Lyon - Leipzig : du but de Depay à l'incident, le résumé d'une triste qualification

Lyon - Leipzig : du but de Depay à l'incident, le résumé d'une triste qualification MATCH LYON - LEIPZIG - Mené sur le score de 2-0, Lyon a réussi à arracher le match nul (2-2) face au RB Leipzig, hier soir, grâce à un bijou d'Houssem Aouar et un but du capitaine Memphis Depay. Un résultat synonyme de qualification pour l'OL, même si la fête a été gâchée par une altercation entre joueurs et supporters. Notes, résumé vidéo, réactions... Le débrief.

Le résumé de Lyon - Leipzig

L'équation était simple pour Lyon avant le coup d'envoi de cette rencontre face au RB Leipzig : une victoire permettait d'obtenir la première place du groupe G, alors que tout autre résultat mettait en danger l'OL qui devenait alors dépendant du résultat de l'autre match de la poule entre Benfica et le Zénith. Les Lyonnais n'arrivaient pourtant à mettre la pression sur les Allemands en début de match et se faisaient même surprendre rapidement. Lopes fauchait Poulsen dans la surface et permettait à Forsberg d'ouvrir le score sur penalty (0-1, 9e). Tétanisés, les joueurs lyonnais passaient à côté de leur première période et Tousart concédait à son tour un penalty pour une faute sur Nkunku. Werner ne se faisait pas prier pour transformer à son tour (0-2, 33e). A la pause, l'OL était quatrième du groupe G et éliminé de toutes compétitions européennes. Dos au mur, les Lyonnais reprenaient espoir grâce à un but de génie de Houssem Aouar (50e). A Lisbonne, Benfica prenait le large face au Zénith (3-0) et venait en aide aux Lyonnais, qui n'avaient dès lors besoin que d'un match nul pour terminer à la deuxième place et se qualifier. C'est Memphis Depay qui allait se charger de marquer le but le plus important de la saison lyonnaise (2-2, 82e) et d'envoyer l'OL en huitièmes de finale de la Ligue des champions ! La fête était cependant gâchée par un incident quelques minutes après le coup de sifflet final : quelques ultras lyonnais entraient sur la pelouse et brandissaient une banderole ("Marcelo, dégage !) qui provoquait notamment la colère de Memphis Depay, tout proche d'en venir aux mains avec ses propres supporters. Le résumé du match en vidéo

Lyon - Leipzig : le débrief et les dernière infos en direct

13:59 - Les notes de L'Equipe après Lyon - Leipzig

Le quotidien sportif met notamment en lumière Houssem Aouar, ce matin, au lendemain de ce Lyon - Leipzig. Le milieu de terrain est le joueur le mieux noté de la soirée (8/10). Suivent, du côté de l'OL, Depay (6/10), Terrier, Thiago Mendes, Rafael (5/10), puis Demvbélé, Tousart, Denayer, Tete et Lopes (4/10). Côté allemnd, Forsberg et Nkunku (7/10) sont les joueurs qui ont le plus séduit.

13:37 - Garcia : "Je préfère m'arrêter à la joie de la qualification"

"J'aurais aimé que l'après-match se passe différemment, même si ça a montré que mon groupe a du caractère, de la solidarité, de la cohésion, a également expliqué Rudi Garcia en références aux incidents survenus après Lyon - Leipzig. Il ne faut pas qu'on laisse notre joie être effacée par ce qu'il s'est passé après : ça prouve qu'on est un groupe, qu'on est tous ensemble, qu'on ne veut lâcher personne. Comme l'a dit Memphis, c'est triste surtout. Je préfère m'arrêter à la joie de la qualification, et au terrain".

13:00 - Garcia n'oublie pas Sylvinho

Rudi Garcia a également expliqué comment il avait perçu ce Lyon - Leipzig depuis le banc de touche : "On a montré de la fébrilité en première période, on a fait des mauvais choix aussi. Après, on s'est dit qu'il fallait jouer, qu'on n'avait plus rien à perdre et se lâcher. On savait en deuxième période qu'on jouait sans filet, mais que si on revenait à 2-1, le match pouvait changer d'âme. On savait que Benfica menait de deux buts et que nous avions tout le temps d'égaliser. Le but de Memphis est arrivé tardivement mais c'est assez beau de voir la joie des joueurs (...) Je suis content pour le club, pour le président Aulas. C'est aussi la qualification de Sylvinho, qui a pris la moitié des points dans cette Ligue des champions".

12:41 - Garcia au sujet d'Aouar : "C'est ça les top players"

Interrogé en conférence de presse sur le but salvateur d'Houssem  Apaur, qui a relancé Lyon, hier face au RB Leipzig, Rudi Garcia a indiqué : "C'est ça, les top players, ils sont là pour porter leur équipe dans ces moments, déjà en première période c'est lui qui était capable de faire des différences".

12:26 - Houssem Aouar revient sur son magnifique but

 Auteur du but de l'espoir d'une superbe frappe enroulée du pied droit, Houssem Aouar a commenté brièvenet cette action après ce match Lyon - Leipzig : "Sur le but, je profite de l'appel de Rafael et je tente. J'ai la chance que la balle soit bien placée. Le but le plus important de ma carrière ? Je ne sais pas mais on n'en est pas loin, c'est sûr".

12:15 - Aouar : "Le foot est fait de rebondissements"

La réaction d'Houssem Aouar, après Lyon - Leipzig : "Après la première période, nous sommes revenus de la mi-temps avec plein d'ambitions et de motivation et heureusement aujourd'hui, nous sommes qualifiés. Nous avons déjoué en première période. Nous n'avons pas su garder le ballon et avoir une certaine fluidité. Nous savons que nous devons travailler sur cela notamment cette saison. L'entraîneur nous a bien remobilisés et bien motivés. Il nous a dit qu'il restait 45 voire 50 minutes, de ne rien lâcher. Cela s'est avéré payant et nous sommes très satisfaits. Sur le côté, on nous à dit que nous étions qualifiés. Le foot est fait de rebondissements et ce soir nous en avons la preuve".

