Marlène Schiappa : "Je proposerai 15 ans" comme âge de consentement à un acte sexuel

Marlène Schiappa : "Je proposerai 15 ans" comme âge de consentement à un acte sexuel La secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes est longuement revenue dans "Restons poli(tique)s sur son projet de loi contre les violences faites aux femmes, qu'elle présentera très bientôt en conseil des ministres.

A partir de quel âge un enfant est-il consentant à un acte sexuel ? Le gouvernement entend trancher cette question dans les prochaines semaines. "Le projet de loi que je vais présenter en mars en conseil des ministres a un volet pour créer un seuil d'âge en dessous duquel on considère qu'un enfant a toujours été contraint", a rappelé Marlène Schiappa ce jeudi dans Restons politique(s), l'émission de Linternaute.com et du magasine L'Obs. "Moi j'ai toujours été sur cette limite de 15 ans. C'est ce que je proposerai dans la loi", dit-elle. 

Chargement de votre vidéo
"Marlène Schiappa sur l'âge de consentement sexuel"

La secrétaire d'Etat est revenue plus longuement sur les propositions concernant spécifiquement la lutte contre le harcèlement de rue. Une contravention de type est prévue pour "propos ou comportement à caractère sexiste ou sexuel". "C'est applicable", assure Marlène Schiappa. "Lors de la remise du rapport, Gérard Collomb était là, il a marqué l'engagement des forces de l'ordre, des 10 000 policiers qui seront recrutés pour la sécurité du quotidien". Concrètement, "on est uniquement sur du flagrant délit. Les forces de l'ordre vont identifier les situations de harcèlement de rue, notamment sur les points névralgiques, les sorties des gares et RER notamment", précise-t-elle.

Chargement de votre vidéo
"Marlène Schiappa - Harcèlement de rue (1)"

Marlène Schiappa a par ailleurs insisté sur l'effet moralisateur de la verbalisation d'actes considérés comme relevant du harcèlement de rue. "Si la peur du gendarme a fonctionné pour la sécurité routière, je crois qu'on peut là-aussi faire fonctionner la peur du gendarme. Et en plus entre nous c'est assez honteux quand vous recevez chez vous votre amende par courrier avec 750 euros, avec peut-être vos parents si vous êtes jeune ou votre épouse ou compagnon, c'est assez honteux".

Chargement de votre vidéo
"Marlène Schiappa - Harcèlement de rue (2)"