L'Internaute > Musique > 
Diaporama > Natalie Dessay > Portrait
PORTRAIT
 
25/11/2006

Natalie Dessay : le fabuleux destin d'une anti-diva

La cantatrice française publie "Le miracle d'une voix", double album et DVD où elle reprend ses plus grands rôles. A découvrir prochainement : le chat du 29 novembre.

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  
EN IMAGES Les plus grands rôles de Natalie Dessay
8 photos


Il y a ceux qui jouent du rock'n'roll. Puis il y a ceux qui SONT rock'n'roll. Indéniablement, Natalie Dessay est de ceux-là. À 41 ans, la cantatrice française a déjà une jolie carrière derrière elle. Et dire que gamine, elle se rêvait danseuse étoile…

Le don d'une voix

Originaire de Lyon, Natalie Dessay est aujourd'hui mondialement connue et saluée tant par le public que la critique. Très jeune déjà, elle prend des cours de théâtre et de chant dans la catégorie soprano léger.

Natalie Dessay © Simon Fowler

Véritable prodige en la matière, elle progresse très rapidement et réalise en une année le travail qu'un élève "ordinaire" abat en cinq ans d'études. Elle a alors 20 ans, quitte le conservatoire avec un premier prix et n'a qu'une idée en tête : être soliste. Nous sommes en 1985… Quatre ans plus tard, elle remporte le second prix du Concours des Voix nouvelles et intègre l'école de l'Opéra de Paris. Tout commence alors pour Natalie…


Diva moderne

Dès 1992, elle enchaîne les rôles à travers le monde. D'Olympia dans "Les contes d'Hoffmann" de Jacques Offenbach à "Alcina" de Haendel, en passant par la "Reine de la nuit", "Manon" ou encore "Lakmé", le public découvre une artiste atypique, une pureté vocale à faire frémir même les plus récalcitrants. Des héroïnes aux cheveux roses, tout de cuir vêtue, en bikini voire à demie nue... Natalie Dessay aime prendre des risques avec les personnages qu'elle interprète. Aussi, n'hésite-t-elle pas à élargir son répertoire pour se "rapprocher d'héroïnes plus tragiques". Le but est atteint en 2001 lorsqu'elle décroche le rôle de "Lucie de Lamermoor" de Donizetti. Travailleuse acharnée, elle enchaîne avec "La Somnambule" de Bellini.

Natalie Dessay © Simon Fowler

Mais, un polype aux cordes vocales la contraint de s'arrêter. Une opération et neuf mois de rééducation plus tard, elle revient sur le devant de la scène et ne la quittera plus... Ophélie dans "Hamlet" en 2003, "Manon" en 2004, "Juliette" en 2005, "Pamina" et une "Lucia Di Lamermoor" incroyablement interprétée en 2006.

Début 2007, Natalie Dessay sera Marie, dans "La Fille du régiment", à Londres et à Vienne. En attendant, l'excentrique soprano est de retour dans les bacs avec "Le Miracle d'une voix", un double album et un DVD où elle reprend ses plus grands rôles sur scène, des "Contes d'Hoffmann" d'Offenbach à "Candide" de Léonard Bernstein, de "La flûte enchantée" de Mozart à "Manon" de Massenet.

L'occasion était trop belle... Aussi, Natalie Dessay était sur l'Internaute le 29 novembre dernier pour répondre aux questions des internautes. A découvrir prochainement : la retranscription du chat.

En savoir plus www.natalie-dessay.com
En savoir plus L'album de Natalie Dessay


EN IMAGES Les plus grands rôles de Natalie Dessay
8 photos
Magazine Musique Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Partager cet article

RSS