12:02 - Lopes : "Le coach a trouvé les mots"

Anthony Lopes s'est montré plus bavard au moment d'évoquer le déroulé de ce Lyon - Leipzig : "Nous avons fait preuve d'une grosse force de caractère en étant menés de deux buts et en réussissant à revenir à égalité, à nous qualifier. Ce groupe a une énorme force mentale mais il faut faire un match de bout en bout, que l'équipe soit solidaire comme nous l'avons été en seconde période (...) Le coach a trouvé les bons mots à la mi-temps. Nous nous sommes bien remontés entre nous et nous nous sommes dit que nous pouvions le faire et peut-être gagner. 2-2. On connaissait le résultat à Lisbonne. Les dernières minutes ont été très longues (...) Memphis nous permet de nous qualifier et son but est très important. Il est en pleine bourre".

11:50 - Lopes (Lyon) "Je suis triste, bien sûr"

Anthony Lopes, le gardien de l'OL, est apparu agacé, en zone mixte, après ce Lyon- Leipzig : "Je suis triste, bien sûr, je n'ai pas envie de raconter ce qui s'est passé. On aurait aimé que ce soit une belle fête pour tout le monde... (...) Si on a honte de nos supporters ? Non, je ne vais pas dire ça,  on va parler du jeu, on ne va pas parler de ce qui s'est passé à la fin, ça ne sert à rien".

11:41 - Jean-Michel Aulas évoque également la "magnifique" qualification de Lyon

Le président de l'OL s'est aussi exprimé sur le volet sportif de ce Lyon - Leipzig et ce résultat nul, synonyme de qualification pour les 8e de finale de la Ligue des champions : "C’est une soirée magnifique. On a joué contre la meilleure équipe et une des meilleures européennes. Elle peut être championne d’Allemagne. Elle a de grands talents. C’est un véritable exploit d’avoir pu remonter deux buts. Cela permet de dire que l’OL est aussi une grande équipe. On avait un groupe avec le champion russe et le champion portugais. Je veux féliciter Rudi Garcia. C’était particulièrement difficile ce soir et c’est sous la pression qu’on s’est qualifiés (...) Un soir de qualification, il faut retenir les immenses choses positives. Il y a eu beaucoup d’émotions (...) Je suis heureux pour mon OL et les supporters".

11:27 - Aulas (Lyon) : "Le supporter sera sanctionné"

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, est revenu après ce Lyon - Leipzig, sur l'incident survenu après la rencontre, en indiquant notamment : "Un club, ce sont les dirigeants, les joueurs, les supporters et il ne peut pas avoir de distorsion. C’est moi qui décide et non pas les supporters. Il y a eu distorsion sur une relation entre certains supporters et un ou deux joueurs. Memphis Depay a été grand. Il est le capitaine et a pris ses responsabilités. Quand les joueurs sont allés voir les supporters, ils ont vu apparaître une banderole contre Marcelo. On ne peut pas reprocher à Memphis de ne pas être le plus solidaire des solidaires. Il a une personnalité forte et on l’aime comme cela. Le supporter sera sanctionné. Je ne veux pas que les gens qui insultent les joueurs reviennent au stade. Ce n’est pas excusable. J’avais proposé aux groupes de supporters de les rencontrer car je veux régler ce problème. C’est idiot d’avoir ces soucis après un match magnifique. On va trouver des solutions".

11:14 - Depay très en colère après Lyon - Leipzig

Auteur du but de la qualification mais aussi au cœur des incidents qui ont émaillé l'après-match, Memphis Depay est apparu très ému après ce Lyon Leipzig, au micro de RMC Sport. "Je suis en colère, je suis énervé, je ne sais pas quoi dire, a-t-il confié. Nous n'avons pas fait notre meilleur match, mais nous avons joué avec notre coeur et nous sommes qualifiés (...) C'est difficile pour notre équipe de jouer alors qu'un de nos joueurs (NDLR : Marcelo) à des problèmes avec certains supporters. Il faudrait qu'on aille les remercier alors qu'ils disent des choses folles sur nos familles, nos enfants ? Il faut que je fasse attention, il faut que je reste calme. Cela n'a aucun sens de jouer dans un stade plein si après un bon résultat, on ne peut pas remercier le public (...)  Les dirigeants vont devoir prendre des responsabilités (...) Si tu viens au stade, il faut nous supporter. Là, ils nous ont craché dessus ! Je n'ai jamais vu ça".

11:02 - Berthod : "C'est vraiment inattendu"

Jérémy Berthod, l'ancien défenseur de l'OL, livre son analyse de ce match Lyon - Leipzig, aujourd'hui, dans les colonnes de L'Equipe, en indiquant notamment au sujet de la qualification arrachée par les Lyonnais :  "Vu la physionomie de la première période, où Leipzig dominait et menait 2-0, c'est vraiment inattendu. Surtout que les Lyonnais n'avaient pas montré grand-chose jusque-là (...) Le fait d'avoir marqué vite au retour des vestiaires (par Aouar, 50e) a ramené de l'engouement et un peu de folie. Les sorties de Upamecano (55e) et Nkunku (75e) ont aussi fait du mal à Leipzig (...) C'est le parcours d'une équipe capable de passer à côté sur une mi-temps puis de revenir. Dans l'ensemble, les matches de poules ont été assez bizarres (...) Je pense que c'est assez rare se qualifier avec huit points".

LIRE PLUS