Les défaites aussi mythiques que des victoires Prost - Senna, saison 1990 de F1 : Le sport automobile "sali"

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna a fait vibrer les paddocks et les circuits de F1 dans les années 80 et 90.

En 1989, le Français est sacré champion du monde. Lui et Senna appartiennent alors à la même écurie : McLaren-Honda.
La saison suivante, le Professeur part chez Ferrari, avec la ferme intention de conserver sa couronne, même s'il sait que la concurrence sera rude face à son ex-coéquipier Ayrton Senna.

Le début de saison est à l'avantage du Brésilien. Mais le Français refait son retard et reste en embuscade. L'avant-dernier Grand Prix se déroule à Suzuka au Japon. Alain Prost doit gagner pour conserver ses chances de victoire finale en championnat du monde. Pour Senna, la donne est complètement différente : si le Français abandonne et ne marque pas de point, le Brésilien sera champion.  

"Ce qu'il vient de faire a sali le sport"

Senna obtient la pole position mais Prost réalise un meilleur départ et pointe en tête avant le premier virage de la course. A l'amorce du tournant, le Brésilien ne freine pas, roule sur l'aileron de la Ferrari, et fait sortir de la piste les deux voitures. Prost est contraint à l'abandon dès les premiers mètres du GP et Ayrton Senna est sacré champion du monde !
Le Français ne décolère pas : "Il n'y a pas de mots pour qualifier ce que Senna a fait. Ce qu'il vient de faire a sali le sport", ajoutant "J'ai envie de lui mettre mon poing dans la figure. Il me dégoûte profondément".
L'ambiance entre les deux champions restera très tendue jusqu'à la retraite sportive du Français en 1993.

Prost revient sur son désaccord avec Senna (archives INA)