Les Bleus refont le coup aux Croates (4-2)

Chargement de votre vidéo
"Les Bleus refont le coup aux Croates (4-2)"

Les Bleus refont le coup aux Croates (4-2) A l'issue d'un match étrange et riche en rebondissements, l'équipe de France de foot s'est imposée face à la Croatie, hier, sur le score de 4-2, dans le groupe 3 de la Ligue des nations. Antoine Griezmann s'est notamment illustré. Découvrez les buts en vidéo, le résumé de la rencontre et les notes des joueurs.

Le résumé

Deux ans après la Coupe du monde 2018, l'équipe de France retrouvait la Croatie, hier soir, et a infligé à son adversaire la même punition que lors de la finale du Mondial, en écrivant un scénario assez semblable : d'abord malmenée par les hommes de Zlatko Dalic, les Bleus ont finalement fait preuve d'un réalisme épatant pour mener à la mi-temps (2-1) et montré un peu plus d'entrain pour creuser l'écart en seconde période (4-2). Les hostilités étaient ouvertes à la 16e minute par Dejan Lovren, auteur d'un joli but du pied gauche qui venait récompenser le bon début de match de sa sélection. Battue dans les duels, approximative sur le plan technique, l'équipe de France éprouvait ensuite toutes les peines du monde à créer le danger dans le camp adverse, avant de se réveiller de manière inattendue : coup sur coup, Griezmann (43e), à la conclusion d'une jolie combinaison, puis Martial (aidé par le gardien adverse, 45e), servi par Ben Yedder, permettaient aux Bleus de mener à la pause de manière inespérée. Au retour des vestiaires, la Croatie répliquait par l'intermédiaire de Brekalo, tout juste entré en jeu, qui parvenait à trouver à la faille de trois milieux défenseurs, mais le dernier mot revenait aux hommes de Didier Deschamps, auteurs de deux nouveaux buts inscrits grâce à une tête sur corner de Dayot Upamecano et un penalty d'Olivier Giroud. La fin de la rencontre a été marquée par l'entrée en jeu d'Eduardo Camavinga, très à son avantage pour sa première sélection. Prochain rendez-vous pour l'équipe de France : le dimanche 11 octobre prochain au Stade de France, face au Portugal, toujours en Ligue des nations. Le résumé du match en vidéo :

le débrief du match

La France toujours deuxième du groupe 3

[FI DU DIRECT] Malgré cette deuxième victoire en deux matchs en Ligue des nations, l'équipe de France est toujours devancée par le Portugal au classement de sa poule, à la différence de buts. La sélection lusitanienne s'est en effet imposée hier soir sur le score de 2-0 en Suède, grâce à un doublé de l'incontournable Cristiano Ronaldo.

Les notes du Parisien

Pour le journal francilien, ce sont Martial, Ben Yedder et Griezmann qui se sont montré les plus influents lors de France - Croatie. Les notes des Bleus : Lloris : 5,5/10, Upamecano : 4/10, Lenglet : 4/10, Hernandez : 4/10, Sissoko : 5,5/10, Nzonzi : 5/10. Kanté : 6/10, Mendy : 4/10, Griezmann : 6,5/10, Ben Yedder : 6,5/10, Martial : 7/10. 

Les notes de L'Equipe après France - Croatie

Au lendemain de ce France - Croatie, le quotidien sportif attribue les meilleures notes à Antoine Griezmann et Anthony Martial (7/10), impliqués sur plusieurs buts des Bleus. Ben Yedder (6/10), Moussa Sissoko et Hugo Lloris (5/10) sont les seuls autres joueurs français à obtenir la moyenne. Dayot Upamecano, Clément Lenglet, Lucas Hernandez, N'Golo Kanté et Ferland Mendy sont crédités d'un 4/10. Côté croate, les joueurs les plus en vue selon L'Equipe sont Brozovic et Kovacic (6/10).

Giroud également emballé par Camavinga

Même son de cloche du côté de 'avant-centre des Bleus, qui a déclaré au sujet d'Eduardo Camavinga, hier soir, après ce France - Croatie : "Je lui ai dit de jouer avec la spontanéité qu'il avait affiché à l'entraînement, avec son naturel aussi. Il a beaucoup de confiance en lui et il a montré beaucoup de sérénité pour sa première. C'est quelqu'un qui est à l'écoute. Il est impressionnant de maturité pour son âge".

Lloris : "Camavinga voit les choses avant tout le monde"

Le capitaine des Bleus a lui aussi salué du jeune milieu de terrain hier soir : "Il a été très bon, en effet. Il amène de la fraîcheur, encore plus pour nous les anciens. Il a cette prestance sur le terrain. Il voit le choses avant tout le monde, et ce soir pour sa première il a su avoir un impact et aider l'équipe avec de gros efforts au milieu. C'est une super entrée pour lui".

