Ces matchs qui portent un nom Le Maracanazo

Match : Brésil - Uruguay

Date : 16 juillet 1950

Un titre mondial promis au Brésil

La 4e Coupe du monde semble promise aux Brésiliens, hôtes et stars de la compétition. Lors du tour final, la Seleçao ridiculise la Suède (7-1) avant d'écraser l'Espagne (6-1). Le dernier match, qui l'oppose à l'Uruguay, devient la finale d'un tournoi qui se jouait à l'époque comme un mini-championnat.

Avant la rencontre, le maire de Rio de Janeiro chauffe les 200 000 spectateurs qui ont pris place dans le Maracana : "Vous, les joueurs, qui dans moins de 2 heures serez acclamés par des millions de compatriotes qui fêteront votre titre de champion du monde... Pour moi, vous êtes déjà vainqueurs !"

Pourtant, l'optimisme aveugle de l'édile carioca ne sera pas de bon augure : alors qu'un match nul leur suffit, les Brésiliens sombrent 2-1 contre toute attente, après avoir mené au score...

Le Hiroshima brésilien

Soixante ans et cinq titres mondiaux plus tard, le souvenir de 1950 résonne encore comme un profond traumatisme dans les mémoires brésiliennes. Cette fameuse défaite, qualifiée de "Hiroshima" brésilien par le dramaturge Nelson Rodriguez, est plus connue sous le nom de "Maracanazo" (Maracanaço en portugais) ou "Coup du Maracana", en référence au stade mythique de Rio où s'est disputée la finale.