Grosses simulations et petits trucages Diego Simeone, ennemi public n°1 en Angleterre

David Beckham a connu diverses fortunes avec l'équipe d'Angleterre : il y fut tantôt considéré comme un Dieu, tantôt comme un démon.

En 1998, le joueur anglais a subi une campagne de dénigrement assez sévère dans son pays. La faute à qui ? A l'Argentin Diego Simeone essentiellement.
En 8e de finale du Mondial, qui se déroule en France, l'Angleterre rencontre l'Argentine. Durant le match, Diego Simeone commet une faute sur David Beckham. Enervé, le milieu de terrain veut lui mettre un coup de pied en représailles. Même s'il n'est absolument pas touché par la jambe de Beckham, Simeone tombe à terre et simule une blessure. La réaction de l'arbitre est immédiate : le joueur anglais reçoit un carton rouge et est exclu du match. Finalement, l'Argentine finira par s'imposer aux tirs au but et l'Angleterre sera éliminée de la Coupe du monde.
David Beckham devient alors le responsable de la défaite et de la sortie prématurée de l'équipe de la compétition pour les supporters.
L'année suivante, Diego Simeone avouera en avoir rajouté : "L'arbitre est tombé dans le piège. J'ai été intelligent, je suis bien tombé et dans ces moments-là, il y a beaucoup de tension. On peut dire que ma chute a transformé un carton jaune en carton rouge. Mais, objectivement, cela ne méritait qu'un jaune".