Pollution : un air peu respirable ? Les données dans votre région

Pollution : un air peu respirable ? Les données dans votre région PIC DE POLLUTION - Ce jeudi 27 juin, plusieurs grandes agglomérations se préparent à un épisode de forte pollution en plein épisode de canicule. Comment faire face à cette pollution dans les villes les plus touchées ?

[Mis à jour le 27 juin 2019 à 11h44] Un pic de pollution à l'ozone est à constater en France ce jeudi 27 juin. Au plus fort de la canicule, ce sont plusieurs grandes villes qui pourraient être touchées. Les fortes chaleurs aggravent ce phénomène. Selon l'association AtmoSud, interrogée par la Dépêche, "les polluants atmosphériques liés aux rejets industriels et ceux en lien avec les transports vont réagir entre eux sous l'effet conditions météorologiques caniculaires". Les effets combinés de la chaleur et de la pollution pourraient donc augmenter le nombre de particules dans l'atmosphère, rendant l'air difficilement respirable et les jours de forte chaleur attendus cette fin de semaine plus durs à supporter. Depuis mardi, de grandes villes ont déjà annoncé ou pris des mesures pour faire face à cette situation. Parmi elles, on retrouve notamment la circulation différenciée.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les niveaux de pollution près de vous, vous pouvez consulter le site AtmoFrance. Le site recense en effet les associations agrégées qui surveillent, mesurent, et communiquent la qualité de l'air dans différentes régions. Ces associations proposent des cartes représentant les risques de pollution, ainsi que des prévisions sur les prochains jours partout en France. Vous pouvez accéder à ce service depuis cette page d'AtmoFrance : https://atmo-france.org/la-qualite-de-lair-dans-votre-region/

Pollution à Paris

AirParif prévoit un indice de pollution à l'ozone de 73 (sur 100) pour jeudi 27 juin, soit un indice à la limite entre "moyen" et "élevé". Le site prévoit une réduction de la pollution pour le lendemain, avec un indice de 65. Des actions préventives ont néanmoins été annoncées dès mercredi, pour réagir à ce pic de pollution qui survient en pleine canicule. Le gouvernement a ainsi demandé à la préfecture de police de Paris de mettre en place dès le 26 juin la circulation différenciée dans l'agglomération. Seuls les véhicules munis de la vignette vignette Crit'Air de classe 0, 1 ou 2 pourront circuler à l'intérieur du périmètre délimité par l'A86. Le mercredi, la police avait réalisé 2 688 contrôles de véhicules dans le secteur concerné, recensant 1 187 infractions dont 463 en lien avec les vignettes Crit'Air. La circulation alternée est reconduite le jeudi 27 juin.

Pollution à Lyon

La région Auvergne-Rhône-Alpes est également préparée à un épisode important de pollution de l'air. La préfecture du Rhône avait annoncé la mise en place de la circulation différenciée à Lyon et Villeurbanne à partir de mercredi matin, en anticipant un seuil d'alerte de niveau 2 de pollution à l'ozone. A Lyon, l'indice de pollution a été annoncé à 79 jeudi, malgré des mesures pour limiter la vitesse des véhicules ou faciliter l'accès aux transports en commun. Les département Bouches-du-Rhône et le Vaucluse ont déjà déclenché le niveau 1 d'alerte, abaissant ainsi de 20km/h la vitesse sur les voies d'ordinaire limitées à 90km/h.

Pic de pollution à Grenoble

A Grenoble aussi, particulièrement sensible à la pollution, plusieurs mesures ont été prises. La vitesse maximale autorisée a été réduite à 70 km/h dès mardi 25 juin sur les axes autoroutiers du bassin grenoblois. Les personnes sont invitées à se déplacer en covoiturage ou en transport en commun. Le SMTC (Syndicat mixte des transports en commun, l'autorité des transports dans la région grenobloise) a annoncé que le ticket unitaire sera valable toute la journée le mercredi 26 juin et permettre de voyager sur l'ensemble des lignes de bus et de tramway en illimité. L'indice de pollution à l'ozone à Grenoble est de 80 ce jeudi 27 juin.

Pic de pollution à Strasbourg

Dans le Grand Est, plusieurs mesures ont également été prises. La circulation différenciée des véhicules a été mise en place jeudi 27 juin à Strasbourg, de manière anticipée. Les préfectures du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, qui devraient être les plus touchées par la pollution, ont également annoncé l'abaissement de la limitation de vitesse de 20km/h sur les réseaux autoroutiers et les routes à chaussées séparées, cette fois-ci dès mercredi. Un indice de 7 en qualité de l'air est attendu ce jeudi à Strasbourg, sur une échelle de 1 (très bonne) à 10 (très mauvaise).

Que faire en cas de pic de pollution ?

Le ministère des Solidarités et de la Santé présente sur son site les conseils à suivre en cas d'épisode de pollution. Peu importe le type de pollution, il recommande de prendre conseil auprès d'un professionnel de santé en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, de privilégier des sorties plus brèves et demandant moins d'effort, et pour les personnes plus vulnérables, de prendre conseil auprès de son médecin pour adapter si nécessaire son traitement médical. Lors des épisodes particuliers de pollution à l'ozone, le ministère conseille d'éviter les sorties durant l'après-midi lorsque l'ensoleillement est maximum et d'éviter les activités sportives en extérieur.

Article le plus lu - Typhon Faxai au Japon : les images › Voir les actualités

Pollution : un air peu respirable ? Les données dans votre région

Sommaire Pollution à Paris Pollution à Lyon Pollution à Grenoble Pollution à Strasbourg Que faire en cas de pic de pollution ? [Mis à jour le 27 juin 2019 à 11h44] Un pic de pollution à l'ozone est à constater en France...

Je gère mes abonnements push