Les Machines de l'île : un paresseux rejoint le bestiaire de l'île de Nantes

Les Machines de l'île : un paresseux rejoint le bestiaire de l'île de Nantes LES MACHINES DE L'ILE - Le site des Machines de l'île a réouvert ses portes à Nantes après une pause hivernale. Un paresseux a rejoint la ménagerie de la Galerie, l'un des premiers éléments qui peuplera le futur Arbre aux Hérons.

[Mis à jour le 6 mars 2019 à 17h15] Les Machines de l'Île accueillent un nouveau pensionnaire depuis sa réouverture au mois de février 2019. Il s'agit d'un paresseux de 120 kilos et d'1 mètre 50 en bois et en métal, se déplaçant très lentement le long d'une branche sous le contrôle d'un volant en accès public. Ce paresseux fort sympathique, qui tourne la tête aux visiteurs et fait bouger ses paupières, a déjà conquis son public. Et c'est tant mieux, car il fera partie des premiers éléments de la ménagerie mécanique qui peuplera l'Arbre aux Hérons, le grand projet des Machines de l'Île à l'horizon 2022. 

Le paresseux déménagera donc en 2022 sur l'Arbre aux Hérons. Un colibri porte-épée, futur pensionnaire de l'arbre lui aussi, débarquera dans la Galerie au mois d'avril. "A terme, quatre colibris seront rassemblés au cœur de l'Arbre autour d'un bouquet de fleurs à longues corolles", ont rapporté Les Machines de l'Île à 20 Minutes. Autre nouveauté du site, une maquette au 1/5e du futur Arbre aux hérons trône désormais dans la Galerie des Machines de l'Île. "C'est un arbre de type banian, quand il se développe, ses branches tombées au sol deviennent des racines à leur tour. Ces différentes racines délimiteront un cheminement au sol" a précisé Pierre Orefice, directeur des Machines de l'Île, à Ouest France. 

L'arbre aux hérons des Machines de l'île : une véritable cité dans le ciel

Il s'agit du nouveau projet du tandem François Delarozière et Pierre Orefice. Un arbre géant va pousser au bord de la Loire, à 800 mètres à vol de héron du Carrousel des Mondes Marins, au cœur des falaises du Sillon de Bretagne dans la carrière de Chantenay. Ce parc urbain prendra place en 2022 dans le quartier du Bas Chantenay et des bords de Loire en pleine transformation. L'arbre aux hérons sera fait d'acier et de bois. Il culminera à 32 mètres de haut sur 50 mètres de diamètre et sera doté de jardins suspendus peuplés par des bêtes mécaniques actuellement testées dans la Galerie des Machines : l'Araignée, la Fourmi géante, la Chenille arpenteuse etc. Ces jardins de plus de 450 mètres de parcours sur 22 branches seront visitables par 400 visiteurs en apesanteur en même temps ! Deux hérons géants surmonteront l'arbre à sa cime, accueillant une quinzaine de passagers chacun dans un vol vertigineux. Un jardin d'acclimatation pour les plantes de l'Arbre aux Hérons sera situé au pied des falaises.

Origine des Machines de l'île

Entre technique et poésie, les Machines de l'île sont des créatures géantes articulées qui renvoient au monde fantastique de Jules Verne, à l'univers mécanique de Léonard de Vinci et à l'histoire industrielle de la ville de Nantes. Il y a près de 12 ans, nous étions le 30 juin 2007, le Grand Éléphant des Machines de l'île sortait pour la première fois sur le site des chantiers navals de Nantes, un spectacle grandiose devant des dizaines de milliers de visiteurs...

Imaginées par le directeur artistique François Delarozière et l'inventeur Pierre Orefice, les structures mécaniques monumentales des Machines de l'île ont vu le jour en juillet 2007 avec le Grand Éléphant et la visite de la Galerie des Machines. Cette dernière est un véritable bestiaire où sont testées les machines et où l'histoire du projet et le fonctionnement de ces étranges créatures est expliqué au public. Ces Machines à l'esthétique mécanique prennent vie dans une scénographie où la danse, la musique et l'interaction avec le public occupent une place de choix. Pour réaliser ces incroyables créatures, la compagnie La Machine s'est dotée de deux ateliers à Nantes et Tournefeuille, où sont représentés les métiers du spectacle, les métiers de l'art en, mais aussi de l'industrie et des technologies de pointe. Le Carrousel des Mondes Marins, dont l'originalité réside dans ses trois plateaux superposés, a vu le jour en 2012. Les Machines de l'île sont l'un des éléments majeurs de l'attractivité de la ville, attirant un public venu du monde entier et accueillant plus de 600 000 visiteurs chaque année. 

La Galerie des Machines des Machines de l'île

Véritable bestiaire de machines, la Galerie des Machines est le laboratoire de test des créatures mécaniques conçues par la compagnie La Machine. Actuellement, les visiteurs peuvent embarquer dans l'Araignée mécanique endormie dans son nid. Réveillée par les machinistes, elle se déplace sur ses fils dans la Galerie. Les visiteurs peuvent également prendre les commandes de la Chenille arpenteuse ou de la Fourmi géante. La Galerie des Machines rend également compte de l'histoire du Grand Elephant, des Mondes Marins et de la construction en cours de l'Arbre aux Hérons. 

