Le faussaire qui aimait trop Galilée

Le faussaire qui aimait trop Galilée
En 2005, un Italien, Massimo De Caro, trompe le monde du livre, en proposant un exemplaire unique du «Sidereus nuncius», signé de la main même de Galilée.
Durée
1h00
Auteurs
Laurent Bergers, Paul-Henri Moinet
Réalisateur
Laurent Bergers

Avis