Sarah-Léonie Cysique aux JO : pourquoi a-t-elle perdu en finale ?

Sarah-Léonie Cysique aux JO : pourquoi a-t-elle perdu en finale ? CYSIQUE. La judokate Sarah-Léonie Cysique a perdu en finale du judo -57kg face à la Kosovare Novak Gjakova sur disqualification, une décision qui a causé un peu d'incompréhension côté français.

"J'aurais préféré prendre une boîte... Ce sont les juges qui décident. A chaud, je l'ai un peu en travers de la gorge." Interrogée par France Télévisions, Sarah-Léonie Cysique avait du mal à digérer le scénario de la finale des -57kgs aux JO de Tokyo. La Française, bien entrée dans sa finale, a été disqualifiée face à la Kosovare Nova Gjakova après une prise confuse qui l'a vue finir sur la tête. Sarah-Léonie Cysique a alors testé son cou et ses cervicales mais a pris comme une surprise la décision des juges de la disqualifier pour cette prise jugée contraire au règlement.

Sarah-Léonie Cysique avait réalisé jusque-là un superbe parcours pour s'offrir cette première finale olympique. A la veille de l'entrée en lice de la très attendue Clarisse Agbegnenou en -63kg, le judo français poursuit donc son très bon début de compétition avec déjà trois médailles, deux en argent (Cysique et Buchard dimanche), une en bronze (Mkheidze samedi)... mais attend encore son premier titre.

Qui est Sarah-Léonie Cysique, quel est son palmarès ?

Née le 6 juillet 1998 et âgée de 23 ans, Sarah-Léonie Cysique est arrivée en position d'outsider aux JO de Tokyo dans une catégorie plutôt ouverte. Elle a toutefois de belles références cette année, ayant notamment battu Jessica Klimkait cet hiver aux Masters de Doha avant de décrocher le bronze aux championnats d'Europe 2020 et 2021. Elle ne compte aucune victoire en Grand Prix ni en Masters mais ses récentes performances, autant en individuel que lors des épreuves par équipe mixtes, lui ont permis de décrocher son billet pour les JO de Tokyo, passant aux yeux des sélectionneurs français devant Priscilla Gneto, médaillée de bronze à Londres en 2012.