    Le Grand Elephant des Machines de l'île

    Le Grand Éléphant des Machines de l'île. © SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

    Le Grand Éléphant est une machine mécanique qui a vu le jour au tout début du projet. Haut de 12 mètres et long de 21 mètres, il embarque sur son dos une cinquantaine de voyageurs quand il sort de la cathédrale d'acier de la grande Nef pour rejoindre le Carrousel des Mondes Marins. Pesant plus de 48 tonnes et irrigué par 2 000 litres d'huile hydraulique, le Grand Éléphant se déplace à une vitesse de 1 à 3 kilomètres à l'heure. De l'intérieur, les visiteurs découvrent ses engrenages et ses énormes pattes en mouvement. Depuis sa terrasse accessible par un escalier, ils profitent d'une vue imprenable sur le site des anciens chantiers navals. Le week-end, une centaine de personnes accompagne sa sortie sur la piste. Depuis février 2018, le Grand Éléphant s'est refait une beauté avec un nouveau moteur hybride, devenant la première machine éco-responsable.

    Le Carrousel des mondes marins des Machines de l'île

    Le Carrousel des mondes Marins a trouvé sa place au pied de la grue jaune, face au musée Jules Verne en bord de Loire. Ses 35 éléments du monde marin ont été en construction puis testés dans la Galerie des Machines de 2007 à 2011, avant de prendre place en 2012 dans le Carrousel où se superposent trois manèges qui font écho à l'art forain. Véritable théâtre à 360 degrés, les visiteurs du Carrousel découvrent d'inquiétantes créatures marines dans une immense pièce sur trois niveaux représentant les fonds marins, les abysses et la surface de la mer.

    Dans les fonds marins, 15 éléments sont fixés sur un plateau tournant parmi lesquels le Crabe géant, le Calamar à rétropropulsion, l'Engin d'exploration, le Bathyscaphe le long du mat central ou le Poisson-coffre.

    Dans les abysses, les passagers choisissent d'embarquer dans l'un des 6 éléments situé à 5 mètres au-dessus des fonds marins parmi le Luminaire des grands fonds, la Raie Manta ou le Poisson pirate !

    A la surface de la mer, au troisième niveau, bateaux, attelages marins, poissons et méduses sont emportés par des grandes vagues mécaniques dans un plateau tournant.

    Longma, un cheval dragon mécanique crée par François Delaroziere de la compagnie La Machine déambule sur l'île de Nantes. © SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

    Les Machines de l'île : quels tarifs ?

    Les billets pour les Machines de l'île peuvent s'acheter le jour-même, à la billetterie Nefs, dans la limite des places disponibles.

    Voyage en Grand Elephant : 8,50 euros tarif plein / 6,90 euros tarif réduit / 5,50 euros tarif carte blanche / Gratuit pour les enfants de moins de 4 ans et personne handicapée + accompagnateur / 30,20 euros pour 1 adulte et 4 enfants de 4 à 17 ans / 31,80 euros pour 2 adultes et 3 enfants de 4 à 17 ans.

    Galerie des Machines : 8,50 euros tarif plein / 6,90 euros tarif réduit / 5,50 euros tarif carte blanche / Gratuit pour les enfants de moins de 4 ans et personne handicapée + accompagnateur / 30,20 euros pour 1 adulte et 4 enfants de 4 à 17 ans / 31,80 euros pour 2 adultes et 3 enfants de 4 à 17 ans.

    Carrousel des Mondes Marins

    Mode forain (mercredis après-midis à partir de 14h, tous les weekends et vacances scolaires toutes zones) :

    > Visite avec un tour : 8,50 euros tarif plein / 6,90 euros tarif réduit / 3 euros pour les enfants de 1 à 3 ans et accompagnateur de la personnes handicapée / 5,50 euros tarif carte blanche / Gratuit pour les enfants de moins de 1 an et personne handicapée / 30,20 euros pour 1 adulte et 4 enfants de 4 à 17 ans / 31,80 euros pour 2 adultes et 3 enfants de 4 à 17 ans.

    > Visite sans tour : 6,30 euros tarif plein / 5,30 euros tarif réduit / 4 euros tarif carte blanche / Gratuit pour les enfants de moins de 4 ans et personne handicapée + accompagnateur.

    Mode découverte (visite commentée & animée en période scolaire : les mardis, mercredis matins, jeudis et vendredis) :

    6,90 euros tarif plein / 4 euros tarif carte blanche / Gratuit pour les enfants de moins de 4 ans et personne handicapée + accompagnateur / 28,60 euros pour 1 adulte et 4 enfants de 4 à 17 ans ou 2 adultes et 3 enfants de 4 à 17 ans.

    > Consulter les dates et horaires de la billetterie

    > Réservations et infos groupes au 02 40 20 60 11

    Les Machines de l'île : l'adresse et les horaires 

    Les Machines de l'île sont situées au niveau du Parc des Chantiers, entrée Boulevard Léon Bureau à Nantes. La géolocalisation GPS des Machines de l'île est la suivante : 47.206472; -1.564297

    > Plus d'infos sur le site officiel des Machines de l'île

    A propos de Nantes

    En savoir plus sur Nantes

    Article le plus lu - Macron fait la leçon à une manifestante blessée › Voir les actualités

    Musées / Monuments

    Les Machines de l'île : un paresseux rejoint le bestiaire de l'île de Nantes
    Les Machines de l'île : un paresseux rejoint le bestiaire de l'île de Nantes

    Sommaire L'arbre aux hérons des Machines de l'île Origine des Machines de l'île Galerie des Machines des Machines de l'île L'éléphant des Machines de l'Île Carrousel des mondes marins des Machines de l'île ...