Commerce : réouverture ce samedi et également les dimanches de décembre

Chargement de votre vidéo
"Commerce : réouverture ce samedi et également les dimanches de décembre"

Commerce : réouverture ce samedi et également les dimanches de décembre COMMERCE - La réouverture des commerces non essentiels ce samedi 28 novembre 2020 sera accompagnée d'un protocole sanitaire renforcé et de dérogations exceptionnelles pour ouvrir tous les dimanches de décembre.

[Mis à jour le 25 novembre 2020 à 17h40] Les commerces non essentiels et les services à domicile ouvrent le bal de l'allégement du confinement avec leur réouverture ce samedi 28 novembre 2020 à 8 heures du matin, "dans le cadre d'un protocole sanitaire strict et ce jusqu'à 21 heures au plus tard", comme l'a annoncé le chef de l'Etat ce mardi soir. Les rayons de produits non essentiels des centres commerciaux et supermarchés vont également pouvoir rouvrir samedi, tout comme les stands non alimentaires des marchés.

Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est montré favorable, ce mercredi 25 novembre, à l'ouverture des commerces les dimanches du mois de décembre pour compenser les pertes économiques du mois de novembre. "Ce sera aux maires de chaque commune d'approuver cette ouverture", a-t-il précisé sur France Inter. 

"Ma préoccupation première c'est que tous les commerçants, tous les petits commerçants, qui ont joué le jeu, qui ont fermé et qui ont pris de plein fouet le confinement, puissent rattraper le plus possible au mois de décembre le chiffre d'affaires qu'ils ont perdu en novembre", a insisté le ministre. Cette dérogation permettra également d'éviter une sur-fréquentation avant la période des fêtes. "Cela permet de respecter les jauges, il y a un intérêt sanitaire", avait avancé sur Radio J la ministre déléguée chargée de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher.

En revanche, les établissements culturels ne rouvriront qu'à compter du 15 décembre 2020, et si la situation sanitaire le permet. Quant aux restaurants et établissements sportifs, ils devront encore prendre leur mal en patience jusqu'au 20 janvier 2021. Tout savoir sur les dates de réouverture des établissements actuellement fermés.

Réouverture des commerces non essentiels

La réouverture des commerces non essentiels a été fixée par le Président de la République au samedi 28 novembre 2020, à condition de respecter un nouveau protocole sanitaire renforcé. Les petits commerçants pourront rouvrir ce samedi leurs librairies, leurs horlogeries et bijouteries, leurs boutiques de jouets, de vêtements ou encore, leurs salons de coiffure ou de beauté. Ils peuvent rester ouverts jusqu'à 21 heures au plus tard

Dans cette optique, la grande distribution, le commerce et le commerce en ligne dont la célèbre plateforme d'e-commerce Amazon ont accepté de décaler au vendredi 4 décembre le Black Friday prévu initialement le 27 novembre. 

Les petits commerces peuvent ouvrir tous les dimanches de décembre

Les demandes des fédérations de commerçants sur la question des ouvertures dominicales ont été entendues en partie par le gouvernement. Alors que les commerçants plaidaient pour une "ouverture des commerces tous les dimanches des mois de décembre et janvier sur l'ensemble du territoire français", le ministère du Travail a toutefois précisé que ces dérogations porteront uniquement sur le mois de décembre 2020

"Les petits commerçants peuvent envoyer dès maintenant en préfecture leurs demandes de dérogations pour ouvrir le dimanche", a annoncé mercredi 25 novembre le ministère du Travail à France Info. Un circulaire va être envoyé aux préfets pour leur demander de faciliter ces dérogations. Les commerçants pourront justifier leurs demandes par le motif sanitaire d'une part, afin de réguler les flux des clients en magasins, et économique d'autre part, pour rattraper leur chiffre d'affaires.

Quel est le nouveau protocole sanitaire renforcé appliqué à la réouverture des commerces ?

