes de France - Paris (Jardin du Luxembourg, à Montmartre, dans le quartier du Marais ou sur l'Île de la Cité), Marseille, Lille, Nantes, Bordeaux, Strasbourg, Toulouse, Montpellier, Rennes - CitizenKid organise plusieurs chasses aux œufs. Dans la capitale des Gaules, cinq parcours dans quatre quartiers sont mis en place. Attention cependant, le nombre de places est limité. Il faut s'inscrire en avance ! Le tarif ? 11 euros pour les enfants, 9 euros pour les adultes. À Toulouse, outre CitizenKid, le parc Kidou Récré organise également une chasse lundi 2 avril. Dans la région également, au château de Merville, situé au nord-ouest de Toulouse, le plus grand labyrinthe de buis d'Europe organise lui aussi pour Pâques 2018 une gigantesque chasse au trésor. Près de 60 000 œufs sont à trouver.

À Marseille, les aventuriers les plus courageux sont invités au Zoo de La Barben pour participer à une énorme chasse aux œufs pour de Pâques. Si de nombreux chocolats sont à la clé, une grande surprise est promis à celui qui parviendra à mettre la main sur l'œuf d'or ! Non loin de Marseille, à Lambesc, une chasse aux œufs gratuite est également organisée par le COFALS le 2 avril, dès 10 heures. Trois parcours seront proposés. Comme au château de Merville, le parc des Labyrinthes géants de La Roque d'Anthéron organise tout le week-end des chasses aux œufs hors norme, dans une ambiance proche d'Alice au Pays des Merveilles. Deux à six rendez-vous quotidiens sont annoncés. L'entrée coûte 8,50 euros. Pour participer à la chasse, il faudra débourser 3,50 euros de plus. À Bordeaux et dans ses alentours, plusieurs chasses aux œufs sont également organisées. Il y a notamment celles au château de Vayres. L'entrée du château, animations et chocolats inclus, est gratuite pour les 0-4 ans, et coûte 10 euros pour les 5-14 ans et 12,50 euros pour les plus de 15 ans. À Strasbourg et dans ses environs, plusieurs chasses aux œufs ont aussi lieu. À Marmoutier notamment, moyennant 2,50 euros, il sera possible de participer à la chasse aux œufs organisée par l'association Maurirock le 2 avril, dès 14h30. À part les œufs en chocolat, y a-t-il des mets spécialement conçus pour le jour de Pâques en France ? Mais au fait, quelles sont les origines de cette fête de Pâques ? Dans cette page spéciale Pâques, nous allons tenter de répondre à toutes ces questions.

Oeufs et cloches de Pâques

Certaines sources rapportent que les Perses s'offraient déjà des œufs il y a 5 000 ans à l'approche du printemps. Ce fut ensuite le tour des Gaulois et des Romains. Pour toutes ces cultures païennes, l'œuf semble avoir été l'emblème de la vie, la fécondité et la renaissance. Ces traditions ont ensuite été assimilées par la chrétienté. Ce dimanche est, pour les Chrétiens du monde entier, un jour de fête durant lequel tous les interdits du Carême sont levés et l'oeuf, symbole de vie, est omniprésent. La résurrection du Christ est accueillie dans la joie, c'est pourquoi un repas de fête traditionnel est préparé avec le retour des cloches. 

Repas de Pâques

Pain azyme, vin, agneau... il existe plusieurs variantes de menus traditionnels de Pâques, selon la religion. Les rites chrétiens s'inspirent de la Pâque juive, qui trouve elle-même ses racines dans d'antiques traditions païennes. Le menu de Pâques tombe par ailleurs, chaque année, pile 47 jours après les fastes mets gustatifs de Mardi gras

La Cène et l'eucharistiedans les évangiles, lors de son dernier repas, Jésus bénit le pain et le vin, qu'il présente comme son "corps" et son "sang". Il demande alors à ses disciples de perpétuer ce rite en sa mémoire, ce dernier permettant la rémission des pêchés. Pour les chrétiens, l'eucharistie est la commémoration de ce repas, mais aussi celle du sacrifice de Jésus, qui rachète ainsi le péché originel des hommes. Les catholiques croient en la présence réelle de Jésus dans le pain azyme et le vin bénis lors de la messe. C'est le mystère de la "transsubstantiation". A l'inverse, Les protestants ne voient dans l'eucharistie qu'un rite symbolique.

La cène, tableau de Duccio di Bueninsegna © DR

La coupe de vin et le pain azymel'influence des traditions juives sur l'eucharistie est manifeste : le soir de la Pâque, les juifs célèbrent en effet le "Sédèr", le repas pascal. Sur la table, figurent 7 mets symboliques, parmi lesquels des herbes amères pour rappeler les souffrances du peuple hébreu avant sa libération, mais aussi du pain azyme. Ce pain sans levain est consommé en mémoire de la fuite d'Egypte durant laquelle les Hébreux n'eurent pas le temps de faire lever le pain. Pendant 7 jours avant et après la Pâque, le pain levé est proscrit et remplacé par des "matzoth", galettes de pain azyme. Sur la table du Sédèr est également placée une coupe de vin réservée au Prophète Elie, dont le retour est attendu.