Deschamps à propos de Camavinga : "Il est tellement à l'aise"

Le sélectionneur de l'équipe de France a également été invité à commenter les débuts internationaux d'Eduardo Camavinga, entré en jeu à la 64e minute de jeu. "Je lui avais déjà parlé en début de stage pour lui demander de garder son naturel, a expliqué Didier Deschamps. Ce n'est pas évident de porter le maillot de l'équipe de France même si le public n'était pas là. Mais il est tellement à l'aise. Sur le plan athlétique, il est bien et il a cette capacité dans l'utilisation du ballon. Il dégage beaucoup de sérénité, il a le potentiel pour revenir".

Camavinga : "J'espère revenir"

La réaction d'Eduardo Camavinga, hier soir, au micro de TF1, après ce match France - Croatie, synonyme de première sélection (réussie) pour le jeune milieu de terrain du Stade Rennais : "Je ressens de la joie et de la fierté, pour ma famille, pour tous les Français (...) J'ai souvent joué avec les plus vieux et je pense que c'est ce qui m'a permis d'acquérir une certaine maturité (...) J'ai été très bien accueilli en équipe de France, on m'a mis à l'aise et tout s'est bien passé. J'espère revenir mais je dois d'abord être performant avec Rennes".

Troisième plus jeune joueur de l'histoire de l'équipe de France

A 17 ans, 9 mois et 29 jours, Camavinga est donc devenu le troisième plus jeune joueur de l'histoire de l'équipe de France derrière Julien Verbrugghe (16 ans et 10 mois en 1906) et Maurice Gastiger (17 ans et 4 mois en 1914). Et le premier tout court, donc, de l'après-guerre. Même Kylian Mbappé, le prodige du Paris SG devenu champion du monde avant ses 20 ans, n'a pas percé les concurrentielles parois de l'équipe de France avant de souffler ses 18 bougies!

Camavinga : "J'espère revenir" - France - Croatie ©CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

"Martial a changé", selon Deschamps

Didier Deschamps a lui aussi apprécié la prestation d'Anthony Martial à l'occasion de ce France - Croatie. "Je ne vais pas dire qu’il est métamorphosé mais il a changé, a-t-il noté hier soir, en conférence de presse. Je l’ai déjà noté en dehors du terrain. Il est à un âge où il prend conscience de ce qu’il est capable de faire. Il peut faire la différence. Il est très solide. Il est capable de provoquer, de marquer. Il a connu le haut niveau très tôt. C’est à lui de continuer. Il prouve qu’il est sur la bonne voie".

Martial satisfait de sa prestation

Anthony Martial, tout sourire, s'est lui aussi confié au micro de Frédéric Calenge il y a quelques instants : "Cela fait longtemps que je n'étais pas venu en équipe de France, j'avais à cœur de faire gros match. J'ai marqué (NDLR : le but a finalement été attribué au gardien croate contre son camp), j'a réussi une passe décisive, on a gagné donc je suis content". Au début du match, c'était compliqué, on n'avait pas le ballon mais dès qu'on a réussi à combiner, on a créé du danger.

Deschamps : "On a pris confiance"

Didier Deschamps s'est exprimé hier soir au micro de TF1, pour livrer son analyse de ce France - Croatie : "On a fait une meilleure deuxième période, ce n'était pas difficile... On a pris confiance, on a plus joué vers l'avant (...) Cela n'a pas été simple sur ces deux matchs, on a mis davantage la manière aujourd'hui, sauf sur les 30 premières minutes, où on a ét battu sur l'agressivité (...) Ce système a des avantages et des inconvénients, c'est normal qu'on soit dans la difficulté. Cela demande de la répétition et des automatismes".

Un score "frustrant" pour Dalic

Zlatko Dalic, le sélectionneur de a Croatie, a affiché sa déception, hier soir, après cette défaite face à la France. "Je suis déçu par le match et par le score, a-t-il indiqué devant la presse. Nous n'avons pas mérité une telle défaite après, surtout, la première période, où nous avons été très bons. On avait le contrôle et le résultat pour nous, mais on a tout perdu en deux malheureuses minutes (...) Nous sommes un peu frustrés car nous étions bien plus agressifs et compacts qu'au Portugal mais on a pris trop facilement les buts sur chaque attaque, chaque balle perdue. Ce score est un peu frustrant, mais on ne va pas se laisser couler. Notre but, c'est le Championnat d'Europe. En Ligue des Nations nous avons deux matches à jouer à domicile et nous serons bien meilleurs".