La réouverture des commerces non essentiels ne peut s'envisager que sur la base d'un protocole sanitaire renforcé, proposé par les fédérations de commerçants la semaine dernière à Bercy, dont les options sont validées ce mercredi après-midi par le Haut conseil de la santé publique :

  • une jauge d'accueil de 8 m² par client au lieu de 4 m² jusqu'à présent. Sur une surface de 100 m² par exemple, 12 clients maximum pourront y entrer au lieu de 25 clients jusqu'à présent. "C'est une simplification par rapport à la règle précédente, a expliqué le ministre de l'économie sur France Inter. "Avant c'était 4 m² mais il fallait déduire les étals, les frigos... Là ce sera 8m² tout compris. Et cela s'entend sans compter le commerçant et ses salariés."
  • Des horaires d'ouverture élargis pour étaler les flux. Chaque magasin peut décider de sa propre stratégie.
  • Une ouverture généralisée des commerces les dimanches de décembre.
  • Une discipline mieux respectée dans les grandes surfaces de plus de 400 m² avec obligation de contrôle à l'entrée de l'établissement.
  • Port du masque obligatoire.
  • Gel hydroalcoolique obligatoire à l'entrée du magasin.
  • Des prises de rendez-vous non obligatoires mais conseillées (notamment pour les coiffeurs et instituts de beauté).

La reprise des cérémonies religieuses avec public ce samedi 28 novembre

Dès samedi 28 novembre, les croyants pourront à nouveau fréquenter les lieux de cultes. "Pour les cultes, les offices seront à nouveau permis dans la stricte limite de 30 personnes", a annoncé le Président de la République. Les fêtes liées à ces offices comme les mariages ou baptêmes restent toutefois interdites.

Mais cette jauge unique ne prenant pas en compte la taille des lieux de culte, n'a pas satisfait la Conférence des évêques de France, qui a demandé au gouvernement de réviser la mesure. "Une jauge réaliste, tout en restant stricte, sera définie d'ici jeudi matin pour une mise en application en deux étapes : samedi 28 novembre puis après la réévaluation du 15 décembre", a annoncé l'organisation dans un communiqué ce mercredi.

Quelle date de réouverture pour les établissements culturels ?

Les cinémas, les musées et les théâtres vont reprendre du service le 15 décembre. Les exploitants de cinémas et théâtres avaient réclamé vendredi de pouvoir ouvrir le soir en dépit du couvre-feu qui sera mis en place de 21 heures à 7 heures du matin. Des discussions sont en cours avec le ministère de la Culture...

Quelle date de réouverture pour les restaurants et les bars ?

Les restaurants resteront quant à eux fermés jusqu'au 20 janvier 2021 minimum et le couvre-feu sera à ce moment-là décalé à 22 heures. "C'est autour du 20 janvier que nous pourrons prendre, si cela est possible, de nouvelles décisions d'ouverture, à condition que  le nombre de contaminations demeure en dessous de 5 000 cas par jour. Les salles de sport et les restaurants pourront ouvrir et le couvre-feu pourrait être décalé", a ainsi détaillé le président de la République. Les bars et discothèques resteront quant à eux encore fermés jusqu'à nouvel ordre...

Un soutien économique massif est apporté à tous les commerces qui restent fermés. "Les dispositifs d'aide que nous mettons en place [...] se traduiront par le versement des premières aides financières au titre de l'activité partielle ou du fonds de solidarité de 10 000 euros par mois dans les prochains jours et d'ici la fin du mois de novembre", avait précisé le Premier ministre. Egalement, chaque commerce fermé aura accès au fond de solidarité dans les tous premiers jours du mois de décembre. Sur la question du loyer, il a annoncé "un dispositif simple, massif et nouveau pour les loyers des commerçants". Le budget 2021 prévoit "un crédit d'impôt de 50% du montant de loyer abandonné pour tous les bailleurs qui renoncent à leur loyer de novembre pour les commerçants de moins de 250 salariés et qui sont fermés."

"Dès les prochains jours nous allons compléter ces aides", a annoncé ce mardi le Président de la République : "les restos, bars, discothèques... Tous les bâtiments qui resteront fermés administrativement se verront verser 20% de leur chiffre d'affaires si cette aide est plus avantageuse que les 10 000 euros versés dans le cadre du fonds de solidarité. Cette aide exceptionnelle sera maintenue jusqu'au 20 janvier" a-t-il ajouté.