L'agneau pascal : Manger de l'agneau est une tradition que l'on retrouve dans de nombreux pays. Pour les chrétiens, l'agneau fait référence au Christ, "l'agneau de Dieu" qui a donné sa vie en sacrifice et qui conduit le troupeau des brebis de Dieu. Mais dans la Bible, le sacrifice de l'agneau est aussi commandé aux Hébreux, avant la traversée de la Mer Rouge. Avec le sang de cet agneau, ils marquent leur maison, échappant ainsi à la dixième plaie d'Egypte, la mort des nouveaux-nés. Un rite pastoral que pratiquaient déjà les peuples nomades. L'agneau et la brebis ont toujours représenté la pureté, l'innocence, la justice. Autrefois, on racontait même que le diable pouvait prendre la forme de n'importe quel animal à l'exception de la brebis.

Gâteaux de Pâques

Il n'y a pas que les œufs en chocolat comme sucreries à Pâques. Et si on profitait de cette fête pour céder à la gourmandise de bons gâteaux faits maison ? Si vous souhaitez rester dans la tradition, alors opter pour le petit agneau de Pâques alsacien baptisé osterlammele. Ces petits agneaux de Pâques riches en œufs sont offerts à l'origine le matin après la messe de Pâques. La tradition veut qu'il soit surmonté d'un petit fanion en papier de soie aux couleurs alsaciennes. Si vous souhaitez rester dans l'esprit des lapins en chocolat, pourquoi ne pas préparer des biscuits de Pâques aux carottes en forme de lapins ou un gâteau aux carottes de Pâques, un must-have chez les anglais ? Pour ceux qui préfèrent des gâteaux plus chocolatés, essayez-vous au nid de Pâques en chocolat ou aux cookies de Pâques chocolat oréo façon pot de fleur... Miam ! Et si vous souhaitez redoubler d'inventivité, pourquoi ne pas vous procurer des moules en forme d'animaux comme l'agneau ? N'oubliez pas de décorer vos gâteaux avec des œufs de Pâques ou des mini poussins ! 

Le lapin est à l'honneur sur les gâteaux de Pâques ! © strannikfox - 123RF

Sorties à Pâques

Qui dit Pâques dit chasse aux œufs en famille, bien sûr ! A Paris et en région, les grands parcs, les zoos ou les châteaux vous ouvrent leurs portes. Si vous faites un tour en Alsace, fêtez Pâques dans la plus pure tradition à Colmar, avec ses marchés et ses expositions d'artisans. Pour ceux qui veulent s'amuser, la Foire du Trône, plus grande fête foraine d'Europe, ouvre ses portes à Paris, et sinon, pourquoi ne pas participer à une partie d'escape game entre amis ? Et si vous voulez bousculer la tradition, rendez-vous au Manoir de Paris avec Pâques Attack, un spectacle effrayant où vous serez en proie à un lapin très très furieux. Retrouvez toutes nos idées originales ci-dessous : 

Signification de Pâques 

Pour bien comprendre Pâques, il faut d'abord partir de l'héritage des traditions et croyances juives, chrétiennes mais aussi païennes. Pâques est une des principales fêtes chrétiennes d'aujourd'hui. Mais elle emprunte son nom à la fête juive, la Pâque, qui se déroule à la même période. Deux fêtes qui n'ont pourtant pas la même signification. Dans la religion juive, Pâque est "la fête des fêtes". Elle commémore la fuite d'Egypte du peuple hébreu, soumis à l'esclavage à l'époque de Pharaon. D'après la Bible et le livre de l'Exode, le jour de Pâque, la Mer Rouge se serait ouverte pour laisser passer Moïse et les Hébreux, poursuivis par les troupes de Pharaon, leur permettant ainsi de rejoindre la Terre Promise d'Israël. Pâque marque donc la naissance du peuple d'Israël et se veut, plus largement, une fête de liberté. En hébreu, Pâque se dit d'ailleurs "Pessah" qui signifie passage. 

Quant aux Pâques chrétiennes, elles célèbrent la résurrection de Jésus. Selon les évangiles, la mort et la résurrection du Christ ont lieu au moment de la Pâque juive, ce qui explique que la fête chrétienne emprunte le même nom. Pour les chrétiens, Pâques célèbre la résurrection de Jésus, trois jours après sa mort, et le "passage" vers la vie éternelle. Mais Pâques, multiple, commémore aussi pour les croyants du christianisme les événements précédant la renaissance de Jésus (dernière Cène ou repas, Passion du Christ désignant son arrestation et sa mort). C'est une des fêtes les plus importantes de l'année - pour les orthodoxes, la plus importante - qui s'échelonne sur toute la Semaine sainte. Pâques est au coeur de la foi chrétienne.

La Semaine Sainte est, pour les chrétiens du monde entier, la semaine qui précède Pâques. Débutant par le Dimanche des Rameaux, elle commémore la Passion du Christ. Plusieurs dates clés ponctuent la Semaine Sainte. Après le Dimanche des Rameaux qui commémore le jour où Jésus arrive à Jérusalem, acclamé par la foule, arrive le Jeudi Saint, à trois jours du dimanche de Pâques, qui célèbre le dernier repas, la Cène, pris par Jésus avec ses disciples. Puis, il y a le Vendredi Saint qui commémore le jour de la crucifixion, jour de jeûne pour les Chrétiens, et le Samedi Saint, un jour de silence et de recueillement, avant la veillée pascale, le soir, qui précède la célébration de sa Résurrection le Dimanche de Pâques.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Jours de fête - commémoration

Annonces Google