Dictionnaire français

tirant

nom masculin, participe présent
tirant , nom masculin tirant , participe présent

En savoir plus

En vidéo : le mot du champion Comment distinguer un participe présent d'un adjectif verbal et comment les écrire ? Guillaume Terrien, champion de France d'orthographe, vous donne plusieurs astuces pour ne plus vous tromper.
Améliorez votre orthographe grâce à notre partenaire Orthodidacte.com
synonymes de tirant Voir aussi : 50
  • A tire larigot Sens : En (trop) grande quantité. Origine : Née dès la fin du XVe siècle de l'association du verbe "tirer" (sortir un liquide de son contenant), et du nom "larigot", sorte de petite flûte, cette expression était à l'époque principalement associée au verbe "boire". "Boire à tire larigot" était donc pour les buveurs une incitation à faire sortir le vin des bouteilles comme on faisait sortir le son de l'instrument.Lire la suite
  • Tirer des plans sur la comète Sens : Projeter des choses irréalistes. Origine : Si depuis la nuit des temps les étoiles ont toujours fasciné les hommes, les comètes avaient plutôt tendance à les effrayer. En effet, ne sachant expliquer ce phénomène, on disait qu'une comète était un signe annonciateur de malheurs. Ainsi, chacun "tirait des plans sur la comète", c'est-à-dire qu'il essayait de prédire quel allait être le prochain malheur à s'abattre. De nos jours, l'expression signifie qu'une personne s'imagine des choses (négatives en général) dans une situation donnée, mais qui n'arriveront probablement pas.Lire la suite
  • Etre tiré à quatre épingles Sens : Etre habillé de façon très (voire trop) soigneuse. Origine : Autrefois, on disait d'une personne bien habillée qu'elle était "bien tirée". Parallèlement, vers le XVe siècle, les "épingles" étaient l'argent de poche que les femmes pouvaient mettre de côté lorsque leur mari leur donnait une petite somme pour leurs courses, ou qu'elles gagnaient d'elles-mêmes de diverses manières. Ainsi, il s'agit certainement d'un rapprochement entre ces deux expressions, comme si on pouvait s'acheter de beaux vêtements et donc être bien habillé grâce aux "épingles" que l'on avait mis de côté.Lire la suite
  • Tirer au flanc Sens : Eviter le travail. Origine : Ici, le verbe "tirer" symbolise un mouvement, une direction. Le "flanc" désigne quant à lui un échec ou de la fatigue. Il s'agit donc tout simplement d'une "direction" que l'on prend. En effet, "tirer au flanc" signifie que l'on évite de travailler et que l'on préfère de loin se reposer.Lire la suite
  • Tirer les vers du nez à quelqu'un Sens : Faire parler quelqu'un. Origine : Datant au moins du XVe siècle, cette expression serait issue des "vers rinaires", parasites du nez, une maladie assez répandue à l'époque. Cependant, beaucoup avaient honte de dire au médecin qu'ils en étaient affectés. Ce dernier était alors obligé de les soumettre à un interrogatoire pour les faire parler. On disait alors qu'il leur "tirait les vers du nez".Lire la suite
  • Tirer son épingle du jeu Sens : Récupérer ce que l'on a mis en jeu. Origine : Tirer son épingle du jeu proviendrait du XVe siècle. On dit que les fillettes jouaient à un jeu qui consistait à placer des épingles dans un cercle dessiné près d'un mur. Elles devaient ensuite les faire sortir avec une balle en réussissant à ce que celle-ci frappe le mur et vienne ensuite ricocher dans le cercle. Au minimum, il fallait récupérer ce que l'on avait mis en jeu. Ainsi, "tirer son épingle du jeu" signifie que l'on réussit à sauver sa cause, ses intérêts propres.Lire la suite
  • Se faire tirer les oreilles Sens : Se faire prier. Origine : Se faire tirer les oreilles signifie que l'on se montre réticent ou bien que l'on se fait prier. Elle semble être née à la fin du XVIe siècle, mais fait référence à l'époque romaine pendant laquelle les mauvais payeurs étaient traînés devant les tribunaux par l'oreille.Lire la suite
  • Tirer le bon numéro Sens : Avoir de la chance. Origine : Cette expression du XIXe siècle est une référence à la conscription. Jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, le service militaire n'était pas obligatoire. Ainsi, en cas de danger, tous les hommes âgés de 18 à 40 ans étaient en situation de réquisition permanente. Cependant, pour ceux d'entre eux qui ne voulaient pas abandonner leurs études ou leur famille, il y avait la possibilité de se faire remplacer, en payant quelqu'un d'autre pour aller se battre à sa place. Toutefois, cette option était jugée scandaleuse car seuls les plus riches pouvaient espérer rester en vie. C'est pourquoi fut mis en place en 1798 un système de tirage au sort. Si le bon numéro était tiré, le jeune homme ne partait pas, mais si à l'inverse il tirait le mauvais numéro, il devait partir en guerre ou payer entre 400 et 900 francs à un éventuel remplaçant. Cette pratique dura jusqu'en 1905. Aujourd'hui, "tirer le bon numéro" signifie que l'on a de la chance, et s'emploie en particulier dans un couple pour dire que l'on a rencontré la personne "idéale".Lire la suite
  • Tiré par les cheveux Sens : Compliqué, peu logique. Origine : Tirer quelque chose par les cheveux apparaît dès le XVIIe siècle dans le sens de "forcer". On dit aujourd'hui qu'un raisonnement est "tiré par les cheveux" lorsqu'il ne semble pas "fluide", qu'il paraît compliqué ou peu logique.Lire la suite
expressions avec tirant Voir aussi : 82
citations avec tirant Voir aussi : 107
événements avec tirant Voir aussi : 94

Mots proches recherchés

nom féminin
verbe intransitif, verbe transitif
locution
adjectif, nom masculin
locution
nom masculin
adjectif, nom
adjectif
verbe

Mots du jour

adjectif
adjectif
adjectif, nom masculin
adjectif, nom féminin, nom féminin
adjectif
nom masculin
adjectif, nom masculin
adjectif, nom
nom, adjectif