Ces footballeurs du championnat que l'on a détestés Vikash Dhorasoo, catalogué "atypique"

Dans le milieu du football, on a souvent collé à Vikash Dhorasoo l'étiquette du joueur "atypique" : adepte du franc-parler, s'intéressant à autre chose qu'au football, lisant des livres... Une image d'intellectuel du foot qui ne plaisait pas beaucoup à certains supporters français, qui, en particulier à la fin de la carrière du milieu de terrain, avaient pris l'habitude de le siffler.

vikash dhorasoo a souvent dérangé dans le milieu du foot.
Vikash Dhorasoo a souvent dérangé dans le milieu du foot. © L'Internaute

En tant que joueur, sa franchise était parfois perçue comme de la provocation. Exemple : en septembre 2006, alors qu'il appartient au Paris Saint-Germain, il critique les méthodes de son coach, Guy Lacombe, dans la presse. Le torchon brûle entre les deux hommes, Dhorasso est invité à jouer avec l'équipe réserve du club puis est finalement licencié en octobre 2006.

Dhorasso a également fait parler de lui en 2006, lors de la Coupe du monde en Allemagne. A l'époque, il est sélectionné pour la compétition mais ne joue que quelques minutes, lui qui a pourtant activement participé aux éliminatoires. Pendant le tournoi, lors des longs moments d'ennui qu'il décrira plus tard, il en profite pour filmer les coulisses de la sélection en caméra Super 8 (sans son). Il en tirera un film appelé "Substitute" (remplaçant en anglais). Une initiative mal perçue par certains de ses coéquipiers mais aussi par de nombreux amateurs de football qui estiment sans doute que cela ne correspond pas à ce que l'on demande à un joueur de football. Il met finalement fin à sa carrière en janvier 2008. Il devient consultant à la télévision et s'adonne à d'autres passions, notamment le poker.