Laurent Blanc : un doigt d'honneur à un journaliste ?

Laurent Blanc : un doigt d'honneur à un journaliste ? Laurent Blanc connait un atterrissage difficile au PSG. Moqué sur le Web, il a subi quelques piques des journalistes lors de sa première conférence de presse avec les dirigeants du club. De quoi péter les plombs ?

C'est un euphémisme : l'arrivée de Laurent Blanc au PSG ne se fait pas dans les meilleures conditions. L'atmosphère n'est en effet pas au beau fixe. Second voire troisième choix, alors que les dirigeants du PSG auraient sans doute préféré un Capello, un Mourinho, un Wenger ou même un Ancelotti rempilant pour une nouvelle saison, Laurent Blanc est aussi moqué sur le Web. Jugé sans véritable palmarès et surtout un peu trop "mou" pour diriger une équipe comme le PSG avec ses stars et ses égos, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France est pour l'instant loin de faire l'unanimité chez les supporters.

Lors de la première conférence de presse au Camps des Loges le jeudi 27 juin, il a aussi essuyé plusieurs attaques des journalistes. Et pour certains, aurait quelque peu perdu son sang froid. Un journaliste de L'Equipe 21 a en effet titillé Laurent Blanc en lui demandant si son recrutement difficile au PSG n'était pas finalement une bonne chose pour l'économie française, faisant "un chômeur de moins". Tout en conservant un calme de façade, Laurent Blanc a voulu clairement remettre à sa place son intervieweur. "Il ne faut pas plaisanter avec ça, je pense qu'il y a des gens qui sont en grande difficulté et je ne permettrais pas de dire que j'étais un chômeur de plus", a-t-il sèchement répondu. "Je suis quelqu'un qui a retrouvé surtout la possibilité d'exercer sa passion qui est de devenir entraîneur." Et le nouveau coach du PSG de terminer sa phrase en appuyant son visage sur sa main gauche, majeur relevé. Pour beaucoup, Laurent Blanc a voulu ainsi adresser un doigt d'honneur, discret, mais appuyé, à l'auteur de la question. Un premier dérapage pour l'entraineur sous pression ?

EN VIDÉO - Lors de la même conférence de presse, Laurent Blanc a estimé que "ce n'est pas bien grave de ne pas être le premier dans une liste, le plus important étant d'être choisi au final".

Chargement de votre vidéo
"Laurent Blanc (PSG): "pas grave de ne pas être le 1er choix""