Quelle date de réouverture pour les salles de sport ?

Pour les salles de sport, même date de réouverture que les restaurants. Leur réouverture a été annoncée par le Président de la République à partir du 20 janvier 2020, avec un couvre-feu décalé à 22 heures, à condition que la situation sanitaire soit favorable. Ces établissements peuvent recevoir une somme correspondant à 20 % de leur chiffre d'affaires de 2019, si cela dépasse les 10 000 euros déjà prévus.

La liste des établissements ouverts ou fermés

Jusqu'à samedi 28 novembre, c'est l'arrêté du 15 mars 2020 qui rappelle la liste des magasins qui peuvent rester ouverts et ceux qui doivent rester fermés, à plusieurs exceptions près. Un allégement du confinement a été apporté par le Président de la République ce mardi, qui prendra effet ce samedi 28 novembre. Il concerne la réouverture des commerces non essentiels jusqu'à 21 heures au plus tard. Comme les bars et restaurants, les salles de sport restent en revanche encore fermées jusqu'à l'année prochaine. Découvrez, ci-dessous, la liste complète des magasins et autres établissements ouverts ou fermés durant ce nouvel allégement du confinement :

Lire aussi

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Voir
 

Quels magasins et commerces sont ouverts dès samedi 28 novembre 2020 ?

Dans les commerces essentiels qui rouvrent ce samedi en France, un cahier des charges stricte est imposé à tous les commerçants pour limiter le nombre de clients. Le port du masque est obligatoire pour les personnels et les clients tout comme la distanciation physique. Les réouvertures se font jusqu'à 21 heures au plus tard. Découvrez la liste des magasins et commerces ouverts le 28 novembre (en gras les réouvertures) :

  • Salons de coiffure / barbiers
  • Prestations de service à domicile (seulement jusqu'à 21 heures et dans le respect d'un protocole sanitaire strict).
  • Fleuristes
  • Enseignes d'habillement
  • Magasins de jouets
  • Horlogers
  • Bijoutiers
  • Instituts de beauté et de pédicure non-médicale
  • Salons de manucure
  • Salons de massage
  • Studios de tatouage et de piercing
  • Librairies et disquaires
  • Bibliothèques
  • Médiathèques 
  • Centres de documentation
  • Auto-écoles (information à vérifier ce jeudi suite à la conférence de presse du Premier ministre)
  • Agences immobilières (information à vérifier ce jeudi suite à la conférence de presse du Premier ministre)
  • Supérettes
  • Supermarchés (avec réouverture des produits non essentiels)
  • Hypermarchés (avec réouverture des produits non essentiels)
  • Fast-foods (McDo, Burger King, Quick et KFC) et autres take away
  • Les centres commerciaux de plus de 40 000 m².
  • Marchés de plein air et halls couvertes autorisés sauf refus du maire ou du préfet pour des raisons de sécurité. Concernant les marchés de Noël, beaucoup de villes ont préféré annuler leur organisation et ne reviendront pas en arrière. 
  • Magasin d'alimentation générale
  • Magasin de produits surgelés
  • Primeurs
  • Bouchers
  • Poissonniers
  • Boulangers
  • Pâtissiers
  • Cavistes
  • Autres magasins spécialisés en détail alimentaire
  • Distributions alimentaires assurées par des associations caritatives
  • Marchands de journaux
  • Papeteries
  • Bibliothèques universitaires ouvertes sur rendez-vous
  • Bureaux de tabac
  • Pharmacies
  • Opticiens
  • Magasins d'articles médicaux et orthopédiques
  • Magasins pour les animaux de compagnie
  • Blanchisserie-teinturerie
  • Laverie
  • Pressings
  • Jardineries
  • Magasins de bricolage, quincailleries, peintures et verres (Point P, Leroy Merlin, Bricorama, Castorama etc.)
  • Fnac
  • Darty 
  • Commerces de gros
  • Stations-service
  • Garages automobiles
  • Ateliers de réparation automobile
  • Garages et magasins de vélos
  • Locations de véhicules et d'équipements
  • Magasins de moto et de vélo
  • Magasins nécessaires aux exploitations agricoles
  • Magasins d'équipement informatique
  • Commerce d'ordinateurs, d'unités périphériques et de logiciels
  • Commerce de matériels de télécommunication
  • Vente par automates et autres commerces de détail hors magasin
  • Services funéraires
  • Cimetières
  • Parcs et jardins
  • Forêts et plages
  • Bureaux de poste
  • Agences d'intérim
  • Pôle Emploi
  • CAF
  • Guichets des impôts
  • Guichets des mairies
  • Bureaux d'études des secteurs industriels
  • Crèches, établissements scolaires (écoles, collèges et lycées) et établissements périscolaires
  • Lieux de culte (les cérémonies religieuses sont à nouveau autorisées dans la limite de 30 personnes)
  • Commissariats
  • Préfectures
  • Banques et assurances
  • Hôtels et hébergements de courte durée lorsqu'ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier.
  • Campings et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs lorsqu'ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier.

