Étienne Chicot : de quoi est mort le "businessman" de Starmania ?

Étienne Chicot : de quoi est mort le "businessman" de Starmania ? L'acteur, chanteur et compositeur Étienne Chicot s'est éteint dans la nuit du lundi au mardi 7 août, à 69 ans, à Paris. Retour sur une carrière prolifique, riche de seconds rôles au cinéma.

[Mis à jour le 8 août à 17h44] L'acteur Étienne Chicot est mort brutalement à 69 ans, a-t-on appris ce mercredi d'un communiqué publié par son agent. Aucune autre information n'a pour l'heure filtré sur la cause du décès du comédien. Il laisse 45 ans de carrière derrière lui. Si son nom est moins connu du grand public, son visage a lui été présent dans plus de 120 films et de nombreuses séries comme "Maigret", "Les Cordier, juge et flic", "Navarro" ou "Commissaire Moulin". Il aura incarné plus de 80 personnages au total, dont Zéro Janvier, le fameux businessman de Starmania, héros de la célèbre chanson "Le blues du businessman". En hommage à sa disparition, la ministre de la culture Françoise Nyssen a déclaré sur son compte Twitter : "Un visage et une voix du cinéma français se sont éteints. Hommage à Étienne Chicot, acteur, compositeur, chanteur : la diversité des talents et la générosité de l'homme aux plus de 120 films ont nourri et marqué notre culture populaire. Mes pensées vont à ses proches."

Plusieurs comédiens ont exprimé leur peine ce mercredi dont la comédienne Michèle Bernier qui a écrit sur Twitter "Et saluer une dernière fois Etienne Chicot... formidable acteur" et l'actrice Marie Fugain qui a partagé "Une douce pensée pour Étienne Chicot. Chouette gars, super comédien et bon camarade de jeu. Bon voyage." Anne Roumanoff a également eu une pensée pour l'acteur en écrivant sur le réseau social "Triste d'apprendre la disparition d'Etienne Chicot, acteur formidable et être humain attachant. Humour cinglant, lucidité désabusée et regard plein de tendresse." L'humoriste Thomas Ngijol qui l'avait dirigé dans le film "Les crocodiles du Botswanga", a notamment écrit "Repose en paix Tonton" sur son compte Twitter.

Après une enfance en Afrique, en Côte d'Ivoire, il étudie au cours Simon de Paris avant de débuter au cinéma dans "On n'est pas sérieux à 17 ans" en 1974. Mais c'est sur scène qu'il se révèle avec la comédie musicale Starmania en 1979 et le personnage de Zéro Janvier. Grâce à ce coup de projecteur, il joue la même année dans le film "La Guerre des polices" où il interprète un second rôle de policier. Les années 80 vont être prolifique pour l'acteur où il tourne au côté de Patrick Dewaere dans "Un Mauvais fils" puis joue dans les films "Le Choix des armes" d'Alain Corneau et "Hôtel des Amériques" d'André Téchiné en 1981. Et lorsqu'il s'illustre au théâtre avec la pièce "Une absence" de Loleh Bellon en 1988, il reçoit en 1989 le Molière du meilleur comédien dans un second rôle. 

Vers les années 90, Étienne Chicot devient de plus en plus présent à la télévision en apparaissant dans des séries populaires comme "Commissaire Moulin", "Nicolas Le Floch" mais aussi "Louis La Brocante". Durant les années 2000, l'acteur revient aux seconds rôles au cinéma, souvent dans des comédies avec "Les Portes de la gloire" en 2001,  "Gomez & Tavarès" et "Palais Royal!" de Valérie Lemercier, mais aussi dans de plus grosses productions comme "Supercondriaque" de Dany Boon ou à Hollywood pour "Da Vinci Code" de Ron Howard. L'acteur a fait ses dernières apparitions devant la caméra dans le western "O Matador" et le court-métrage "Au commencement" en 2017. 

Article le plus lu - Mélenchon : la vidéo choc de la perquisition à LFI › Voir les actualités

Annonces Google