France - Hongrie : le résumé du match de handball en vidéo

France - Hongrie : le résumé du match de handball en vidéo FRANCE - HONGRIE. L'équipe de France de hand est en quart de finale du championnat du monde 2021 après sa victoire, au forceps, hier soir, sur le score de 35-32, face à une équipe hongroise qui aura poussé les Bleus en prolongation. Découvrez le résumé du match en vidéo et toutes les réactions.

France - Hongrie : le résumé du match

Auréolée d'un sans faute jusqu'à présent, l'équipe de France de handball affrontait hier soir la Hongrie son colosse Bence Bánhidi e n quart de finale du Mondial 2021. Mais cette fois, il n'y avait plus de filet, pas de seconde chance. Alors, après 10 minutes de jeu, lorsque le compteur affichait 7-1 pour la Hongrie, on s'est tous secrètement dit que les Français allaient tomber de haut. Mais impossible n'est pas Français comme le dit si bien l'adage. Les hommes de Guillaume Gille ont su faire le dos rond en revenant progressivement dans la partie et Vincent Gérard et les siens ont réglé la mire pour revenir. Les Français n'étaient finalement menés que 2 buts à la pause (14-16). L'impression que quelque chose était possible tournait dans toutes les têtes bleues. Mais l'efficacité hongroise tardait à baisser alors que les Français trouvaient enfin des es solutions face à Roland Mikler. Les buts s'enchainaient et les Hongrois fatiguaient. Le banc français, fourni en qualité, faisait la différence. Valentin Porte claquait 3 buts coup sur coup et permettait aux Bleus d'égaliser pour passer finalement devant. Les Hongrois n'avaient pourtant pas dit leur dernier mot et parvenaient à envoyer les Français en prolongation. Dans ce bras de fer psychologique, les Bleus se montraient les plus forts. Les Hongrois ne tenaient pas le rythme et s'inclinaient finalement 35-32 après 70 minutes d'un long combat. La Suède va désormais tenter d'arrêter la machine bleu-blanc-rouge qui fonce tête baissée vers son septième titre mondial. Personne n'attendait les Bleus à pareille fête, pas même eux. "Je n’y aurais jamais cru" confiait même Valentin Porte après la rencontre. Mais, hier soir, dans un coin de leur tête, avant de tomber dans les bras de Morphée, tous pensaient sans doute à soulever le trophée et marquer un peu plus l'histoire. Le résumé du match en vidéo :

France - Hongrie : le débrief

09:34 - Lagarde : "On sait que cela va être dur sur tous les matchs"

Romain Lagarde, l'arrière gauche des Bleus, s'est arrêté au micro de BeIN Sports, hier soir, après ce match de dingue face à la Hongrie : "C’est déjà beaucoup de plaisir et on est forcément heureux. Nous avons beaucoup travaillé depuis le 30 décembre et l’on voit que cela paie. Nous avons besoin de soixante-dix minutes ce soir pour faire la différence. Je m’en veux un peu car je dois prendre cet intervalle avant la fin du temps réglementaire, mais j’ai réussi à me remettre dedans durant la prolongation. Les efforts et la force de toute l’équipe ont été fabuleux pendant plus d’une heure. J’avais envie de me racheter et ne pas rester sur cet échec, je me suis donné encore plus sur l’action suivante, il fallait aller mettre la tête. C’est ainsi que l’on s’en sort. Nous avons beaucoup souffert depuis le début de la compétition, mais on sait que cela va être dur sur tous les matchs. Place maintenant à la demi-finale. Nous avons su rebondir après une entame de match totalement ratée, c’est un atout supplémentaire dans notre progression vers des sommets encore plus relevés".

09:16 - Fabregas : "Un match assez étrange"

La réaction de Ludovic Fabregas, le pivot des Bleus, à l'issue de ce France - Hongrie : "C’était un match assez étrange, nous n’étions absolument pas dans le rythme au départ, mais on ne lâche rien et l’on grignote petit à petit. Nous avons encore fait preuve de caractère, c’est une belle victoire avec les tripes. Oui je pense que l’on peut parler d’acte fondateur avec cette prestation de guerriers. Il faut savoir mettre l’intensité et l’agressivité, à défaut de toujours bien joué. Nous avons été solides, on s’est fait confiance et la victoire n’en est que plus belle. Nous allons essayer maintenant d’aller encore plus loin, visons d’abord la médaille, et on verra après la demie si nous sommes en mesure de chercher plus haut".

09:07 - Gille (France) : "Ce groupe s’est forgé dans la douleur"

Guillaume Gille, le sélectionneur de l'équipe de France de handball, a souligné le bel état d'esprit de ses troupes, hier soir, après cette victoire face à la Hongrie. "Je trouve que c’est fort en émotions après un tel dénouement et un match où nous sommes passés par toutes les émotions, a-t-il réagi au micro de beIN Sports. Cela valide d’abord ce match, et plus largement notre parcours depuis le début de la préparation. Ce groupe s’est forgé dans la douleur, en trouvant toujours des solutions à ses problèmes, avec l’engagement des garçons à refuser la défaite et vouloir continuer de grandir et avancer. Il y a bien sûr dans cette équipe encore beaucoup de choses à parfaire, des imperfections et de très grandes variations dans la performance, mais il y a cet état d’esprit et cette envie de se confronter et se bagarrer qui font la différence. Sur ce match en particulier, il a fallu se casser la tête pour palier aux blessures et aux contre-performances, mais nous avons toujours cherché avec le staff les alternatives possibles. Nous sommes partis à 20, c’est compliqué de faire vivre un tel groupe, mais nous avons sans cesse cherché à concerner tout le monde. Ce peut être une force pour la fin de semaine. Même si l’on paie ce soir un lourd tribu au niveau des blessures (Timothey N’Guessan et Luka Karabatic). On va rester positif et faire bosser notre staff médical pour espérer les récupérer dès que possible".