The Predator : la polémique qui a entaché la promo du film

The Predator : la polémique qui a entaché la promo du film THE PREDATOR FILM – Lors de la sortie américaine de The Predator, la promotion du film a connu un revirement difficile quand Olivia Munn a découvert qu'elle avait tourné avec un homme déjà condamné pour tentative de détournement de mineure.

[Mis à jour le 17 octobre 2018 à 17h46] La promotion du film The Predator n'a pas été de tout repos aux Etats-Unis. Au moment où le film allait sortir de l'autre côté de l'Atlantique, une polémique a éclaté sous l'impulsion de l'actrice Olivia Munn, connue pour ses rôles dans X-Men Apocalypse et Magic Mike notamment. Celle-ci a découvert qu'elle avait tourné avec Steven Wilder Striegel, un homme condamné en 2010 à six mois de prison pour avoir tenté d'avoir une relation sexuelle avec une mineure. Choquée par la découverte de cette information, Olivia Munn a exigé du studio que la scène soit coupée au montage final du film, chose faite. Cela n'a toutefois pas empêché une drôle d'ambiance autour de la promotion du film, la plupart des autres acteurs ayant ensuite refusé les interviews avec la presse, laissant Olivia Munn face à ses obligations.

Dans un premier temps, Shane Black avait répondu à la polémique auprès du Los Angeles Times : "J'ai choisi personnellement d'aider un ami. Je peux comprendre que d'autres désapprouvent, étant donné que sa condamnation portait sur des faits sensibles à ne pas prendre à la légère." Le réalisateur s'est par la suite confondu en excuses. Face aux question de l'Associated Press, Shane Black s'est de nouveau expliqué : "J'ai fait une erreur de jugement irresponsable... J'étais le capitaine de ce navire. C'est mon boulot de faire en sorte que ces choses n'arrivent pas et j'ai échoué. J'en prends l'entière responsabilité. Je suis profondément désolé."

Dans les colonnes du Los Angeles Times, Paige Carnes, la victime de Steven Wilder Striegel, s'est exprimée après la prise de position ferme d'Olivia Munn. "Les agressions sexuelles mettent les gens mal à l'aise. Ça devrait vous mettre mal à l'aise. [...] Je ne pouvais pas parler quand j'avais 14 ans. Les conséquences de cette agression sont profondes et permanentes pour certains. Quand l'agression concerne un enfant, c'est encore plus dur à surmonter."

Retombées décevantes au box-office

Au-delà de la polémique, The Predator de Shane Black a quelque peu déçu aussi bien du côté critique que commercial. Le film, bien qu'il ait été premier au box-office américain lors de sa sortie, a réuni un total de 125 millions de dollars de recettes dans le monde à ce jour pour un budget de 88 millions de dollars. La presse s'est, quant à elle, montrée plutôt déçu par l'ambition de cette nouvelle itération du personnage découvert dans les années 1980 dans un film de John McTiernan avec Arnold Schwarzenegger.

Le magazine spécialisé dans le cinéma Première regrette le manque d'ambition de The Predator, qui s'amuse de son héritage sans vraiment proposer plus que des blagues. "A trop vouloir moderniser le concept, Black et Dekker signent un Predator hybride, qui ne ressemble plus vraiment au classique de John McTiernan, mais qui n'est pas non plus sa version "augmentée". Ce serait plus son cousin bourré racontant des blagues à tout va en souvenir de son aîné décédé. Sur le moment, ça parait fun et décomplexé, mais au fond, c'est un peu triste."

Le Monde explique que si le film ne s'écroule pas totalement c'est grâce aux bonnes idées de Shane Black : "En donnant le rôle central à des personnages au comportement parfois irrationnel, Shane Black décale un récit qui, sinon, croulerait sous la banalité. Dialogues percutantes et hilarants, violence rigolarde et gaguesque, caractérisent une oeuvre visiblement consciente de ses limites et sauve The Predator du conformisme inhérent à ce type de productions."

A noter que Shane Black n'est pas tout à fait un étranger de la licence Predator puisqu'il a joué dans le tout premier film où l'extra-terrestre apparaissait. Dans les colonnes de Ouest France, le réalisateur se souvient de cette courte expérience. "J'étais très jeune [il avait 25 ans, ndrl] lors du tournage du premier film. J'aimais l'idée de retrouver l'esprit qui m'animait alors. J'y voyais un moyen de remonter le temps. J'ai pris conscience de la responsabilité qui était la mienne la première fois où j'ai vu le Predator devant moi."

En savoir plus

Réservez votre séance pour The Predator

Dans les salles françaises depuis le 17 octobre, The Predator réalisé par Shane Black fait partie des films attendus de cette fin d'année. Il est désormais possible de réserver vos places pour aller voir le long-métrage qui reprend la figure du fameux Predator. Pour cela, retrouvez notre page pour réserver votre séance de The Predator ici.

Quelle date de sortie pour The Predator ?

Après avoir été reporté plusieurs fois, The Predator est sorti dans les salles américaines mi-septembre. En France, il a fallu attendre un mois supplémentaire. Le long-métrage de Shane Black est sorti le 17 octobre 2018.

Regarder la bande-annonce de The Predator

Après un premier trailer qui avait servi à asseoir l'ambiance du film de Shane Black, The Predator s'est offert une deuxième bande-annonce cette fois très axée sur l'action qui attend les spectateurs qui se dirigeront en salles. Retrouvez cette bande-annonce en haut de l'article.

Voir The Predator en streaming

Si vous souhaitez regarder The Predator via les offres de streaming légales, il vous faudra attendre plusieurs mois comme la loi de la chronologie des médias le veut. Les offres illégales, elles, sont à proscrire car elles vous exposent à des poursuites judiciaires mais aussi à des problèmes d'ordre matériel. Nous ne saurions que trop vous conseiller de vous diriger en salles si vous êtes pressé de découvrir le film.

The Predator – Sortie Cinéma le 17 octobre 2018

Article le plus lu - Georges Tron, jugé pour "viols", a été acquitté › Voir les actualités

Annonces Google