Réserve citoyenne : c'est quoi exactement ? Explications sur l'annonce de Hollande

Réserve citoyenne : c'est quoi exactement ? Explications sur l'annonce de Hollande François Hollande a réaffirmé sa volonté de créer "une réserve citoyenne" pour tous les Français, ce jeudi, lors de son discours à l'Elysée. Concrètement, de quoi s'agit-il ?

Permettre à tous ceux qui le veulent de faire du bénévolat dans différents services publics. C'est en substance l'objectif de la réserve citoyenne, annoncée par le président François Hollande, le jeudi 5 février, lors de son grand discours à l'Elysée. Le 21 janvier, lors de ses vœux au monde éducatif, François Hollande avait déjà évoqué cette réserve citoyenne, référence claire à l'armée. En clair, à partir du printemps, n'importe quel Français, sur la base du volontariat, pourra aider au sein des 64 000 établissements scolaires que compte la France. Mais aussi, par exemple, dans les hôpitaux auprès des personnes âgées ou des personnes handicapées. "Nous devons faire vivre la cohésion nationale", a martelé le président.

En ce qui concerne l'école, il suffira de signaler auprès du rectorat sa volonté d'apporter son concours dans les missions scolaires. A partir du printemps, le recteur pourra ainsi faire appel à des citoyens bénévoles, actifs ou retraités, afin qu'ils interviennent en classe, sur le temps périscolaire et qu'ils partagent leurs compétences, leur savoir-faire, leur expérience. L'idée : davantage ouvrir le monde éducatif sur la société. L'école s'appuie déjà un peu sur les réseaux associatifs, mais il s'agit surtout de "systématiser et formaliser" ces partenariats pour "ne laisser aucune bonne volonté à la porte", avait précisé fin janvier la ministre de l'éducation, Najat Vallaud-Belkacem, lorsqu'elle avait, elle aussi, évoqué cette idée.

Contrairement au service civil, cette réserve citoyenne repose entièrement sur la base du bénévolat. Comme le rappelle Le Figaro, elle pourrait s'inspirer du modèle des réservistes citoyens dans l'armée. Créée en 1999, elle comptait, fin 2013, 3 464 collaborateurs bénévoles "qui font bénéficier la défense de leur expertise", sans pour autant être membre de l'armée, indique la Défense. Un succès : "Ils sont devenus les acteurs incontournables du rayonnement des forces armées", estime le ministère.

En vidéo - Ce jeudi, François Hollande a également annoncé que de nouveaux moyens seraient donnés "à la lutte contre le décrochage scolaire", sans toutefois les détailler.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google