Partager cet article

RSS
 
L'Internaute > High Tech
> Télévision
 HIGH_TECH 

(Novembre 2004)

LCD contre plasma : le comparatif des écrans plats

L'avenir du téléviseur sera plat ou ne sera pas. Mais, à l'heure actuelle, plusieurs technologies s'affrontent pour la conquête de ce marché en devenir. LCD ou Plasma ? Comparatif de ces deux techniques, alors que dans les laboratoires on pense déjà à leurs successeurs…
Envoyer à un ami | Imprimer cet article
Voir aussi
Guide d'achat écrans plats
Guide d'achat téléviseurs LCD
Sommaire

En matière d'écrans plats, deux technologies se partagent les rayons des grands magasins d'électronique : les écrans à cristaux liquides ou LCD s'opposent à leurs concurrents au plasma. La première famille propose des écrans dont les dimensions peuvent varier de 33 jusqu'à 107 cm de diagonale pour un compris entre 3 et 35 kg ; ceux de la seconde ne comportent aucune référence en dessous de 82 cm et certains modèles présentent même une diagonale pouvant aller jusqu'à 160 cm ! Cela pour un poids variant de 25 à 70 kg. Les écrans LCD et plasma ne boxent donc pas tout à fait dans la même catégorie : les premiers restent cantonnés à de " petites " diagonales (bien que les laboratoires de recherche des géants de l'électronique repoussent régulièrement leurs limites) tandis que les seconds ne peuvent être envisagés pour équiper des téléviseurs de petites tailles.

Le LCD quand même plus abordable
Revers de la médaille pour les écrans plasma : leur prix. En effet, excepté de rares promotions dans les grandes surfaces, aucun modèle à moins de 2500 euros, à l'heure où nous écrivons ces lignes ! Le plasma n'est donc pas à la portée de toutes les bourses. Précisons, cela dit, que la technologie LCD, moins chère, n'est pas non plus la panacée en matière d'économie : si l'on peut trouver des écrans de petites dimensions (33 cm de diagonale) pour 500 euros, les prix peuvent atteindre ou surpasser ceux des écrans plasma à taille équivalente.

Autre paramètre que nous avons pris en compte dans le cadre de ce comparatif : la consommation électrique. Sur ce point, les écrans plasma sont également à la peine, en effet, par conception cette technologie nécessite plus d'énergie, et cela d'autant plus que l'écran chauffe beaucoup et qu'il est nécessaire de le refroidir grâce un système de ventilateurs (de 2 à 8 selon les modèles). Ainsi, pour des écrans de grande taille, la consommation peut atteindre la valeur faramineuse de 300 watts. Avantage aux LCDs donc, toutefois, si l'on compare les deux technologies à taille d'écran égale, le surcoût de consommation du plasma n'est que de l'ordre de 10 à 20%.

Match nul sur la durée de vie
Et la durée de vie dans tout ça ? Les écrans plasma sont dotés d'une bonne résistance à l'usure si l'on excepte des problèmes de brûlures de l'écran qui interviennent, par exemple, lors de l'affichage d'une image fixe de façon répétée (comme le logo d'une chaîne). Précisons également qu'ils sont assez fragiles, et présentent parfois des problèmes de fiabilité. Ainsi, il sera bon de souscrire une assurance d'au moins 5 ans pour s'éviter de mauvaises surprises lors des premières années de fonctionnement - toujours cruciales - de l'appareil. De leur côté, les téléviseurs LCD, s'ils sont plus fiables, présentent d'autres défauts : l'apparition de pixels "morts", c'est-à-dire défectueux, la réduction de l'angle de visibilité, voire l'apparition de tâches de lumière au centre de l'écran. Là aussi, il sera bon de vérifier la durée et les clauses du contrat de garantie.

Enfin, reste à évoquer la qualité de l'image. Sur ce point, les écrans plasma ne souffrent pas la concurrence : tant sur le plan de luminosité (400 à 1100 candelas par mètre carré ou cd/m2 contre 350 à 550 cd/m2) que du contraste (1000:1 à 4000:1 contre 350:1 à 800:1), ils laissent les écrans LCD loin derrière. D'autant plus que ces derniers sont sujets à des effets de rémanence qui donnent parfois l'impression d'un manque de fluidité dans l'image, en particulier lors des scènes d'actions. Par ailleurs, l'étendue du spectre des couleurs couvertes par les écrans plasma est plus large que sur les LCD. Les écrans plasma l'emportent donc sur ce point bien que la qualité d'image des écrans LCD ait atteint un très bon niveau.

Le plasma gagnant sur l'image
En définitive, choisir entre LCD ou plasma n'est pas une mince affaire : les paramètres à considérer sont très nombreux et l'offre très large en cette fin d'année, certaines marques possédant jusqu'à 15 modèles dans leurs gammes. Une solution peut être de se tourner vers le futur : d'autres procédés sont sur le point d'émerger qui viendront concurrencer le LCD et le plasma. C'est notamment le cas de la technologie OLED. Très proche du LCD, elle diffère essentiellement au niveau de la production de la source lumineuse : sur les écrans LCD, un rétro éclairage à base de néon est utilisé. Avec la technologie OLED, une grille de diodes électroluminescentes (LED) viendrait prendre leurs places donnant ainsi aux écrans des téléviseurs un meilleur rendu des couleurs, une parfaite fluidité de l'image et un angle de vision plus large. A noter : les premiers écrans OLED existent déjà sur des téléphones portables, il suffit donc d'attendre un peu…

Voir aussi
Notre guide d'achat écrans plats
Notre guide d'achat téléviseurs LCD

 
 [Rédaction, L'Internaute]
 
Autour du même sujet
Magazine High-Tech
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
High Tech Voir un exemple
L'internaute Voir un exemple
Photo Voir un exemple
Toutes nos newsletters