Vidéo - Amibe "mangeuse de cerveau" : ce qu'il faut savoir sur cette infection

"Amibe "mangeuse de cerveau" : ce qu'il faut savoir sur cette infection"

L'amibe Naegleria fowleri, également appelée "mangeuse de cerveau", est un micro-organisme unicellulaire pouvant être responsable d'infection grave. Proliférant dans les eaux douces à des températures de l'eau supérieure à 25°C, l'amibe Naegleria fowleri présente comme particularité de pouvoir atteindre la région du cerveau. L'amibe pénètre le corps par les voies nasales et remonte jusqu'au cerveau où elle entraîne une méningo-encéphalite dite "amibienne primitive" (MEAP). L'infection du cerveau par l'amibe Naegleria fowleri peut aller jusqu'au décès du patient. Deux enfants sont décédés en 2022 et en 2019 aux Etats-Unis après avoir été infecté par cette amibe. En France, une victime a été identifiée en 2008. Il s'agissait d'un garçon de neuf ans qui s'était baigné dans une source d'eau chaude en Guadeloupe. L'amibe peut se retrouver principalement en été et en automne dans les piscines, bains à remous, lac, rivière... "Les cas sont extrêmement rares, malgré les millions de personnes qui nagent dans les lacs et les rivières chaque année", avait commenté le porte-parole des services de santé du département d'État du Texas, Chris Van Deusen cité par la chaîne de télévision locale KWTX. Plusieurs symptômes de l'infection par l'amibe Naegleria fowleri sont connus : céphalée frontale sévère, fièvre, nausée, vomissement, torticolis, état mental altéré, hallucinations et coma.