Duels verbaux entre sportifs Frédéric Michalak / Jo Maso

Remplaçant en quart puis en demi-finale de la Coupe du monde 2007, Frédéric Michalak a vivement critiqué les options de jeu imposées par le sélectionneur du XV de France, Bernard Laporte, avant même la fin du tournoi.

frédéric michalak avait critiqué la tactique et les discours de bernard laporte.
Frédéric Michalak avait critiqué la tactique et les discours de Bernard Laporte. © L'Internaute Magazine / Agathe Azzis

Ainsi, sur les ondes "d'Europe 1", le demi d'ouverture confesse : "Je n'adhérais pas forcément à tous ses discours. Le système de jeu est un peu toujours le même. Je trouve que ce qu'on a proposé était assez pauvre". Quelques jours plus tard, dans "Le Monde", Frédéric Michalak continue de charger Bernard Laporte : "Son discours, ça faisait un petit moment qu'il ne passait plus (...) Des fois, sur certains trucs, on avait l'impression qu'on nous disait qu'il fallait jouer pour le président de la République. Moi je joue pour les gens, pour des choses qui sont vraies, je joue pour la France d'en bas, qui galère, parce que je viens de là. Je ne vais pas jouer parce que le président a réussi à être président de la République".

La réponse n'est pas venue de Bernard Laporte lui-même mais du manager des Bleus, Jo Maso : "Si certains veulent s'affaler dans les journaux ou dans la presse, ça les regarde. Mais c'est pas dans l'esprit de notre sport d'aller comme cela, en franc-tireur. L'équipe de France c'est 30 joueurs, et pas seulement Frédéric Michalak". D'après Jo Maso, le Toulousain aurait été vexé de ne pas être titulaire. Il en profite alors pour lui adresser une petite pique : "Frédéric a des qualités, c'est sûr. Mais il doit améliorer son jeu au pied, et il le sait. S'il estime que son jeu au pied est déficient, il peut prendre un préparateur particulier".