Joël Robuchon : qui sera présent à l'hommage public rendu ce vendredi ?

Joël Robuchon : qui sera présent à l'hommage public rendu ce vendredi ? JOEL ROBUCHON - Joël Robuchon est décédé le 6 août dernier à l'âge de 73 ans. Un hommage public lui sera rendu ce 17 août à Poitiers en présence de nombreux chefs cuisiniers venus du monde entier.

[Mis à jour le 17 août 2018 à 10h48] Les toques et les étoiles seront nombreuses à Poitiers ce vendredi pour rendre hommage à Joël Robuchon, dont la mort a été annoncé le lundi 6 août. La cérémonie aura lieu dans son fief du Poitou ce 17 août prochain à 13h par le biais d'une messe organisée à la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers, ville où le chef multi-étoilé était né en 1945.

La famille avait précisé par le biais d'un communiqué envoyé à l'AFP que cette cérémonie serait distincte des funérailles tenues la semaine dernière dans un cadre strictement privé. Les chefs Michel Guérard, André Dutournier, Alain Ducasse ou encore la fille de Paul Bocuse (lui-même décédé en début d'année), Françoise Bernachon-Bocuse, sont notamment attendus selon l'AFP, ainsi qu'une centaine de titulaires du prix du Meilleur Ouvrier de France. De nombreux chefs d'Etats ainsi qu'une délégation du Japon sont également attendus. La cérémonie doit durer deux heures, la façade de la cathédrale étant ornée d'un portrait géant de Joël Robuchon.

Les hommages avaient afflué des quatre coins de la planète après l'annonce du décès de Joël Robuchon, saluant la mémoire d'un chef multi-étoilé qui avait fait rayonner la culture et la haute-cuisine française dans le monde. "Son nom et son style incarnent la cuisine française dans le monde entier, symbolisent un art de vivre, une exigence du travail bien fait, et disent les richesses de nos traditions", avait ainsi salué le président de la République Emmanuel Macron. Retrouvez les grandes photos de la vie de Joël Robuchon, les secrets du chef et ses nombreux succès dans le diaporama photo ci-dessous :

Mort de Joël Robuchon

Joël Robuchon est mort le lundi 6 août 2018. C'est le journal Le Figaro qui a annoncé la nouvelle peu après 11h. Le chef se serait éteint à 11h à son domicile de Genève en Suisse selon Le Parisien. Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a confirmé la nouvelle à la mi-journée. Joël Robuchon serait décédé des suites d'un cancer contre lequel il se battait depuis de nombreux mois. Il avait ainsi été opéré d'un cancer du pancréas l'année dernière. Joël Robuchon était âgé de 73 ans.

Joel Robuchon : sa bio, ses grandes dates

Né en 1945, Joël Robuchon avait connu une ascension rapide dans le milieu de la cuisine. Apprenti dès 1960 au Relais de Poitiers à Chasseneuil dans le Poitou, il devient chef du célèbre Concorde Lafayette en 1974. Il a moins de 30 ans. En 1976, en "bête à concours" comme il en souriait ensuite, il devient Meilleur ouvrier de France puis ouvre son premier restaurant à Paris, le Jamin, en 1981. Trois ans plus tard, il obtient déjà sa troisième étoile au Guide Michelin avant d'être salué six ans plus tard par une autre Bible, le Gault et Millau qui le consacre "cuisinier du siècle". Il ouvre un restaurant "Joel Robuchon" à Paris puis annonce sa retraite en 1996. Il ne délaisse pourtant pas les fourneaux, ouvre son premier Atelier à Tokyo en 2003 alors que le public français le retrouve chaque midi sur France 3 avec l'émission "Bon appétit bien sûr". La phrase finale "Au revoir et bon appétit bien sûr" devient culte. Les "Atelier" se multiplient dont un à Paris à l'Etoile en 2010 puis il se lance dans une nouvelle aventure à Bordeaux en 2014 avec la "Grande Maison" qu'il quitte trois ans plus tard. Sa dernière ouverture marquante ? La pâtisserie salon de thé et restaurant parisien à Paris avec Hiroshi Sakurai "Joël Robuchon-Dassai La Boutique" ouvert au printemps dernier et qui promettait notamment des prix très attractifs pour des salades et plats à emporter.

Joel Robuchon : accusé de harcèlement en 2015

Le chef avait aussi connu sa période de polémiques en 2015. Accusé de harcèlement par des employés de son restaurant La Grande Maison, son nouvel établissement de haut standing à Bordeaux, l'affaire avait finalement été classée sans suite par le parquet de Bordeaux : "L'enquête n'ayant pas permis de rassembler les preuves suffisantes, l'infraction ne paraît pas suffisamment constituée ou caractérisée". Tout avait commencé par des témoignages recueillis par FranceTV info dans un reportage diffusé en février 2015 : "On me dit constamment que je suis une merde. La pression est extrême", racontait un jeune cuisinier, qui officiait dans la maison. "Ce n'est plus de la restauration, s'insurge, de son côté Franck Yoke, un ancien employé qui a décidé de démissionner après deux jours, c'est de la tyrannie". Encore éprouvé par son expérience, il détaillait au site Internet ses conditions de travail : "Nous n'avons pas le droit de déjeuner et nous ne disposons que de quelques minutes de pause". L'homme parlait d'un chef omniprésent et omnipotent, qui "insulte constamment", traitant ses salariés de "chiens", d'"abrutis", de "moins-que-rien".

Le chef en question, ce n'était pas Joël Robuchon mais son fidèle bras droit, le Japonais Tomonori Danzaki. "Le chef m'a forcé à boire de l'eau salée", se souvenait l'ex-commis de cuisine, qui parlait de "sadisme". Une information qui avait été confirmée par un de ses collègues, plus gradé : "Un jour, Franck a trop salé son eau de cuisson, alors il a dû la boire. C'est clair que si tu commets une erreur, le chef te la fait bouffer (sic). C'est comme ça que ça marche.Selon FranceTV info, une quinzaine de salariés avaient déjà quitté la maison depuis son ouverture en décembre 2014. Quelques jours plus tard, face à ces accusations, Joël Robuchon avait porté plainte pour diffamation, expliquant que le commis en question, Franck Yoke, n'avait travaillé que deux jours dans son restaurant et qu'il ne l'avait jamais rencontré. A l'annonce de cette plainte, il avait reçu le soutien de la plupart des grands chefs français. Les hommages devraient également être nombreux ce lundi après la mort de Joël Robuchon, ambassadeur de la cuisine et de la culture française...

Joel Robuchon : femme et enfants

Joël Robuchon gardait jalousement secrète sa vie privée et avait établi un véritable mur entre ses vies publiques et privées, rappelle Madame Figaro. Le chef s'était marié jeune, sans doute avant 1966 au moment où il entrait dans ses premiers restaurants. Le prénom de sa femme reste aujourd'hui un mystère. Joël Robuchon avait deux enfants, Sophie et Louis. Tous deux ont suivi les pas de leur père en faisant carrière dans le monde de la gastronomie. L’aînée tient un restaurant en Dordogne en compagnie de son mari alors que le cadet dirige un bar à vin de Bordeaux à Fukuoka au Japon.

Article le plus lu - Gilets jaunes : encore des blocages ? › Voir les actualités

Annonces Google