Beaux gestes de fair-play Le capitaine du XV d'Ecosse valide l'essai français

En 1947, le Tournoi des V Nations reprend ses droits, après 8 ans de suspension, en raison de la Seconde Guerre mondiale. Cette édition est marquée par le retour de la France, bannie de la compétition depuis 1931 à cause de son jeu violent.

c'est le capitaine écossais qui confirme l'essai français auprès de l'arbitre.
C'est le capitaine écossais qui confirme l'essai français auprès de l'arbitre. © DR - Archive de Loïc Seillier

En ouverture du Tournoi, le XV tricolore reçoit l'Ecosse au stade de Colombes. Juste avant la mi-temps, le capitaine des Bleus, Louis Junguas, tape un coup de pied à suivre. Le ballon rebondit, entre dans l'en-but et est aplati...

Mais l'arbitre de la rencontre n'a pas vu la fin de l'action et ne sait pas qui, de l'Ecossais Keith Geddes ou du Français Jules Lassègue, a touché la balle en premier. Le capitaine écossais s'approche de l'homme en noir et avoue avoir été plus lent que Lassègue.

L'arbitre valide alors l'essai, ce qui permet aux Français d'accroître un peu plus leur avance (8-3). En seconde mi-temps, plus aucun point n'est marqué. A la fin du Tournoi, l'Ecosse termine bonne dernière avec 0 point.