Christophe Jakubyszyn : qui se cache derrière le journaliste de TF1 ?

Christophe Jakubyszyn : qui se cache derrière le journaliste de TF1 ? Ce n'est pas Gilles Bouleau qui animera le débat de l'entre-deux tours de la présidentielle 2017, mais Christophe Jakubyszyn.Découvrez son parcours.

[Mis à jour le 3 mai 2017 à 20h38] Ce soir, Christophe Jakubyszyn fera face à Emmanuel Macron et Marine Le Pen lors du grand débat de la présidentielle 2017. "On est étonnés d'être là. Il y a une semaine, nous n'étions même pas au courant." explique Christophe Jakubyszyn à Puremédias. Et pour cause, tout est allé très vite entre les deux tours. Un des candidats et le CSA proposant une co-animation observant la parité homme-femme, France 2 et TF1 ont fait le choix de confier à Nathalie Saint-Cricq et Christophe Jakubyszyn les rennes du grand débat d'entre-deux tours. "C'est très exaltant, parce que c'est des moments d'Histoire […] donc on a forcément une immense fierté." explique-t-il au micro de LCI. Pour se préparer à cet exercice, évidemment sous haute tension, il a revisionné tous les débats d'entre-deux tours depuis 1995 pour y trouver des enseignements. "Le traitement journalistique est un peu différent, on est quand même plus des passeurs, des arbitres."

Attendez-vous à voir un débat combatif ce soir sur TF1 et France 2. Du moins, c'est ce que prédit Christophe Jakubyszyn, journaliste de TF1 qui co-présentera le débat au côté de Nathalie Saint-Cricq. Il estime que l'étape de l'exposition des programmes est désormais derrière les candidats, qui vont à présent se heurter l'un à l'autre. "Je crois que là, ils vont aller au combat. Je pense que les propositions sont globalement connus par les français. Il y a eu beaucoup d'émissions où ils ont été invités. Là c'est l'exercice de la confrontation."

Il s'agira donc de garder ce cap et de se placer en tant que médiateur de ce débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, les deux candidats qui briguent l’Élysée. "Les deux candidats qu'on va avoir face à nous sont déterminés à débattre sur le fond de leur programme, à faire quelques coups d'éclat." Quoi qu'il en soit, Christophe Jakubyszyn explique que ce débat a été préparé "avec beaucoup d'humilité et d'enthousiasme" par les deux journalistes et leurs équipes qui auront retenu près d'une centaine de questions à poser sur le fond des programmes des deux candidats. Cela n'empêche toutefois pas la tension de s'insinuer dans son esprit, comme il l'expliquait à RTL. "Je pense que le trac va augmenter au fur et à mesure qu'on s'approchera de mercredi 21 heures."

Scolarité et débuts au "Monde"

Après des études au lycée Claude Monet de Paris, Christophe Jakubyszyn est sorti diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris en 1988 avant d'obtenir un autre diplôme à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales en 1990. De 1996 à 2000, il exerce en tant que journaliste économique au Monde, dont il deviendra rédacteur en chef en charge des questions économiques entre 2001 et 2002. Toujours au Monde, il deviendra journaliste politique entre 2003 et 2008.

Attaqué en Justice par Valérie Trierweiler

Entre 2009 et 2012, il officie au sein du groupe NextRadioTV tour à tour pour RMC et BFMTV. En octobre 2012, il fait l'objet d'une plainte déposée par Valérie Trierweiler, ex-première dame de France. En effet, dans le livre "La Frondeuse" qu'il a co-signé avec Alix Bouilhaguet, Christophe Jakubyszyn révèle qu'elle aurait eu une relation avec Patrick Devedjian. Les deux partis démentent formellement ces allégations et Valérie Trierweiler obtiendra 13 000€ pour réparation du préjudice et pour atteinte  la vie privée. En février 2013, Valérie Trierweiler ayant renoncé à engager des poursuites pour diffamation, Christophe Jakubyszyn se voit dédommager ses frais de justice à hauteur de 2500€.

Son arrivée à TF1

C'est en décembre 2012 que Christophe Jakubyszyn entre dans le groupe TF1. Il y remplace François Bachy en tant que directeur adjoint chargé du service politique de TF1 et LCI. Dès lors, les téléspectateurs le voient souvent dans les journaux télévisés, où il livre régulièrement des éditoriaux. Ce mercredi 3 mai, il co-présentera le débat d'entre-deux tours de l'élection présidentielle 2017 avec Nathalie Saint-Cricq.

Article le plus lu - Gilets jaunes : encore des blocages ? › Voir les actualités

Annonces Google