Hugo Lloris : permis, amende... Le gardien des Bleus pas épargné

Hugo Lloris : permis, amende... Le gardien des Bleus pas épargné Hugo Lloris, contrôlé en état d'ivresse à bord de sa voiture le mois dernier,connaît sa sanction. Le gardien de but et capitaine de Tottenham et de l'équipe de France, devra se passer de voiture pendant un long moment.

[Mis à jour le 12 septembre 2018 à 12h47] Hugo Lloris avait rendez-vous ce mercredi au tribunal de Westminster pour comparaître après son arrestation en état d'ivresse, survenue au volant de sa voiture, dans la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 août dernier. Contrôlé positif (80 microgrammes par litre d'air, le taux légal en Angleterre étant fixé à 35 microgrammes), le gardien de but de Tottenham et de l'équipe de France n'a pas cherché à nier les faits mais n'a pas pour autant bénéficié de la clémence des jurés, qui ont décidé de lui infliger une suspension de permis de 20 mois et une amende de 50 000 livres sterling, l'équivalent de plus de 56 000 euros. Sur le plan sportif, Lloris ne devrait trop souffrir de cet écart de conduite. Si son entraîneur Mauricio Pocchetino et son sélectionneur Didier Deschamps l'avaient légèrement rappelé à l'ordre, ils lui avaient toutefois renouvelé leur confiance sans remettre en cause son statut de capitaine.

Les excuses d'Hugo Lloris

Dans la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 août, Hugo Lloris avait été arrêté pour conduite en état d'ivresse dans les rues de Londres aux alentours de 2 heures du matin. Après une nuit passée en cellule de dégrisement, le gardien tricolore avait fait son mea culpa auprès de l'AFP. Au moment des faits, la Fédération française de football (FFF), quant à elle, avait réagi auprès de l'Agence France-Presse. "C'est une affaire privée qui n'aura pas d'incidence sur le prochain rassemblement de l'équipe de France", avait-elle déclaré. De son côté, le capitaine de l'équipe de France, connu pour son exemplarité, avait tenu à présenter ses excuses le vendredi 24 août. "Je tiens à m'excuser de tout cœur auprès de ma famille, du club, de mes coéquipiers, du manager et de tous les supporteurs", avait expliqué le gardien des Bleus dans un communiqué diffusé par les Spurs. "L'alcool au volant est totalement inacceptable, j'assume l'entière responsabilité de mes actes et ce n'est pas l'exemple que je souhaite donner."

7 heures en cellule de dégrisement

Un journaliste de l'agence de presse Associated Press avait indiqué que le gardien de Tottenham, avait passé au total 7 heures en cellule de dégrisement. C'est à 11 heures du matin que le joueur avait quitté le poste de police après s'être acquitté d'une caution. Et selon des informations de RMC Sport, le capitaine de l'équipe de France n'était pas seul au moment de son arrestation puisque deux autres internationaux français se trouvaient en sa compagnie : le joueur de Chelsea Olivier Giroud et le joueur d'Asenal Laurent Koscielny . Amis dans la vie, les trois joueurs avaient passé la soirée dans un restaurant français, situé dans le quartier de Mayfair, le Bagatelle.

Article le plus lu - Attentat de Strasbourg : comment Cherif Chekatt est mort › Voir les actualités

Hugo Lloris : permis, amende... Le gardien des Bleus pas épargné
Hugo Lloris : permis, amende... Le gardien des Bleus pas épargné

[Mis à jour le 12 septembre 2018 à 12h47] Hugo Lloris avait rendez-vous ce mercredi au tribunal de Westminster pour comparaître après son arrestation en état d'ivresse, survenue au volant de sa voiture, dans la nuit du jeudi 23 au vendredi...

Annonces Google