Festival d'Angoulême 2020 : le palmarès complet des Fauves et des prix

Festival d'Angoulême 2020 : le palmarès complet des Fauves et des prix FESTIVAL ANGOULEME - Florent Grouazet et Younn Locard, auteurs de "Révolution I. Liberté" se sont vus décernés le prestigieux Fauve d'Or, qui récompense le meilleur album de l'année. Qui sont les lauréats de la 47e édition du festival international de la bande dessinée ?

[Mis à jour le 3 février 2020 à 15h04] La 47e édition du Festival d'Angoulême a récompensé le premier volet d'une trilogie ambitieuse sur la Révolution française, Révolution I. liberté (Actes Sud - L'An 2), mené à quatre mains par Florent Grouazel et Younn Locard. Les deux jeunes auteurs succèdent ainsi à l'américaine Emil Ferris, qui s'était distinguée l'an dernier avec son roman graphique Moi ce que j'aime c'est les monstres (Monsieur Toussaint Louverture). Une victoire qui revêt donc l'écharpe tricolore et célèbre les nouveaux horizons prometteurs de la bande-dessinée hexagonale.

Révolution I. Liberté, publié à 5 000 exemplaires et déjà en rupture de stock, retrace en couleurs sépia les prémisses de la Révolution française, en avril 1789, à travers l'affaire Réveillon, qui conduira au massacre des habitants du Faubourg-Saint-Antoine. L'une des premières révoltes populaires, que les auteurs abordent, au fil des 320 pages de cette fresque grandiose, à hauteur d'homme et à tous les étages de la société. Un choix audacieux pour Younn Locard, qui a expliqué avoir "une vision très scolaire, pas très enthousiaste et bourgeoise de la Révolution" lors d'une rencontre avec le public. 

Palmarès du Festival d'Angoulême

Le Grand Jury, composé des auteurs Marion Montaigne et Simon Roussin, du chanteur Dominique A, du journaliste sur France Inter et France Télévision Ali Baddou, de l'actrice et réalisatrice Noémie Lvovsky, de la journaliste du Figaro Aurélia Vertaldi et du libraire Olivier Maltret, a attribué les prix suivants au sein de la sélection officielle 2020 : 

  • Le Fauve d'Or - Prix du Meilleur Album (ce prix récompense le meilleur album de l'année, quel que soit son genre, son style ou sa provenance géographique) : Florent Grouazel et Younn Locard se sont hissés sur la première marche du podium avec Révolution t.1 (Actes Sud - L'An 2).
  • Prix Spécial du Jury (ce prix récompense un ouvrage pour ses qualités narratives, graphiques et/ou l'originalité de ses choix) : le roman graphique de Seth, Clyde Fans (Delcourt), remporte le prix en 2020. Clyde Fans raconte l'histoire de deux frères qui ont hérité de l'entreprise de leur père après que celui-ci les a abandonnés.
  • Prix de la Série (ce prix récompense une oeuvre composée de plusieurs volumes (trois minimum) : le mangaka Gou Tanabe a reçu le prix avec Dans l'abîme du temps (Ki-oon), une adaption du maître de l'horreur, H.P. Lovecraft. Un chef-d'œuvre SF cauchemardesque qui combine un voyage dans le temps et un terrifiant transfert de personnalité. 
  • Prix Révélation (ce prix distingue l'œuvre d'un auteur en début de parcours artistique) : Lucarne de Joe Kessler (L'association) est une "expérience graphique et narrative singulière, signée par le directeur artistique de l'éditeur anglais Breakdown Press, pour dire la peur, le plaisir ou les odeurs, soutenue par une narration hypnotique et une vision originale du monde".
  • Prix du Public France TélévisionsSaison des roses de Chloé Wary (Flblb) place l'éman­­ci­­pa­­tion fémi­­nine au centre d'un terrain de foot de banlieue : "On nous prend pas au sérieux nous les meufs. Des fois je me dis que ce serait plus simple si j'avais des couilles. - C'est pour ça que tu t'ha­billes comme un mec. - Arrête on dirait ma mère ! - T'façon même en talons tu serais pas plus fémi­ni­ne… - Une gazelle, ça court pas en talons".
  • Fauve de l'AudaceActe de Dieu de Giacomo Nanni est "un envoûtant récit polyphonique", au visuel pointilliste, "qui alterne entre errance d'un chevreuil, scènes de chasse et discours sur la fin du monde par le prisme d'un terrible séisme".

