Emiliano Sala : transfert, Kita... Ce que révèle le reportage de L'Equipe

Emiliano Sala : transfert, Kita... Ce que révèle le reportage de L'Equipe SALA - L'accident d'avion et la mort d'Emiliano Sala mais aussi les dessous de son transfert à Cardiff sont au coeur d'un reportage de la chaîne L'Equipe diffusé ce soir à la TV. La révélation d'un message WhatsApp du joueur témoigne notamment de son ressentiment envers Waldemar Kita.

[Mis à jour le 22 mai 2019 à 20h41] La tragique disparition d'Emiliano Sala, mort dans un accident d'avion le 21 janvier dernier à l'âge de 28 ans, a fait couler beaucoup d'encre et le feuilleton n'est sans doute pas terminé. En dehors du conflit qui oppose le FC Nantes à Cardiff City au sujet du règlement du transfert, ce sont les circonstances du départ du joueur et du drame en lui-même qui continuent d'interroger. La chaîne L'Equipe propose ainsi, ce mercredi soir, la diffusion d'un documentaire consacré à ce qui est devenu "l'affaire Sala", en s'intéressant notamment à la manière dont le joueur, a priori réticent à rejoindre Cardiff City dans un premier temps, a finalement accepté d'être transféré dans le club gallois. De nombreux témoignages illustrant ce reportage de L'Equipe Enquête, notamment celui du père et de la mère de l'attaquant argentin, donnent notamment un éclairage sur les relations entre Emiliano Sala et les dirigeants du FC Nantes, en particulier son président, Waldemar Kita.

"Avec Kita, il y a quelques chose qui ne fonctionnait pas, depuis le début d'ailleurs, explique par exemple Marie-Jeanne Munos, une amie proche du footballeur. Il était à peine arrivé qu'il voulait déjà partir, il ne se sentait pas reconnu". Un manque de considération relevé également par Mercedes Taffarel, la maman d'Emiliano Sala, qui indique, elle : "Il me parlait de ses relations avec le président. Il me disait qu'il n'était pas mis en valeur, qu'il n'était pas reconnu". Frustré par sa situation, notamment financière, Sala se serait ensuite fait à l'idée d'un départ de Nantes, mais pas à n'importe quelles conditions. "Ce n'est pas vrai de dire qu'il ne voulait pas partir de Nantes, précise dans le reportage Marcelo Vada proche du joueur. En revanche, il attendait une offre d'un club plus reconnu que Cardiff". A l'occasion de ce reportage, L'Equipe Enquête dévoile également un document inédit : un message WhatsApp envoyé par Emiliano Sala à un proche et dans lequel le joueur fait part de sa colère à l'égard de l'attitude Waldemar Kita. "Je ne veux pas parler avec Kita, je n'ai pas envie de m'énerver, c'est une personne qui me dégoûte quand elle est en face de moi, indique-t-il notamment. Lui, aujourd'hui, il veut me vendre à Cardiff car il va rentrer l'argent qu'il veut. Il ne m'a même pas demandé, il ne s'intéresse qu'à l'argent. Personne ne comprend ce que je dois subir. C'est très dur, j'ai l'impression qu'il n'y a pas beaucoup de gens qui se mettent à ma place". Interrogé par Sébastien Tarrago, le réalisateur du documentaire, le président nantais s'est notamment dit "surpris et déçu" de cette "haine" à son égard, ajoutant même : "J'ai l'impression qu les paroles d'Emiliano Sala ne sont pas les siennes, il était monté contre moi par des gens qui lui ont dit 'il veut absolument te vendre, il veut gagner de l'argent sur toi', ce qui n'était pas le cas".

