Les dernières infos sur la finale de Coupe Davis

Les dernières infos sur la finale de Coupe Davis Direct, live... Suivez les dernières infos de la finale de Coupe Davis France - Suisse. Au programme ce vendredi : Tsonga-Wawrinka puis Monfils-Federer.

[Mis à jour le 22 novembre 2014 à 14h07]. EN DIRECT : Suivez le premier match de la finale de la coupe Davis 2014 en suivant ce lien, Tsonga - Wawrinka en direct.

Vendredi 21 novembre 10h30 : C'est le grand jour pour l'équipe de France de tennis. Dans quelques heures, Tsonga lancera cette finale face à Stanislas Wawrinka dans un match qui s'annonce accroché si l'on se réfère aux statistiques des précédentes rencontres entre les deux hommes. Dans le journal L'Equipe ce matin, le n°1 se confie sur son état d'esprit lorsqu'il rentre sur un court pour jouer un match décisif de Coupe Davis : "je rentre dans un film. C'est la guerre ! [...] J suis prêt à tout. je me mets dans un certain état et je rentre dans un jeu vidéo".

Jeudi 20 novembre, 14h : Les joueurs ont fait part de leurs impressions du moment après le tirage au sort. Pour Jo-Wilfried Tsonga, qui démarrera cette finale face à Stanislas Wawrinka, " la différence ne se fera pas forcément sur le tennis mais sur la motivation et l'envie". Quant à Gaël Monfils, il a confié ne pas compter sur un Federer diminué. "Au contraire, je vais mettre les bouchées doubles", a-t-il déclaré. Quant à Arnaud Clément, invité à commenter son choix, il a expliqué : "Il faut faire des choix. Gaël est très en forme, aussi bien tennistiquement que physiquement, il nous l'a montré pendant la préparation. Ils se sentaient tous d'y aller, ça se joue à rien".

Jeudi 20 novembre 12h48 : les matchs sont connus : ce sera Tsonga-Wawrinka et Monfils-Federer le vendredi. 12h30 : c'est l'heure du tirage au sort. les deux équipes sont présentes, le Saladier d'argent (le trophée du vainqueur) aussi. Après quelques discours, la composition des deux équipes va être connue dans quelques minutes. 11h40 : Ce jeudi matin, à quelques minutes du tirage au sort, Roger Federer s'est à nouveau entraîné sur le court en terre battue du stade Pierre Mauroy. Le n°1 suisse a fait son apparition vers 9h30 et a échangé la balle pendant 45 minutes avec son coéquipier Stanislas Wawrinka, soit un quart d'heure de plus qu'hier, mais surtout avec plus d'intensité dans l'effort et plus de déplacements. Pour le moment, son dos semble tenir. Plutôt rassurant pour l'équipe suisse, à quelques minutes du tirage au sort, au cours duquel on saura officiellement si 'Rodger" est apte à défendre dès vendredi les couleurs de la Suisse pour cette finale.

Jeudi 20 novembre, 9h15 : L'évènement du jour est le tirage au sort des matchs, effectué à 12h30. Nous allons enfin savoir si Roger Federer, qui s'est entraîné une demi-heure hier, sera aligné dès vendredi ou s'il sera suppléé par Marco Chiudinelli. Côté français, le suspense repose a priori sr le nom du deuxième joueur aligné en simple, avec Jo-Wilfried Tsonga. Gasquet ou Monfils ? Hier, dans la soirée, On apprenait que le capitaine Arnaud Clément avait fait son choix et l'avait annoncé aux joueurs. "Les cinq sont d'accord avec cette décision", a déclaré l'entraîneur de l'équipe de France, Lionel Roux. Selon les dernières indiscrétions, c'est Gaël Monfils qui aurait été choisi pour l'un des simples de la première journée.

Mercredi 19 novembre 2014, 19h05 : Pendant de longues minutes, Roger Federer était annoncé au stade sans toutefois rentrer sur le court. Le Suisse a finalement fait son apparition vers 18h40. Il s'est entraîné avec Marco Chiudinelli. La séance a duré à peine 30 minutes. On ne l'attendait plus. A 17h, seuls ses coéquipiers Stanislas Wawrinka et Marco Chiudinelli s'étaient présentés sur le court, en compagnie du capitaine helvète Severin Lüthi. A la veille du tirage au sort et à deux jours du début des matchs, si l'absence de Federer à l'entraînement s'était confirmée, la question du forfait du n°2 mondial pour cette finale aurait commencé à se poser sérieusement. Voilà le clan suisse rassuré. Pour le moment...