Un jury composé d'enfants, ainsi que des auteurs, attribue, au sein de la sélection jeunesse :

  • Prix Jeunesse (ce prix récompense une oeuvre destinée au jeune public) : l'album Les Vermeilles de Camille Jourdy (Actes sud BD) a remporté le prix 2020. L'album, pour les enfants à partir de 7 ans, raconte l'histoire de Jo, qui, ennuyé d'un pique-nique en famille, se met à vagabonder dans une forêt mystérieuse où il rencontre des lutins, un cyclope, un enfant à oreilles de chat, un renard qui parle et des poneys colorés, les Vermeilles. Un conte lumineux et inquiétant.
  • Prix Jeune adulte (ce prix récompense une oeuvre destinée aux adolescents à partir de 13 ans) : la mangaka japonaise Akiko Higashimura remporte le prix 2020 avec Le Tigre des neiges, tome 4 (Le Lézard noir), qui raconte l'histoire d'un des plus fameux guerriers du Japon du XVIe siècle, surnommé "le tigre d'Echigo" et qui en réalité été une jeune fille hors du commun, élevée par son seigneur de père pour devenir une combattante.

Le Grand Jury attribue au sein de la sélection patrimoine :

  • Prix du Patrimoine (ce prix récompense une oeuvre de l'histoire mondiale de la bande-dessinée, et son travail éditorial permettant de la redécouvrir) : La main verte et autres récits de Nicole Claveloux (Cornelius) est le premier volume d'un recueil d'histoires poétiques décrivant "un monde absurde et drôle dans lequel la réalité joue à cache-cache avec la raison".

Un jury de personnalité attribue le prix du polar SNCF :

  • Fauve Polar SNCF (ce prix récompense un polar en bande dessinée, qu'il soit une création ou l'adaptation d'une oeuvre littéraire) : No direction d'Emmanuel Moynot (Sarbacane) est un road movie de papier en forme de récit choral qui suit deux tueurs en série dans une course folle à travers l'Amérique.

Le prix Goscinny récompense un scénariste pour l'ensemble de sa carrière :

  • Prix Goscinny : Gwen de Bonneval et Fabien Vehlmann (Dupuis), co-scénaristes de la série Le Dernier Atlas (Dupuis) succèdent à Pierre Christin. Les deux auteurs ont fait leur preuve chez Spirou puis ont crée ensemble la série Samedi et Dimanche chez Dargaud. Plus tard, ils ont collaboré sur 5 tomes de Spirou et Fantasio.

Enfin, un jury spécialisé récompense la meilleure publication non professionnelle avec :

  • Prix de la Bande Dessinée Alternative (ce prix est sélectionné parmi une trentaine de publications non professionnelles en compétition, sans distinction d'origine géographique ou de périodicité) : Komikaze (Croatie) d'Ivana Armanini.

Qui est Emmanuel Guibert, vainqueur du Grand Prix du Festival d'Angoulême ?

Au cours de la cérémonie d'ouverture officielle du Festival mercredi soir dernier, Emmanuel Guibert a remporté le Grand Prix du festival international de la bande dessinée d'Angoulême, la récompense ultime pour un auteur de bande dessinée, à l'issue d'un vote de 1 200 auteurs. Âgé de 56 ans, Emmanuel Guibert est notamment connu pour ses séries jeunesse dont La Sardine de l'espace ou encore La Fille du professeur en collaboration avec Joann Sfar. Son début de carrière avait davantage été marqué par des œuvres inspirées de l'histoire comme Brune, une œuvre qui dépeint la montée du nazisme, puis La Guerre d'Alan, une série de bande dessinée sur un soldat américain arrivé au début de 1945 sur le sol européen.

