Amandine Henry : compagnon, salaire... Tout sur la capitaine des Bleues

Amandine Henry : compagnon, salaire... Tout sur la capitaine des Bleues Désignée capitaine de l'équipe de France par Corinne Diacre, Amandine Henry possède un statut à part chez les Bleues mais aussi à Lyon, où elle perçoit un salaire confortable. Hors des terrains, la milieu de terrain s'est onfiée récemment au sujet de son couple.

[Mis à jour le 28 juin 2019 à 14h52] C'est dans le Nord de la France que toute a commencé pour Amandine Henry. Née le 28 septembre 1989 à Lille, la footballeuse en herbe est restée fidèle à son Nord natal jusqu'en 2005 en fréquentant notamment les clubs de Lomme, Lambersart et Hénin-Beaumont, avant de faire son entrée au centre de formation de Clairefontaine. Après deux années concluantes dans cette pépinière de championnes, Amandine Henry a ensuite mis un pied dans le football professionnel en rejoignant Lyon en 2007. Elle porte encore aujourd'hui les couleurs de l'OL, même si son parcours l'a aussi emmené aux Etats-Unis (Portland) et pendant quelques mois au PSG durant la saison 2016-2017. Avec l'OL , Amandine Henry s'est forgé l'un des plus beaux palmarès du football européen avec 11 championnats de France, 6 Coupes de France et 5 Ligues des champions. Elle rêve désormais d'un premier titre avec les Bleues lors de la Coupe du monde 2019.

Salaire d'Amandine Henry

Considérée comme l'une des meilleures milieux de terrain du monde, Amandine Henry est d'ailleurs la deuxième joueuse de football la mieux payée de la planète. Son club, l'Olympique lyonnais, lui verse un salaire d'environ 360 000 euros bruts par an. Seule la Norvégienne Ada Hegerberg, sa coéquipière à Lyon et premier Ballon d'Or féminin de l'histoire en 2018, gagne plus qu'elle, soit 400 000 euros. Le salaire d'Amandine Henry reste pourtant très inférieur à ceux de ses homologues de l'équipe de France masculine. Amandine Henry gagne en effet 48 fois moins que Kylian Mbappé et ses 17,5 millions d'euros remportés en 2018 !  La capitaine des Bleues est d'ailleurs bien moins payée que tous les joueurs de Didier Deschamps qui ont participé à la Coupe du monde masculine en 2019. Les champions du monde qui affichaient les salaires les "plus faibles" en juillet dernier, à savoir Benjamin Pavard et Thomas Lemar, gagnaient tout de même... 1,2 million d'euros. Soit plus de trois fois le salaire d'Amandine Henry. La différence entre les revenus des footballeuses et footballeurs est encore plus impressionnante lorsque l'on se penche sur celui de Lionel Messi, joueur de foot le mieux payé au monde en 2019 avec 92 millions de dollars de salaire, loin devant les 400 000 euros d'Ada Hegerberg. Des chiffres qui en disent long sur les inégalités salariales qui persistent entre femmes et hommes dans le football. 

Amandine Henry en couple

Dans le documentaire "Les Bleues en route vers le Mondial - Le moment de briller", diffusé sur TF1, début juin, avant la Coupe du monde, Amandine Henry dévoilait un partie de sa vie privée et notamment l'identité et le visage de ses parents (Yves et Rita), mais aussi de son compagnon, un certain Karim. "Je suis fière de pouvoir allier ma passion, le foot qui est mon métier maintenant, avec une vie privée. C'est un équilibre, c'est important. J'ai aussi un rêve de femme , c'est de fonder une famille, de me marier". Le couple a toutefois mis ces projets provisoirement en stand-by. "Pour l'instant, on laisse passer la Coupe du monde, chaque chose en son temps", glissait la joueuse, avec le sourire, dans ce documentaire.

Amandine Henry a -t-elle un lien de parenté avec Thierry Henry ?

Le même métier, le même patronyme... Il n'en faut pas plus à de nombreux internautes pour se demander si Amandine Henry était de la même famille que Thierry Henry, l'ancien attaquant de l'équipe de France reconverti aujourd'hui entraîneur. ll n'en est rien  : aucun lien de parenté n'unit la capitaine des Bleues, né le 28 septembre 1989 à Lille, à l'ex-attaquant, né le 17 août 1977, aux Ulis, de parents antillais. Et ce, même si la milieu de terrain française a inscrit, lors du 8e de finale de la Coupe du monde 2019, face au Brésil, un but qui a curieusement fait penser à celui inscrit par Thierry Henry, également face au Brésil, en quart de finale de la Coupe du monde 2006.

Football