Assomption : date clé pour les chrétiens, pourquoi le 15 août est-il férié ?

Assomption : date clé pour les chrétiens, pourquoi le 15 août est-il férié ? 15 AOUT 2018 - Pour bon nombre de Français, le 15 août est avant tout un jour férié de plus dans le calendrier annuel. Mais certains se posent peut-être la question : pourquoi cette date importante pour les chrétiens est-elle chômée ? Découvrez sans plus attendre notre dossier sur l'Assomption.

[Mis à jour le 15 août 2018 à 17h42] L'Assomption tombe ce mercredi 15 août. Pour les chrétiens pratiquants, c'est l'occasion de mettre à l'honneur la vierge Marie, l'Assomption célébrant l'élévation vers le ciel de la mère de Jésus. Mais pour certains, ce jour férié est souvent l'occasion rêvée pour poser un jour de moins au moment de prendre leurs vacances d'été ou simplement d'organiser un barbecue en famille ou entre amis. Question : pourquoi et comment cette date est-elle devenue fériée dans l'Hexagone ? 

Pratiquées par l'Église de Rome dans les premiers siècles après Jésus-Christ, les grandes processions chrétiennes ont été remises à l'honneur par le très croyant roi Louis XIII, en 1638. C'est cette année-là que le 15 août est également devenu un jour férié sous l'impulsion du monarque. Ce dernier a rien moins que consacré le Royaume de France à la Vierge Marie, pour avoir "exaucé" ses prières d'avoir un fils, après 23 ans de mariage sans enfant (le futur Louis XIV). La tradition des processions, encore vivace aujourd'hui en France, rappelle celles organisées par Louis XIII dans tout son royaume pour honorer la Vierge Marie, pendant la période où il la priait de lui donner un héritier.

Assomption et jour férié

La date de l'Assomption donne lieu chaque année à un jour férié, qui tombe donc un mercredi en 2018. Ce jour férié de l'Assomption fait donc partie des 11 jours légalement définis comme tels par le Code du travail dans la majeure partie de la France. 11 jours comprenant des fêtes religieuses (Lundi de Pâques, Jeudi de l'Ascension, Lundi de Pentecôte, Toussaint, Noël) aussi bien que civiles (Jour de l'an, Fête du Travail, Fête de la victoire du 8 mai 1945, 14 juillet et 11 novembre). La fête de la Sainte-Marie (tout court) tombe également le 1er janvier. À noter que contrairement à la date de l'Ascension, qui varie d'une année sur l'autre, mais se situe chaque fois 40 jours après le dimanche de Pâques, celle de l'Assomption ne change pas. Elle tombe chaque année le 15 août.

Assomption 2018

Une statue de la Vierge Marie au sanctuaire de Lourdes. © Pascal PAVANI- AFP

De nombreux événements sont organisés, pour la plupart religieux. A Paris, la basilique du Sacré coeur de Montmartre accueille en général une messe anticipée de l'Assomption la veille au soir du jour J. Le lendemain, le jour de l'Assomption, se tient traditionnellement une messe "solennelle". Suivent également des vêpres. D'autres messes de l'Assomption sont prévues tout au long de la journée. Toujours à Paris, une procession a lieu depuis quelques années sur un bateau de la Seine. On y sort la Vierge Marie en statue d'argent, d'ordinaire conservée à Notre-Dame. Des processions suivies de festivités sont également organisées dans toute la France (Biarritz, Chartres...). Quant au sanctuaire de Lourdes, c'est le 15 août qu'il voit affluer le plus de visiteurs.

Date de l'Assomption

La naissance inespérée de Louis XIV (1638-1715), fruit de prières à la Vierge ? © Georgios Kollidas_123RF

La fête religieuse fixe de l'Assomption se célèbre le 15 août depuis le VIe siècle, avec l'instauration par l'empereur byzantin Maurice, dans son empire, d'une fête de la Dormition de la Vierge Marie à cette date. L'objectif, semble-t-il, était à l'époque de commémorer l'inauguration du Sépulcre de Marie, une église érigée spécialement pour la Vierge montée au ciel. Depuis devenue fête liturgique dans l'Eglise catholique, l'Assomption est l'occasion de nombreuses processions dans les paroisses de cette confession. En France, depuis la consécration de la France à la Sainte-Vierge par Louis XIII le 10 février 1638, les processions sont traditionnellement suivies de festivités.

Le monarque aurait d'abord consacrée sa personne et son Royaume à la Vierge Marie "dans le secret de son coeur", avant de l'implorer de lui donner un héritier, alors attendu depuis 22 ans. Une grossesse ne tarde pas à suivre pour Anne d'Autriche, après l'"apparition" de Marie et l'exécution des neuvaines (des prières ciblées sur un souhait et répétées neuf jours de suite), mais aussi des processions organisées dans les paroisses le 15 août. Dès la confirmation de la grossesse, Louis XIII publie l'Edit officiel qui consacre cette fois solennellement la France à Marie*. Louis XIV naîtra l'année suivante.

>>Consultez la biographie de Louis XIV

*D'après l'Encyclopédie Maria, tome IV, Beauchesne 1956 - p. 714

Définition et signification de l'Assomption

Au sens où nous nous y intéressons dans ce dossier, "Assomption", à ne pas confondre avec "Ascension", désigne une fête chrétienne bien particulière. Cette dernière célèbre un "enlèvement", et pas n'importe lequel : celui de la Vierge Marie. Ainsi, le terme "assomption", issu du latin "assumere", veut dire "prendre, enlever". Dans le cas de l'"Assomption", il réfère à l'"enlèvement au ciel" de Marie. Autrement dit, au transfert dans les cieux de son corps comme de son âme. Chaque 15 août, l'Assomption fête en une fois la mort et la résurrection de la mère de Jésus-Christ, mais aussi son entrée au paradis et son couronnement. Un dogme religieux basé sur des écrits théologiques datant de l'Antiquité, des légendes et des apocryphes (écrits à l'authenticité non établie), mais pas sur des écrits propre à l'Evangile.

Lire aussi notre dossier sur les traces de Jésus de Nazaret

Article le plus lu - Gilets jaunes : encore des blocages ! › Voir les actualités

Jours de fête - commémoration

Annonces Google