Spray nasal Covid : efficace à "99,9%", une promesse bien réelle ?

Spray nasal Covid : efficace à "99,9%", une promesse bien réelle ? SPRAY COVID. Et si la solution miracle pour lutter contre le coronavirus venait d'un simple spray nasal ? Selon la société Pharma and Beauty ce dernier tuerait 99,9% du virus mais provoque le scepticisme de ses pairs.

Que ce soit en France ou à l'étranger, trouver un remède contre le coronavirus ne se cantonne pas à la simple recherche d'un ou plusieurs vaccins mais également d'un médicament ou dispositif médical pouvant soigner directement le Covid. Depuis quelques jours, un spray nasal anti coronavirus provoque l'émoi de la communauté scientifique. Selon la start-up française Pharma and Beauty, basée à Saint-Chamas dans le Sud de la France, le spray nasal serait efficace, selon elle, à 99% contre le Covid-19 et devrait être commercialisé dès le mois de mars. Le président de P&B Group, Laurent Dodet a affirmé début février sur France 3 que "ce spray permet de désactiver le virus, il le déloge. Après utilisation, il faut se moucher quelques minutes après, pour totalement nettoyer les fosses nasales." "On prend du virus en grosse quantité, qu'on mélange avec l'eau ionisée. On laisse en contact 30 secondes, puis on arrête la réaction en glaçant. Après, on fait des dilutions et on regarde jusqu'à quelle dilution on peut trouver du virus encore vivant", décrit également à franceinfo le professeur Bernard La Scola, responsable du laboratoire P3 de l'IHU Méditerranée Infection

Malgré les promesses affichées, ce spray provoque le scepticisme d'une partie de la communauté scientifique et d'un corps de métier particulier, les ORL. En effet, ce spray ne guérit pas du coronavirus, Il s'agit d'un dispositif médical, et non pas d'un médicament comme l'explique Jean-Michel Klein, vice-président de syndicat national des ORL contacté par Le Figaro. "Il ne faut pas confondre les règles d'hygiène avec le traitement, qui est le vaccin Covid-19. Ce spray peut être un geste barrière comme le gel hydroalcoolique. Mais ce n'est en aucun cas un médicament. Pour lutter contre le virus, il faut se laver les mains, mettre un masque, s'isoler en cas de contamination. Rien ne prouve que si le virus est détruit dans une éprouvette, il sera détruit dans la muqueuse nasale

De quoi est composé le spray nasal ?

Validé par le laboratoire universitaire de l'IHU de Marseille, où exerce le professeur Didier Raoult, le spray nasal est composé à 40 % d'eau ionisée et à 60 % d'eau purifiée. Dans un communiqué du 11 février, la société Pharma and Beauty indique que "son efficacité a été démontrée in vitro sur le SARS-CoV-2 avec l'inactivation du virus à plus de 99% en 30 secondes. Ce spray nasal aurait également des vertus anti-virales, purifiantes, nettoyantes et dépolluantes, selon Pharma and Beauty. Cette solution serait également 100 % naturelle, sans conservateurs et bio-compatible.

Quand sera-t-il commercialisé en France ?

Si les doutes sont encore nombreux, "ce spray nasal sera commercialisé en France, dès le 1er mars, en pharmacie par le laboratoire ORGANIC FOR SCIENCE LAB, et dès la mi-mars en parapharmacie et e-parapharmacie par la société BLOOMUP" indique le groupe dans un communiqué. "A terme, la distribution est également prévue dans des hôpitaux, cliniques privées et EHPAD sur ces mêmes territoires" ambitionne également la start-up.

Coronavirus