Mercredi 19 novembre 16h40 : Deuxième session d'entrainement de la journée pour les Français. Après Gasquet et Benneteau qui se sont entraînés en double ce matin, c'est au tour de Jo-Wilfried Tsonga et Gilles Simon de faire leur apparition dans le stade Pierre Mauroy de Lille. Pas de configuration "double" cette fois pour les deux hommes qui se font face sur le court. Un indice en vue du tirage au sort de jeudi ? Pas vraiment puisque, dans la foulée, les quatre titulaires chez les Bleus (Simon est remplaçant) se sont entraînés ensemble : Monfils-Benneteau contre Tsonga-Gasquet. De quoi brouiller les cartes... Autre information, les Bleus peuvent compter sur le soutien du président de la République : selon Le Parisien, François Hollande assistera au double samedi à Lille.

Mercredi 19 novembre, 12h30 : L'équipe suisse a fait son entrée sur le court pour l'entraînement... sans Federer. Ce sont Stanislas Wawrinka et Michael Lammer qui sont présents ce matin pour échanger des balles. Blessé au dos le week-end dernier lors du Masters de Londres, le n°1 suisse n'a toujours pas foulé le court depuis le début le début de la semaine. Bluff ou vraie inquiétude ? Un autre entraînement suisse est annoncé pour 17h. A suivre... S'il ne s'entraîne pas aujourd'hui, on se dirigerait tout droit vers un forfait de Federer, au moins pour la journée de vendredi. Il pourrait alors tenter de gagner du temps pour espérer participer au double de samedi, voire à l'un des deux derniers simples de dimanche, s'il n'est pas trop tard...

Mercredi 19 novembre, 12h00 : Richard Gasquet est à l'entraînement. Le Français travaille le double ce matin sur le court en terre battue du stade Pierre Mauroy. En compagnie de son capitaine Arnaud Clément, il est opposé à Julien Benneteau et à Lionel Roux, l'entraîneur de la sélection tricolore. Un indice pour la composition française annoncée demain lors du tirage au sort ? Quoi qu'il en soit, selon de nombreux observateurs présents sur place, "Richie" est le joueur le plus impressionnant à l'entraînement depuis le stage à Bordeaux la semaine dernière. Tsonga et Monfils devraient également apparaître sur le court d'ici le début d'après-midi pour effectuer des sets d'entraînements.

Mercredi 19 novembre, 10h : En France, la pression monte à deux jours des premiers échanges de cette finale de Coupe Davis. Les "Mousquetaires" devraient pouvoir compter sur un très fort soutien populaire mais aussi sur celui de leurs collègues sportifs. La Fédération française de tennis a publié une vidéo avec des messages d'encouragements de nombreux champions français tels que Florent Manaudou, Renaud Lavillenie, Thierry Omeyer, Marion Rolland, Jason Lamy-Chappuis, Teddy Tamgho, Christophe Lemaître, Didier Deschamps... Sur Twitter, la Française Alizé Cornet a elle aussi fait part de son impatience.

Mardi 28 novembre, 17h 30 : lors d'une conférence de presse ce mardi après-midi, Roger Federer, blessé lors du Masters la semaine passée, a confié qu'il n'était pas suffisamment rétabli pour pouvoir s'entraîner. "Je veux rester positif mais je ne sais pas quel est mon pourcentage de chances de jouer", a-t-il déclaré. De son côté, Stanislas Wawrinka a tenu à faire taire les rumeurs de tensions entre les deux joueurs : "Pour nous, c'est rien du tout. Ça nous a pris cinq minutes pour parler de ça et pour passer rapidement à notre prochain objectif : la finale de Coupe Davis". Federer a abondé dans le même sens : "Il y a eu beaucoup de bruit autour de tout ça, mais nous sommes amis, pas ennemis".

Ce mardi, les joueurs ont pu découvrir le stade Pierre-Mauroy et le terrain en terre battue, la surface choisie par le clan français pour cette finale. Arnaud Clément, le capitaine, n'a pas encore fait son choix pour la composition des simples de vendredi mais a parlé de "bonnes vibrations" au sujet du court et de l'enceinte. Du côté des joueurs, dont le moral et la forme physique semblent au beau fixe, on déclare à l'unisson "ne pas se soucier de l'équipe suisse" qui a plusieurs problèmes à gérer cette semaine.

