Stations de ski : une ouverture des remontées mécaniques "très peu probable" en février

Chargement de votre vidéo
"Stations de ski : une ouverture des remontées mécaniques "très peu probable" en février"

Stations de ski : une ouverture des remontées mécaniques "très peu probable" en février STATION DE SKI - Ce jeudi 21 janvier 2021, le ministre de la Santé Olivier Véran a confirmé au 20 heures de TF1 que les remontées mécaniques ne seront pas ouvertes au 1er février minimum en raison de la situation sanitaire du Covid-19 et qu'elles resteront très probablement fermées tout le mois de février.

[Mis à jour le 21 janvier 2021 à 20h43] Ce jeudi 21 janvier 2021, le ministre de la Santé Olivier Véran a confirmé au JT de 20 heures sur TF1 que les remontées mécaniques des stations de ski ne seront pas ouvertes au 1er février, et qu'il "y a peu de chances, hélas, qu'elles le soient" pendant les vacances d'hiver, au grand désespoir des acteurs du secteur de la montagne. Cette décision a été prise pour éviter les rassemblements, mais aussi les accidents de ski qui peuvent encombrer les urgences.

Compte-tenu de la situation sanitaire de la Covid-19, les stations de ski de France ne peuvent assurer qu'un service "minimum" jusqu'à nouvel ordre, avec les commerces qui peuvent rester ouverts comme les épiceries, les magasins de souvenirs et de sports, les pharmacies et les centres médicaux, mais les remontées mécaniques, les bars, les restaurants, les clubs et les villages de vacances qui restent fermés. De nombreux établissements de restauration proposent toutefois la vente à emporter et de nombreuses activités de plein air restent pratiquables. 

L'"ouverture" des stations de ski repoussée à quand ?

Les Français pourront-ils faire du ski pendant les vacances de février ? "La perspective d'une réouverture à la mi ou à la fin février me paraît hautement improbable", a avancé le secrétaire d'État au tourisme. Le secteur de la montagne s'oriente vers "une saison blanche", selon ses propos. Alors que la réouverture au mois de février aurait pu "assurer la survie de l'écosystème montagne" et "limiter l'impact social", cette décision est "d'une tristesse absolue", a déclaré le président de Domaines skiables de France Alexandre Maulin à l'AFP. "On avait placé nos tout derniers espoirs dans le fait de faire février" et "on vient de prendre un coup de massue dans la gueule", a-t-il ajouté. 

Peut-on aller dans une station de ski pendant les vacances de février ?

Si les remontées mécaniques seront très probablement fermées selon les dires du secrétaire d'État au tourisme, rendant impossible la pratique du ski alpin, les stations de ski françaises restent ouvertes durant les vacances de février, et des activités de plein air sont autorisées (voir plus bas dans le détail).

Mais les déplacements sont actuellement limités à partir de 18 heures en raison du couvre-feu, et la menace d'un nouveau confinement plane pour le mois de février, pouvant empêcher la circulation des vacanciers. Cependant, le Premier ministre Jean Castex a annoncé le 14 janvier qu'"il est trop tôt pour dire si l'on va limiter les déplacements pour les vacances de février, mais je ne recommande pas d'annuler les réservations, nous adapterons en fonction des circonstances". 

A quand l'ouverture des remontées mécaniques dans les stations de ski ?

Pas de réouverture des remontées mécaniques donc, au mois de février 2021, compte tenu de la situation sanitaire préoccupante... "Les mesures de freinage qui ont été prises depuis plusieurs semaines doivent être maintenues. Dans ces conditions, j'ai annoncé aux acteurs de la montagne qu'il n'y aura pas de réouverture des remontées mécaniques au 1er février", a annoncé mercredi le secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne. Faute de remontées mécaniques, la fréquentation des stations de ski s'est effondrée à "20 ou 30%", "contre 95% d'ordinaire" lors des vacances de Noël.

Qu'est-ce qui est ouvert dans les stations de ski françaises ?

Si l'exécutif a renoncé à ouvrir les remontées mécaniques dans les stations de ski au mois de février, rendant impossible la principale activité de ses vacanciers, à savoir le ski alpin, d'autres activités sont toutefois toujours praticables, comme le ski de randonnée, le ski de fond, les raquettes ou la luge, et certains commerces demeurent ouverts. 

Le Premier ministre Jean Castex l'avait expliqué en conférence de presse à la fin du mois de novembre : "Bien entendu, il sera loisible à chacun (...) de se rendre dans ces stations pour profiter de l'air pur de nos belles montagnes, des commerces - hors bars et restaurants - qui seront ouverts. Simplement, toutes les remontées mécaniques et les équipements collectifs seront fermés au public". On vous détaille ci-dessous ce qui est ouvert ou fermé dans les stations de ski françaises, et les activités de plein air qui y sont proposées.

Quelles activités peut-on pratiquer actuellement dans les stations de ski ?

Si vous vous rendez dans une station de ski française, vous pouvez y pratiquer la luge, le traîneau à chiens, le ski nordique, le ski de fond et le ski de randonnée, mais pas le ski alpin. Pour les jeunes enfants, bien évidemment, les jardins de neiges sont accessibles. Rien n'est perdu, donc, pour les professionnels de la montagne. Découvrez ci-dessous notre sélection des stations de ski françaises qui proposent des myriades d'activités en dehors du ski alpin :

Quels pays frontaliers ont rouvert leurs remontées mécaniques dans les stations de ski ?

En Espagne, les stations de ski ont rouvert leurs remontées mécaniques mais les contrôles à la frontière sont renforcés. Les skieurs français sont acceptés à condition de se soumettre à un test PCR et à une période d'isolement de 7 jours en cas de résultat positif. En Andorre en revanche, les pistes des stations de ski ne sont accessibles qu'aux résidents de la principauté. L'Italie a de son côté repoussé l'ouverture de ses remontées mécaniques au 18 janvier...

120 000 emplois saisonniers en péril, de nouvelles mesures d'aide financière

Les 350 stations de ski de France représentent 10 milliards d'euros de retombées économiques et 120 000 emplois saisonniers. Afin d'indemniser les pertes de recettes occasionnées, le dispositif d'activité partielle est désormais étendu aux entreprises du secteur des sports d'hiver "afin de permettre sans tarder aux professionnels du secteur de sécuriser les embauches de saisonniers" et ce "jusqu'à la reprise d'activité dans les stations".

Le secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne a quant à lui annoncé "un nouveau dispositif ad hoc pour indemniser les sociétés de remontées mécaniques, publiques et privées", ainsi que les commerces des stations, domaines et vallées skiables. Les acteurs de la montagne sont désormais indemnisés de leurs charges fixes jusqu'à 3 millions d'euros. "Les canons à neige ne vont pas fonctionner, les canons à indemnisation doivent être au rendez-vous", a-t-il déclaré le 20 janvier. Par ailleurs, le Premier ministre Jean Castex devrait prochainement rencontrer les acteurs de la montagne pour accentuer les aides financières.