Une météorite rocheuse étonne les chercheurs

 

Toutes les petites météorites rocheuses ne se dégraderaient pas en entrant dans l'atmosphère terrestre. C'est une des conclusions apportées par Peter Schultz, professeur en géologie à l'université Brown de Rhodes Island.
Cette découverte fait suite à la chute d'une météorite sur le Pérou en septembre. Après écoute de divers témoignages, les scientifiques sont allés sur place, et ont découvert un cratère de 15 m de diamètre. Généralement, seules les météorites de métal peuvent arriver suffisamment intactes pour créer de tels dégâts. Ici, la météorite incriminée n'était constituée que de roches. Les chercheurs ont évalué la vitesse de l'objet à environ 24.000 km/h au moment de l'impact, soit environ 40 à 50 fois plus rapide que ce à quoi on pouvait s'attendre. La météorite, devenue très compacte, aurait pénétré dans l'atmosphère terrestre plus efficacement.
Cela expliquerait le fait qu'aucun fragment ne s'en soit détaché avant l'impact, ce qui va à l'encontre de l'idée traditionnelle d'une désintégration des météorites rocheuses avant de toucher la terre ferme.

Article le plus lu : Macron reçoit Poutine à Versailles : voir les actualités

Pérou