Patrick Sébastien : il n'en veut pas à France 2 et explique pourquoi

Patrick Sébastien : il n'en veut pas à France 2 et explique pourquoi PATRICK SEBASTIEN - La fiction L'Affaire de Maître Lefort est rediffusée ce soir sur France 2 et Patrick Sébastien accorde pour l'occasion une interview dans laquelle il revient sur son statut au sein du service public.

[Mis à jour le 20 juin à 18h43] Patrick Sébastien est encore une valeur sûre de France Télévisions et le fait savoir dans une interview accordée à TV Mag, alors qu'un épisode de L'Affaire de Maître Lefort est visible ce mercredi sur France 2. Dans cet entretien, il revient notamment sur l'arrêt surprenant de la fiction, qui faisait pourtant beaucoup d'audience. "J'en ai fait trois, dont deux ont rassemblé plus de 4 millions de téléspectateurs. Mais, avant la diffusion de la troisième, on m'a annoncé que je n'en ferai pas d'autres [...] J'accepte ce que l'on me donne. Je ne veux pas me plaindre. Je n'ai aucune velléité d'aller voir ailleurs. Ma place est sur le service public parce que je fais des émissions de service public.

"Le plus grand cabaret du monde" a 20 ans

L'émission "Le plus grand cabaret du monde" a été diffusée pour la première fois le 26 décembre 1998 sur France 2 et TV5 Monde. Produite par la société de Patrick Sébastien, Magic TV, elle présente des numéros de cabaret avec des clowns, des magiciens, des acrobates, des jongleurs. Devant la scène, des invités sont installés au milieu d'une table avec le public. L'émission a permis de faire connaitre des artistes comme Shirley et Dino, le magicien Dani Lary, le peintre Jean-Pierre Blanchard ou le ventriloque Jeff Panacloc. A chacune de ses diffusions, le show réunit en moyenne 2,5 millions de téléspectateurs et est "devenu en quelques années une référence mondiale" selon l'animateur sur RTL. Au départ diffusée une fois par mois, l'émission qui a déjà 196 épisodes, en aura trois nouveaux en 2019.

Patrick Sébastien est-il en conflit avec France Télévisions ?

Depuis quelque temps l'animateur est contraint à une clause de non-dénigrement qui l'empêche "de tout balancer" mais poursuit malgré tout quelques déclarations dénonciatrices. "Je n'en veux même pas à la direction de France Télévisions. C'est plus une volonté gouvernementale. C'est ça qui m'emmerde" précise-t-il. "Les choix de la ministre de la Culture et du ministre de budget sont des choix élitistes." Sur RTL, il ajoute : "Il y a une sorte d'élite qui a décidé de faire la peau à tout ce qui est divertissement populaire. Tout ce qui est divertissement populaire est montré du doigt et on crache dessus."

L'avenir à la télévision de Patrick Sébastien

A 65 ans, l'animateur n'est pas prêt de prendre sa retraite même si d'après lui, il y est poussé. "Mais ce n'est pas justifié. Je me dis que c'est dommage. Parce que, même à mon âge, j'ai encore des choses à montrer, à dire aux téléspectateurs. J'ai la sensation de bien faire mon travail et en retour, on me pénalise." Avec le nombre de ses émissions réduit et le refus d'une émission d'humour, il connait une perte financière pour sa société de production Magic TV. "L'année dernière, on n'a fait que 100 000 euros de bénéfices. Et là, on va passer d'un chiffre d'affaires de 11 à 4 millions la saison prochaine. Je vais être obligé de licencier du monde." Son souhait serait d'animer "un talk-show bienveillant" en précisant qu'il a encore plein d'idées.

Article le plus lu : Coupe du monde 2018 : actu et résultats : voir les actualités

Annonces Google