Marie-Laure Picat : son livre "Le courage d'une mère" a inspiré le film "Après moi le bonheur" avec Alexandra Lamy

Marie-Laure Picat : son livre "Le courage d'une mère" a inspiré le film "Après moi le bonheur" avec Alexandra Lamy Le téléfilm "Après moi le bonheur" raconte l'histoire vraie de Marie-Laure Picat, atteinte d'un cancer, mais qui s'est battue de son vivant pour que ses quatre enfants restent ensemble après sa mort. Elle a écrit un livre sur son histoire.

[Mis à jour le 7 mars 2016 à 18h11] C'est ce soir que TF1 diffuse le téléfilm Après moi le bonheur, qui s'inspire de la biographie de Marie-Laure Picat, une mère de famille atteinte d'un cancer. Il y a de grandes chances pour que son livre soit réédité si le film de TF1 avec Alexandra Lamy enregistre de belles audiences. Ce soir à 20h55, TF1 diffusera Après moi le bonheur, un téléfilm de Nicolas Cuche. Cette fiction s'inspire d'une histoire vraie, à savoir le combat qu'a mené Marie-Laure Picat tout au long de sa vie. En 2008, la France avait été émue par cette mère de famille, incarnée par Alexandra Lamy, qui avait choisi de médiatiser sa lutte afin d'obtenir gain de cause. Se sachant atteinte d'un cancer généralisé et apprenant qu'il ne lui restait plus que quelques mois à vivre, cette jeune femme alors âgée de 36 ans, a tout fait pour que ses quatre enfants (Julie, 11 ans, Thibault, 9 ans, Mathieu, 5 ans, et Margot, 2 ans) ne soient pas séparés après sa mort. Elle souhaitait qu'ils continuent à grandir ensemble, dans la même famille d'accueil, à Puiseaux (Loiret) : "Je veux qu'ils conservent leurs copains d'école, les gens qui leur sont proches. C'est après mon départ qu'ils en auront le plus besoin", écrivait-elle dans son livre Le courage d'une mère publié en 2009 chez Oh Editions et à partir duquel Après moi le bonheur est adapté.

Marie-Laure Picat se refusait de compter sur Gilles, le père de ses enfants, toujours absent à cause de son métier de chauffeur routier : "Mon mari est chauffeur-livreur. Il n'est pas déchu de son droit parental, mais quatre enfants, c'est trop", expliquait-elle, dans des propos rapportés par Libération. Elle s'est éteinte en 2009 mais ses dernières volontés pour lesquelles elle s'est tant battue ont été respectées.

EN ​​​VIDÉO - La bande-annonce de "Après moi le bonheur"

Article le plus lu - Les gilets jaunes veulent continuer ! › Voir les actualités

Annonces Google