Tour Eiffel : le Champ de Mars entre liesse, frayeurs et incidents

Tour Eiffel : le Champ de Mars entre liesse, frayeurs et incidents TOUR EIFFEL - A l'image des Champs-Elysées, la fête fut contrastée sur le Champ de mars. De la joie, bien sûr, mais aussi quelques frayeurs au moment où les gens pénétraient sur le site, avec un mouvement de foule violent.

[Mis à jour le 16 juillet 2018 à 11h20] La tour Eiffel a accueilli ce dimanche, à ses pieds, des dizaines de milliers de spectateurs pour vivre la finale de la Coupe du monde sur écran géant. Mais alors que les grilles de la fan zone, située sur le Champ de mars, ont ouvert à 13 heures, les forces de l'ordre furent vite dépassées. Les policiers avaient décidé de laisser passer les spectateurs au compte goutte mais vers 14 heures, alors que le match ne débutait qu'à 17 heures, des mouvements de foule ont forcé le passage, laissant passer des centaines d'individus sans avoir été contrôlés.

Le Parisien rapporte que des gens sont tombés et d'autres ont été légèrement blessés ou victime de malaise. "On faisait la queue et il y a eu un gazage, un mouvement de foule. Une dame pleurait, elle cherchait sa fille (...). Je suis tombé sur une bouteille en verre, ça saignait", a raconté un témoin au journal de la capitale. La préfecture a finalement bloqué tout accès à partir de 14h30, alors qu'à l'intérieur de la fan zone, aucun incident n'a été à déplorer et la fête a pu être belle jusqu'au sacre de l'équipe de France...

Une fan zone dans un contexte de sécurisation de la Tour Eiffel

Depuis le 18 septembre 2017, un vaste plan de sécurisation et de rénovation de la Tour Eiffel est mené jusqu'en 2032 en raison d'une menace terroriste toujours de plus en plus élevée à Paris. Son coût total s'élève à 300 millions d'euros et en raison de ces importants travaux, les tarifs de la Dame de Fer sont en forte hausse depuis le 1er novembre 2017. Ce plan a pour point d'orgue la réalisation de ses principaux objectifs avant 2024, date des Jeux Olympiques à Paris. Les travaux ont commencé par l'installation d'un mur vitré anti-balles, anti-intrusion et anti-voiture bélier à l'avant de la Tour Eiffel, côté Champs-de-Mars, et à l'arrière, côté quai Branly, qui se terminera la veille du feu d'artifice du 14 juillet 2018. Cette clôture de 3 mètres de haut représente la coquette somme de 20 millions d'euros.

A l'avenir, les entrées et les sorties des visiteurs de la Tour Eiffel se feront du côté des allées cavalières, de chaque côté du monument, protégées par des plaques métalliques baptisées "clôture Eiffel". En parallèle, une campagne de rénovation de la Tour Eiffel, classée aux monuments historiques et à l'Unesco, est entamée pour la rendre plus attractive. Des travaux de peinture et de réfection des ascenseurs sont prévus pour une durée d'au moins 5 ans dès 2018. Un futur centre d'accueil verra le jour en 2023 après 2 ans de travaux et de nouvelles boutiques devraient éclore. Les files d'attente seront quasiment supprimées avec le déploiement des réservations de visite de la Tour Eiffel à 80% sur internet. Il est à noter qu'il n'y aura pas de fermeture du site pendant toute la période des travaux.

Article le plus lu - Italie : un pont autoroutier s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google