Grosses simulations et petits trucages Fabio Grosso fait gagner l'Italie

la simulation de grosso fait gagner l'italie en 8e de finale du mondial 2006.
La simulation de Grosso fait gagner l'Italie en 8e de finale du Mondial 2006. © Sergey Galushko

Coupe du monde 2006, 8e de finale : l'Italie rencontre l'Australie.

Les Transalpins se montrent peu convaincants. Il va falloir tout le talent d'acteur de Fabio Grosso pour que la Squadra Azzura s'impose.

Dans les dernières minutes de jeu, alors que le score est de 0-0, le joueur italien est dans la surface de réparation, marqué par l'Australien Lucas Neill. Ce dernier manque de peu son tacle sur Grosso. L'Italien en profite pour sauter par-dessus le défenseur et s'étaler dans la surface, comme s'il avait été victime d'une grosse faute. L'arbitre accorde alors un penalty. Ses coéquipiers viennent féliciter Grosso pour l'obtention de ce tir au but, transformé.
Les Italiens finiront par remporter la Coupe du monde 2006.