En savoir plus

L'accident d'avion d'Emiliano Sala

Le lundi 21 janvier, Emiliano Sala monte à bord de l'avion PA 46 Malibu, "The Piper Malibu", en début de soirée, depuis Nantes, pour rejoindre Cardiff, la ville du club où il vient d'être transféré. L'avion, qui a décollé à 20h15 de l'aéroport de Nantes-Atlantique, disparaît des radars aux alentours de 21h23, après un message du pilote, un dénommé David Ibbotson, demandant l'autorisation de baisser son altitude puis l'envoi d'un autre message de détresse. L'engin volait à environ 2 300 pieds (700 mètres) quand il a perdu le contact. Un important dispositif de recherches avait été lancé dès le le soir de l'accident par la police de Guernesey, puis relancée les jours suivants sans succès. Le jeudi suivant, la police de Guernesey avait indiqué qu'elle stoppait définitivement les recherches pour tenter de retrouver le footballeur et son pilote, les deux seuls personnes présentes à bord. Elles avaient repris le samedi suivant, après la mobilisation de la famille du joueur, qui a réussi à réunir des fonds via une cagnotte en ligne. Cette nouvelle opération, privée,  avait été confiée à David Mearns, spécialiste de ce type d'interventions. Le mercredi 30 janvier, après la découvertes de débris de l'avion, l'Air Accidents Investigation Branch (AAIB) avait décidé de reprendre les recherches. Le 3 février 2019, l'épave de l'avion avait été repérée par l'équipage de David Mearns.

La mort d'Emiliano Sala

L'hypothèse de la mort d'Emiliano Sala et de celle du pilote de l'avion avaient été clairement évoquées dès le lendemain du drame par les responsables des recherches. Interrogé sur leurs chances de survie, John Fitzgerald, l'un des responsables des recherches, avait ainsi indiqué : "S'ils sont réellement dans l'eau, alors je vous dirais aucune". Malgré la poursuite des recherche, l'espoir de retrouver vivants les deux hommes s'est ensuite amenuisé de jour en jour. L'officialisation de la mort d'Emiliano Sala est intervenue le 7 février, après le repêchage du corps retrouvé dans l'épave et identifié comme celui d'Emiliano Sala. Le rapport d'autopsie a démontré que le footballeur était décédé de blessures à la tête et au torse, et non par noyade, ce qui signifie que le crash de l'avion est probablement la cause du décès. La date de la mort  ne fait pas de doute et correspond à celle de l'accident, le 21 janvier 2019.

Emiliano Sala au FC Nantes

Emiliano Sala jouait au FC Nantes depuis 2015. L'attaquant argentin de 28 ans, né dans la province de Santa Fé en Argentine, a commencé son parcours en France au centre de formation puis dans l'équipe professionnelle des Girondins de Bordeaux. Après un prêt prometteur à l'US Orléans, Emiliano Sala termine troisième meilleur buteur de National en 2013, avec 19 buts, avant de rejoindre logiquement la Ligue 2, à Niort, la saison suivante, où il inscrira 18 buts en 39 matchs. De retour à Bordeaux en 2014, Sala joue peu et est finalement à nouveau prêté, à Caen (5 buts en 13 matchs). C'est finalement l'été suivant qu'il signe pour 5 ans au FC Nantes et confirme enfin son potentiel dans l'élite avec 15 buts inscrits lors de la saison 2015-2016. Après trois saisons et demi réussies en Loire-Atlantique, il avait été transféré à Cardiff City au début du mois de janvier 2019 mais n'a finalement jamais porté les couleurs du club gallois.

Article le plus lu - Réforme des retraites : ce qui nous attend › Voir les actualités

Emiliano Sala : transfert, Kita... Ce que révèle le reportage de L'Equipe
Emiliano Sala : transfert, Kita... Ce que révèle le reportage de L'Equipe

Sommaire Mort d'Emiliano Sala Avion d'Emiliano Sala Emiliano Sala au FC Nantes [Mis à jour le 22 mai 2019 à 20h41] La tragique disparition d'Emiliano Sala, mort dans un accident d'avion le 21 janvier dernier à...