Depuis plusieurs semaines, les deux équipes ont suivi un programme de préparation très différent. Les Français (Tsonga, Gasquet, Monfils et Simon) ont participé à un stage d'entraînement à Bordeaux. Seul Julien Benneteau était retenu à Londres pour disputer le Masters de double avec Edouard Roger-Vasselin. Sur la terre battue girondine, les Bleus ont enchaîné les séances de foncier et les sets d'entraînement pendant lesquels Richard Gasquet s'est paraît-il montré très impressionnant. Les "Mousquetaires" sont ensuite arrivés à Lille dimanche, en début de soirée, où ils ont pris leurs quartiers au Couvent des Minimes, un hôtel du Vieux Lille. Le site de la fédération française de de tennis rapporte que les joueurs ont repris l'entraînement dès lundi matin au centre de ligue des Flandres, à Marcq-en-Barœul, en attendant que le court du stade de Lille soit disponible. Julien Benneteau et Richard Gasquet ont joué en double contre Gilles Simon et Gaël Monfils pendant que Jo-Wilfried Tsonga se concentrait, lui, sur sa préparation physique. Lundi après-midi, le numéro 1 français a repris la raquette et échangé la balle avec Richard Gasquet.

Federer blessé, Wawrinka fâché ?

Les Suisses Federer et Wawrinka, étaient engagés à titre individuel dans au Masters de Londres. Une compétition qui a fait des dégâts puisque Federer s'est blessé au dos et a dû déclarer forfait pour la finale face à Djokovic. De quoi alimenter les rumeurs de forfait pour ce match de Coupe Davis face à la France... Par ailleurs, la tension semble vive au sein de l'équipe suisse. Les deux coéquipiers se sont affrontés en demi-finales de ce même Masters la semaine dernière et auraient eu une explication houleuse entre eux après le match. A l'issue de cette rencontre très disputée, Wawrinka aurait reproché l'attitude trop bruyante du clan Federer pendant le match, notamment celle de Mirka, l'épouse de Roger Federer. Cette dernière aurait lancé "Cry baby" (que l'on pourrait traduire par "pleurnicheur") à Wawrinka.

L'ancien tennisman John McEnroe, consultant pour la chaîne américaine ESPN, a même affirmé : "Quelque chose s'est passé dans les vestiaires entre 'Fed' et Wawrinka et ça a duré une bonne partie de la nuit". Ce lundi, les tensions ne semblaient pas apaisées : alors que les deux joueurs devaient voyager ensemble, depuis Londres, en compagnie de leur entraîneur Seven Luthi, Wawrinka pris l'Eurostar seul et Federer s'est déplacé en jet privé... Ils ont rejoint à Lille leurs deux coéquipiers Marco Chiudinelli (198e à l'ATP) et Michael Lammer (493e).

Lundi soir, l'équipe suisse a souhaité apaiser les tensions en se montrant unie et tout sourire. Roger Federer a posté sur Twitter une photo de lui accompagné de l'entraîneur Severin Lüthi et de ses coéquipiers Marco Chiudinelli, Michael Lammer et Stanislas Wawrinka, ce dernier se permettant de mimer des oreilles de lapin derrière la tête de Federer. Une ambiance potache qui semble signifier que les tensions des derniers jours ont disparu. Pour le moment...

Le court opérationnel depuis mardi matin

A Lille, les préparatifs vont bon train en vue de cette finale de Coupe Davis. C'est en effet le stade Pierre Mauroy qui a été retenu pour accueillir la rencontre. Dans une configuration inédite, l'enceinte accueillera 27 000 personnes par jour le week-end prochain. Un terrain en terre battue a été prévu spécifiquement pour la finale mais les organisateurs doivent jongler avec le planning évènementiel du stade qui accueillait le Supercross jusqu'à dimanche dernier. Il a donc fallu d'abord enlever les tonnes de terre qui ont été entreposées pour la compétition de motocross. Après les dernières vérifications d'éclairage et de câblage, le court est opérationnel depuis mardi matin. Les joueurs ont ainsi pu prendre leurs marques et y faire leurs premiers entraînements.

Crédit photo : AFP

EN VIDEO - Les Bleus auront fort à faire face aux Suisses Federer et Wawrinka.

A lire aussi

Article le plus lu - Tout savoir sur la mobilisation du 17 novembre › Voir les actualités

Annonces Google