Prime Coupe du monde : que vont faire les Français de leurs gains ?

PRIME - Remporter une Coupe du monde offre, au-delà de la gloire, une récompense pécuniaire non négligeable aux joueurs. Des primes qui devraient, en grande partie, être reversées à des associations.

[Mis à jour le 16 juillet 2018 à 16h15] C'est Kylian Mbappé qui l'avait fait savoir en premier. Dès le mois de juin, le jeune prodige français avait annoncé qu'il remettrait sa prime, quelque soit la somme, à l'association "Premiers de cordée", qui favorise le développement du sport chez les enfants handicapés et dont le joueur du PSG est parrain. Mais il semblerait que ce ne soit pas le seul. "On a créé ça au niveau de l'ensemble du groupe : les joueurs reverseront une partie de leur prime à une association. Mbappé va plus loin. Il y a peu, ses parents m'ont dit : 'Noël, ce n'est pas raisonnable. Il gagne des sommes folles, il ne faut pas qu'il prenne l'argent. Il est trop jeune, il en a assez'", avait expliqué récemment Noël Le Graët au Journal du dimanche.

Kimpembe : "Avec la prime qu'on va avoir, j'en ai rien à foutre !"

Le président de la fédération française de football (FFF) avait également indiqué que Florian Thauvin "allait régulièrement à l'hôpital de Marseille voir des enfants malades". "Seulement, il le fait avec beaucoup de discrétion", avait ajouté le dirigeant. Mais s'il y en a un qui devrait malgré tout garder un peu d'argent pour lui, c'est Presnel Kimpembe. Alors qu'il était en train de signer des autographes sur des ballons, Antoine Griezmann a fait remarquer au défenseur du PSG le prix d'une balle de football. "Un ballon, c'est 15 euros", avait alors lancé Griezmann sur Snapchat. Réponse de Kimpembe, non sans humour, évidemment : "Avec la prime qu'on va avoir j'en ai rien à foutre" !

Les Bleus, vainqueur de la Coupe du monde 2018, vont toucher 30 % de la prime de la FIFA, ce qui correspond à près de 400 000 euros chacun. Une somme qui peut paraître dérisoire si on la compare, par exemple, à la somme touchée chaque année par Antoine Griezmann (26 millions d'euros, selon France Football). La fédération internationale alloue la somme équivalente à 32,5 millions d'euros au vainqueur, charge au pays victorieux de décider de sa redistribution. La Fédération du pays finaliste perçoit, elle, un chèque de plus de 24 millions d'euros, le troisième et le quatrième doivent se "contenter" respectivement de 20,5 et 18 millions d'euros.

Dotation pour la Coupe du monde de football (2018)
Rang Gains (en dollars) Gains (en euros)
Source : FIFA
Champion du monde 38 000 000 32 500 000
Finaliste 28 000 000 24 000 000
Troisième 24 000 000 20 500 000
Quatrième 22 000 000 18 800 000
Quarts de finalistes 16 000 000 (chacun) 13 700 000
Huitièmes de finaliste 12 000 000 (chacun) 10 300 000
Premier tour 8 000 000 (chacun) 6 800 000

Article le plus lu : Alexandre Benalla : les dernières révélations : voir les actualités

Annonces Google