Parcours surprises en Coupe du monde Le Pays de Galles en 1958

Pour sa première participation à une phase finale de Coupe du monde, le Pays de Galles n'a d'autres préoccupations que de faire bonne figure dans cette Coupe du monde 1958 en Suède.

maillot du pays de galles en 1958.
Maillot du Pays de Galles en 1958. © DR

Grâce à John Charles, vedette de l'équipe, les Gallois tiennent tête aux vices champions du monde hongrois pour leur premier match (1-1). Les deux rencontres suivantes, contre le Mexique et la Suède, se scellent également par des matchs nuls.

Ces bons résultats poussent les Gallois à disputer un match de barrage contre la Hongrie. Menés au score après une demi-heure de jeu, les valeureux Dragons rouges surpassent leurs adversaires en seconde période (2-1).

En quart de finale, le Pays de Galles tombe sur un sérieux client : le Brésil de Garrincha, Vava et Didi. Une heure après le coup d'envoi, la défense galloise cède face à Pelé, 17 ans, qui devient le plus jeune buteur en Coupe du monde. La Seleçao, vainqueur du duel sur le plus petit des scores (1-0), gagnera le tournoi.

Un lucky loser qui va loin

Le plus amusant, dans cette histoire, c'est de savoir que le Pays de Galles n'aurait pas dû participer à cette Coupe du monde. Lors des qualifications, Israël s'était retrouvée sans adversaire ; l'Indonésie ne voulait pas jouer dans l'Etat hébreu, l'Egypte avait déclaré forfait, la Turquie refusait d'être dans le groupe Asie et le Soudan avait boycotté Israël.
La FIFA s'opposant à ce qu'une nation soit qualifiée sans jouer, elle avait organisé un tour supplémentaire entre Israël et un pays ayant échoué aux portes du Mondial : le Pays de Galles, 2e de son groupe derrière la Tchécoslovaquie, avait remporté ce face-à-face.