Emmanuel Guibert, vainqueur du Grand Prix 2020. © Jean Michel Nossant/SIPA

Entre 2003 et 2006, la série de trois ouvrages de bande dessinée documentaire Le Photographe (publiée chez Dupuis), mêle ses dessins avec des photographies de Didier Lefèvre qui racontent le déroulé d'une mission humanitaire en Afghanistan en 1986. Emmanuel Guibert a été récemment auréolé, en 2017 du Prix Goscinny à Angoulême et en janvier 2018, le Festival international de la bande dessinée lui avait déjà consacré une exposition. "Chacun de ses albums est une divine surprise" résume ainsi le journaliste français spécialiste de la BD Patrick Gaumer. Emmanuel Guibert était cette année en compétition avec Catherine Meurisse et l'Américain Chris Ware :

  • Catherine Meurisse, 39 ans, illustratrice pour des magazines jeunesse comme Okapi ou Eurêka et autrice de bande dessinée, a travaillé de 2005 jusqu'aux attentats pour Charlie Hebdo aux côtés de Charb, Riss ou Luz. Elle était la seule femme de l'équipe de dessinateurs permanents de Charlie Hebdo et échappe à l'attentat du 7 janvier 2015 dans les locaux du journal satirique en arrivant en retard à la conférence de rédaction. Deux ans après, elle publie La Légèreté, paru chez Dargaud, où elle raconte sa reconstruction après l'horreur. Elle publie en 2019 Drôles de femmes, en collaboration avec Julie Birmant, un recueil de portraits de femmes du spectacle comme Yolande Moreau ou Anémone. Mercredi 15 janvier, elle est élue dans la section de peinture de l'Académie des beaux-arts.
  • Chris Ware, 53 ans, né à Omaha dans le Nebraska, est un dessinateur américain de bande dessinée multi-récompensé dans le monde et pourtant méconnu du grand public en France. Il a bâti une œuvre très personnelle dans les années 1990 avec sa série des Acme Novelty, pour laquelle il a reçu de très nombreux prix : 28 Harvey Awards et 22 Eisner Awards. En 2012, il publie le livre-objet Building Stories qui a reçu le Prix Spécial du Jury au Festival d'Angoulême en 2013. Son nouvel ouvrage, Rusty Brown, paraîtra à la fin de l'année 2020 aux Éditions Delcourt.
  • L'an dernier, c'est la Japonaise Rumiko Takahashi, surnommée la "Princesse du manga" et auteure de Maison Ikkoku (Juliette je t'aime) et Ranma 1/2, qui a remporté le prix. Consultez l'historique des Grands Prix décernés chaque année depuis 1974.

Les affiches du festival

Trois artistes de nationalités différentes ont signé les affiches du célèbre festival de la bande dessinée cette année 2020 : la Japonaise Rumiko Takahashi, lauréate du Grand Prix 2019, l'Américain Charles Burns et la Française Catherine Meurisse. Le thème commun à ces illustrations est celui de "l'autoportrait de l'artiste en enfant, découvrant la ou les bandes dessinées fondatrices de sa passion, voire de sa vocation".

Affiches du festival d'Angoulême 2020 réalisées par Rumiko Takahashi, Charles Burns et Catherine Meurisse. © Rumiko Takahashi, Charles Burns et Catherine Meurisse

Billets pour le Festival d'Angoulême

  • Billet 1 jour (jeudi/vendredi/dimanche) : 19 euros / 16 euros en prévente / 11 euros pour les 10-17 ans
  • Billet 1 jour (samedi) : 25 euros / 22 euros en prévente / 11 euros pour les 10-17 ans
  • Billet 4 jours : 45 euros / 40 euros en prévente / 25 euros pour les 10-17 ans
  • La gratuité s'applique aux enfants de moins de 10 ans.

Dates du Festival d'Angoulême

Le 47e Festival d'Angoulême s'est déroulée sur 4 jours du 30 janvier au 2 février 2020. La remise des Fauves a eu lieu le samedi 1er février 2020.

L'adresse du Festival d'Angoulême