Quels sont les magasins et commerces fermés au-delà du 28 novembre ?

Ces commerces restent fermés au-delà du 28 novembre 2020. Le chef de l'Etat a avancé une prise en charge jusqu'à 10 000 euros par mois de la perte de chiffre d'affaires de ces établissements ainsi qu'une nouvelle aide à hauteur de 20% du chiffre d'affaires réalisé sur la même période si cette aide est plus avantageuse que les 10 000 euros versés dans le cadre du fonds de solidarité. Découvrez la liste ci-dessous :

  • Bars et restaurants (sauf pour la vente à emporter et la livraison) - réouverture possible le 20 janvier 2021 pour les restaurants uniquement.
  • Salles de spectacle (réouverture le 15 décembre)
  • Salles d'expositions (réouverture le 15 décembre)
  • Théâtres (réouverture le 15 décembre)
  • Musées (réouverture le 15 décembre)
  • Monuments (réouverture le 15 décembre)
  • Cinémas (réouverture le 15 décembre)
  • Gymnases (réouverture possible le 20 janvier 2021)
  • Salles de sport (réouverture possible le 20 janvier 2021)
  • Salles de danse (réouverture possible le 20 janvier 2021)
  • Universités et établissements d'enseignement supérieur (réouverture possible le 25 janvier 2021)
  • Piscines
  • Saunas et hammams
  • Etablissements de cure thermale ou de thalassothérapie
  • Boîtes de nuit et discothèques
  • Salles de jeux (casinos, bowlings)
  • Stades
  • Hippodromes
  • Parcs de loisirs (Disneyland Paris, Parc Astérix, Nigloland, etc.)
  • Zoos
  • Chapiteaux
  • Salles de concerts
  • Salles polyvalentes
  • Foires-expositions et salons
  • Salles de réunion, d'audition ou de conférence
  • Campings de loisirs, villages vacances et hébergements touristiques

Fermetures à 22 heures pour les commerces de vente à emporter à Paris

Pour rappel, la préfecture de police parisienne oblige les commerces de vente à emporter à fermer dès 22 heures, pour faire face aux "attroupements" constatés en plein confinement dans les rues de la capitale le soir : de "nouvelles restrictions sur Paris et la petite couronne (Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne) ont été décidées avec le préfet de police Didier Lallement", a annoncé la maire de Paris Anne Hidalgo. Un arrêté de la préfecture de police stipule désormais que les activités de livraison et de vente à emporter sont interdites de 22 heures du soir à 6 heures du matin.

Les activités concernées sont les débits de boissons, épiceries, supérettes, restaurants et péniches qui assurent la vente à emporter. Ces établissements sont  fermés à 22 heures "parce que, dans un certain nombre de cas, il y a eu des débordements", a assuré sur BFM TV Anne Hidalgo. Par ailleurs, la vente et la consommation d'alcool sur la voie publique est également interdite à Paris entre 22 heures et 6 heures du matin. "La vente à emporter de boissons alcooliques, notamment par des épiceries de nuit, est susceptible de favoriser des regroupements nocturnes, sans respect des gestes barrières, sur la voie publique voire dans la sphère privée" explique la préfecture de police de Paris dans l'arrêté ci-dessous :