Les défaites aussi mythiques que des victoires Saint-Etienne - Bayern Munich 1976 : les fameux poteaux carrés !

Qui ne connaît pas la fameuse histoire des poteaux carrés ? "Si... les poteaux avaient été ronds à Glasgow ce jour-là..." Vous savez ce que dit le dicton : "avec des si, on mettrait Paris en bouteille". Mais la référence aux montants des cages écossaises revient quand même régulièrement dans les conversations des amateurs de football. 

Coupe d'Europe des clubs champions 1976. Les Stéphanois ont fait tomber le Dinamo de Kiev en 1/4 de finale et le PSV Eindhoven en 1/2. Le 12 mai 1976, les Verts se rendent à Glasgow pour la finale de la compétition, ancêtre de la Ligue des champions, qui se déroule à Hampden Park contre le Bayern Münich.

A deux reprises, le ballon heurte le poteau et la barre transversale du gardien allemand

Malgré l'absence de 3 joueurs cadres de l'équipe (le défenseur Gérard Farison est suspendu, le milieu de terrain Christian Synaeghel est blessé, et "l'ange vert" Dominique Rocheteau est sur le banc), Saint-Etienne tient tête aux Allemands lors de la première période.
A deux reprises, sur un tir fracassant de Bathenay et une tête de Jacques Santini, le ballon heurte le poteau et la barre transversale du gardien allemand Sepp Maier. Mais les montants des cages du vieux stade d'Hampden Park sont carrés (et non ronds comme aujourd'hui). Pas de "poteau rentrant", le ballon est remis en jeu. Ils ne le savent pas encore mais les Stéphanois seront "hantés" par ces deux tirs pendant de nombreuses années.
Finalement, à la 57e minute, le Stéphanois Oswaldo Piazza commet une faute sur Gerd Müller. Coup franc : les Verts sont menés 1 à 0 sur un but de Franz Roth.

Au cours des 7 dernières minutes, Dominique Rocheteau, entré en jeu en 2e mi-temps, déborde sans cesse sur son aile et rend fous les défenseurs allemands, et notamment le grand Beckenbauer. Mais rien n'y fait. L'arbitre siffle la fin du match. Grosse déception pour les joueurs, les 40 000 spectateurs venus encourager les Verts et les milliers de téléspectateurs devant leur écran.

Malgré la défaite, les Stéphanois défileront le lendemain sur les Champs Elysées !