Rémi Cavagna (cyclisme JO) : 17e du contre-la-montre, Roglic vainqueur

Rémi Cavagna (cyclisme JO) : 17e du contre-la-montre, Roglic vainqueur Rémi Cavagna n'a pas pu se mêler à la lutte pour le podium du contre-la-montre des JO de Tokyo. Le Français a même craqué dans la dernière partie du parcours pour terminer à la 17e place sur l'exigeant parcours tracé autour du Mont Fuji.

[Mis à jour le 28 juillet à 10h24] Pas de médaille pour Rémi Cavagna au contre-la-montre des JO de Tokyo et toujours pas de podium pour le cyclisme français qui devra se reposer sur le BMX et le cyclisme sur piste pour sauver ses Jeux Olympiques. Après l'échec du VTT lundi et mardi, tous les espoirs reposaient ce mercredi 28 juillet sur Rémi Cavagna, annoncé comme outsider malgré de nombreux poids lourds du cyclisme mondial au départ : le Belge Wout Van Aert, le Slovène Primoz Roglic, le Colombien Rigoberto Uran ou encore le Britannique Geraint Thomas et des spécialistes du chrono comme le Suisse Stefan Küng, l'Italien Filippo Ganna ou l'Australien Rohan Dennis. Si les espoirs restaient permis après les deux premiers points intermédiaire, Rémi Cavagna a perdu gros à mi-parcours avant de craquer sur la 2e boucle pour se classer finalement 17e à 3 minutes et 34 secondes du chrono de Primoz Roglic, vainqueur. Le Néerlandais Tom Dumoulin (2e à une minute et une seconde) et l'Australien Rohan Dennis (3e à une minute et trois secondes) complètent le podium.

 

Biographie courte de Rémi Cavagna

Rémi Cavagna est né à Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, le 10 août 1995, dans une famille à la longue tradition cycliste. Son grand-père d'origine italienne était un passionné de vélo et ses cousins ont fait longtemps du trial. Mais le Clermontois débute d'abord par la course au pied avant de finalement monter sur un vélo à l'âge de 14 ans. C'est d'abord un VTT qu'il enfourche, avant de vite bifurquer vers la route, plus à l'aise sur le bitume que sur les chemins, à ses 15 ans.

L'Auvergnat devient rapidement un des meilleurs coureurs français et se spécialise dans l'épreuve du contre-la-montre. Inscrit au Vélo club riomois, il obtient ainsi en 2012 la médaille de bronze du championnat de France de contre-la-montre juniors et en 2013 la médaille de bronze du championnat d'Europe de contre-la-montre juniors. En 2014, il devient champion de France du contre-la-montre universitaire avant de terminer second du championnat de France du contre-la-montre espoirs, qu'il gagnera en 2015.

Ces performances ne passent pas inaperçues. A la fin de la saison 2015, il signe un contrat professionnel avec l'équipe continentale tchèque Klein Constantia, qui fait office d'équipe réserve d'Etixx-Quick Step. Promu au niveau supérieur dès 2017, il n'y fera qu'une saison, tout en s'adjugeant un second titre de champion de France du contre-la-montre espoirs. Le Clermontois doit tout de même attendre 2019 pour connaître ses premières victoires World Tour avec l'équipe Deceuninck-Quick Step. Cela se passe sur le Tour de Californie, en mai. Participant à la Vuelta à la fin de l'année, son premier grand Tour, il se fait remarquer en remportant la 19e étape en solitaire. 

En août 2020, le "TGV de Clermont-Ferrand" remporte le titre de champion de France du contre-la-montre puis se classe deuxième du championnat d'Europe de cette spécialité. L'Auvergnat brille aussi pour son premier Tour de France et lors du Tour d'Espagne, lors duquel il remporte le prix de la combativité. S'il perd son titre de champion de France de contre-la-montre début juin, Rémi Cavagna créé la surprise en remportant la course sur route 3 jours plus tard, en solitaire. Il est sans surprise sélectionné pour les Jeux de Tokyo, où il double course sur route (abandon) et contre-la-montre (17e).

Palmarès de Rémi Cavagna

Chez les amateurs, Rémi Cavagna a notamment été deux fois champion de France du contre-la-montre (2015 et 2016) et médaillé de bronze du championnat d'Europe du contre-la-montre espoirs (2016). Professionnel depuis 2016, l'Auvergnat a remporté une étape du Tour de Californie et une étape du Tour d'Espagne en 2019 avant d'être sacré champion de France de contre-la-montre en 2020, sa spécialité, et d'obtenir une médaille d'argent au championnat d'Europe du contre-la-montre. Il termine 7e du championnat du monde du contre-la-montre. Il remporte ensuite le championnat de France en 2021 en Seine-et-Marne.

Quel est le salaire de Rémi Cavagna ?

Passé professionnel en 2016, Rémi Cavagna est encore au début de sa carrière et encore loin de toucher autant que son coéquipier chez Deceuninck-Quick-Step, Julian Alaphilippe (dont les revenus sont estimés à plus de 2,3 millions d'euros). Difficile de connaître précisément le salaire de l'Auvergnat, mais il est estimé à au moins 50 000 euros annuels. Le Clermontois est en fin de contrat cette saison avec l'équipe belge, où il a effectué l'ensemble de sa carrière sur le Pro Tour jusqu'ici.

La famille de Rémi Cavagna

Issu d'une famille de cycliste, Rémi Cavagna a suivi sur les routes son grand-père, coureur amateur, mais aussi sa mère, qui avait un niveau national, et son père, espoir régional. Son frère cadet, Simon, est lui aussi un coureur prometteur et pourrait un jour rejoindre Rémi dans le peloton, chez les grands. En couple, il reste cependant très discret sur sa vie privée et ne s'expose que peu sur les réseaux sociaux.

Cyclisme